S’entraîner à compétitionner

S’entraîner à compétitionner (garçons de 18 à 21 ans, filles de 17 à 21 ans)

S’entraîner à compétitionner est le stade de développement qui continue le stade Apprendre à compétitionner au cours duquel les patineurs se sont engagés dans la voie de la haute performance. L’accent de l’entraînement est placé sur la préparation pour les compétitions et le programme devient de plus en plus personnalisé. Les patineurs continuent de s’entraîner pour consolider leurs habiletés techniques et tactiques et de bâtir leurs capacités physiques.

Au stade de développement Apprendre à compétitionner, les patineurs entrent au collège ou à l’université et en général, s’entraînent par l’intermédiaire du programme d’un centre d’entraînement régional ou national. Les patineurs sont engagés à un entraînement à volume élevé et à intensité élevée tout au long de l’année et sont étroitement surveillés par les entraîneurs et les membres d’une équipe intégrée de soutien (EIS). Seule une portion des patineurs qui ont commencé à participer au stade de développement Apprendre à compétitionner poursuivront ce stade étant donné que c’est l’étape à laquelle le patineur s’engage définitivement sur la voie de la haute performance. Toutefois, il est possible pour les patineurs de continuer de s’entraîner au volume et à l’intensité du stade Apprendre à compétitionner et à participer à l’entraînement requis pour le stade S’entraîner à compétitionner à une date ultérieure.

Il est important de noter que tous les objectifs du stade Apprendre à compétitionner doivent être atteints avant de pouvoir commencer à travailler sur les objectifs du stade S’entraîner à compétitionner. La formation sur des sujets tels que la nutrition, la psychologie du sport, la récupération et la régénération, la prévention des blessures et la gestion des blessures devient aussi très importante et est soutenue par des interventions par des experts en la matière.

Les compétitions officielles prennent une place plus importante pour le plan de la périodisation de l’entraînement annuel, les plans de compétitions et de récupération et englobent des événements nationaux et internationaux importants. Le choix des épreuves est géré par l’entraîneur qui tente de trouver un équilibre adéquat entre l’acquisition de l’expérience et l’assurance de disposer du temps nécessaire pour l’entraînement. Pour les athlètes d’âge junior, l’accent est placé sur le Championnat du monde junior et des événements qui mènent à la qualification pour les événements internationaux.
Les athlètes du stade S’entraîner à compétitionner ne sont pas les participants moyens du programme sportif communautaire. Ils sont des athlètes engagés dont le talent est reconnu qui ont choisi la voie de l’élite que peu d’autres personnes choisissent. Les patineurs tenteront d’obtenir leur qualification à des épreuves de niveau national et international et d’être choisis au sein des équipes de développement provinciales et nationales.

Éléments à retenir

  • Les patineurs doivent avoir un entraînement à l’année, à haute intensité, pour les événements individuels et propres à leur position pour être prêts à avancer au stade suivant de développement.
  • Les patineurs apprennent à exécuter les compétences techniques et tactiques en fonction d’une variété de conditions de concurrence au cours de l’entraînement. Ils bâtissent leur trousse d’outils de compétition.
  • Un accent spécial est placé sur la préparation optimale en modélisant les compétitions de haut niveau dans l’entraînement.
  • Il faut continuer de personnaliser et de raffiner les programmes individuels de conditionnement, les programmes de récupération, la préparation psychologique et le développement technique.
  • L’accent est placé sur la préparation individuelle qui aborde les forces et les faiblesses individuelles de chaque athlète.
  • Les patineurs doivent viser à obtenir des résultats constants de haute performance tant au cours de l’entraînement que pendant les compétitions.
  • Les entraîneurs doivent utiliser les plans de périodisation de façon constante comme cadre optimal de préparation, en utilisant les recommandations en matière de périodisation du plan de DLTA de leur sport.
  • Les entraîneurs et les athlètes doivent prévoir l’échelonnage et les périodes de pointe pour les compétitions afin de satisfaire à l’augmentation importante du volume d’entraînement.

L’échelonnage correspond à réduire tant l’intensité que le volume d’entraînement de l’athlète au fur et à mesure que la date des événements concurrentiels importants approche. L’échelonnage permet aux athlètes d’atteindre leur sommet de performance aux épreuves majeures, assurant qu’ils donneront le meilleur d’eux-mêmes.

Lignes directrices du développement du patineur

  • Pratiques
  • Compétition (Les compétitions ne sont pas recommandées. Lorsque des programmes sont offerts, les patineurs peuvent participer à des courses dans les clubs)
  • Développement des habiletés et de la technique
  • Développement physique
  • Développement psychologique
  • Surveillance et contrôle
  • Équipement


Ressources

Le contenu de cette page a été préparé en utilisant l’information des documents « La course en patins » et « Atteignez votre vitesse » de PVC de même qu’à l’aide de ressources provenant de « Au Canada, le sport c’est pour la vie ». Pour en savoir, visitez www.canadiansportforlife.ca.