Au début

Le patinage de vitesse remonte à plus de mille ans, alors que les hommes laçaient des os d'animaux à leurs chaussures de bois et glissaient sur les lacs et rivières gelés en Scandinavie et en Hollande.

Dans les années 1600, voyager sur des lames entre les villages était devenu un moyen de transport et de communication utile et agréable pour les Hollandais. Cependant, le crédit pour la première paire de patins complètement en fer revient à un Écossais qui les a inventés en 1592. La lame de fer accéléra le développement du patinage de vitesse et, en 1642, le club de patinage de vitesse d’Edimbourg fut fondé. La première course de patinage de vitesse organisée, qui couvrait un peu plus de 24 kilomètres, eut lieu en 1763 sur les Fens, en Angleterre.

Éventuellement, le sport fit son chemin jusqu'en Amérique du Nord où une lame plus légère, plus aiguisée et complètement en acier fut introduite en 1850. Le premier championnat mondial fut organisé par la Hollande en 1889 et regroupait des patineurs dans les 4 distances – 500 m, 1 500 m, 5 000 m et 10 000 m. L'association internationale, l'International Skating Union, fut fondée en 1892, en Hollande. Vers la fin du siècle, le sport avait attiré de grandes foules de spectateurs dans plusieurs parties du monde.

La première compétition de patinage sur glace enregistrée au Canada prit place sur le fleuve St-Laurent en 1854 où trois officiers de l'armée britannique patinèrent de Montréal à Québec. Les courses de patinage de vitesse devinrent un trait régulier de la vie hivernale et, en 1887, l'Association de patinage amateur du Canada, la première association sportive du jeune pays, fut fondée. Le nom fut changé en 1960 à l'Association canadienne de patinage de vitesse amateur, puis en 2000 pour Patinage de vitesse Canada. En 1887, le premier championnat officiel fut tenu sous les auspices de l'Association canadienne de patinage amateur du Canada, qui, en 1894, devint le premier organisme directeur non-européen du sport à adhérer à l'International Skating Union.

Trois pays, la Norvège, l'Allemagne et le Canada, participèrent au Championnat mondial de patinage de vitesse de 1897 à Montréal, où Jack McCulloch de Winnipeg remporta le titre mondial.