S’entraîner à s’entraîner

S’entraîner à s’entraîner (garçons de12 à 16 ans, filles de 11 à 15 ans)

Le stade de développement S’entraîner à s’entraîner est un des stades les plus importants du développement de l’athlète. C’est souvent le stade au cours duquel pour l’athlète, ça passe ou ça casse. C’est pendant la période au cours de laquelle les athlètes traversent la puberté et font face à des pressions sociales considérables. Plus précisément, les corps sont en évolution continuelle, c’est donc dire que l’entraînement doit être personnalisé à la croissance et au développement individuels de chaque athlète. Une expérience positive, un programme de grande qualité et approprié sur le plan du développement et une surveillance soignée au cours de ce stade de développement fournira la fondation solide nécessaire qui permettra aux athlètes de rester actifs pour la vie ou poursuivre des objectifs sportifs compétitifs.

Au stade S’entraîner à s’entraîner, les participants sont des jeunes au niveau de l’école intermédiaire/secondaire qui traversent des poussées de croissance. Les âges qui définissent ce stade sont basés sur le déclenchement approximatif et la fin approximative de la poussée de croissance de l’adolescence. Cette période correspond en général aux âges de 11 à 15 ans pour les filles et de 12 à 16 ans pour les garçons.

Les patineurs deviennent des athlètes pendant ce stade et doivent bâtir une base aérobique et consolider leurs compétences précises relatives au sport. Vers la fin du stage, ils doivent se concentrer sur la force et le « système énergétique alactique » (anaérobie). À ce stade, les athlètes sont prêts à consolider leurs compétences et tactiques précises pour le sport. Il s’agit aussi d’un stade de développement de forme physique important. Pour les patineurs qui désirent se diriger vers des niveaux plus élevés de compétition, des heures accrues d’entraînement sont nécessaires à ce stade pour développer le potentiel à long terme de chaque athlète.

Éléments à retenir

  • S’entraîner à s’entraîner est le stade où ça passe ou ça casse pour l’athlète. Les athlètes peuvent manifester un talent sportif spécial, compétitionner pour gagner et faire de leur mieux, mais ils doivent quand même utiliser plus de temps pour développer leurs compétences et capacités physiques que pour participer aux compétitions dans des cadres officiels. Pour maximiser leur potentiel à long terme, il est important de placer encore un accent secondaire sur les victoires.
  • Le développement technique est encore crucial alors que les compétences techniques de base sont développées au cours du stade de développement Apprendre à s’entraîner. Au fur et à mesure de leur croissance, les patineurs ont besoin de beaucoup de temps pour s’ajuster à leur taille croissante, leur force et la vitesse qui en découlent.
  • L’aspect social du sport est très important et les adolescents veulent être capables de s’associer à leurs pairs. Les activités et initiatives axées sur l’équipe qui renforcent le sentiment d’appartenance à une équipe ou à un club constituent un moyen privilégié pour satisfaire ce désir.
  • Tous les adolescents de quatorze (14) ans ne sont pas égaux : à cause des différences individuelles liées à leur croissance et développement physiques, les patineurs peuvent être à une étape de développement de deux ans plus jeunes ou de deux ans plus vieux que leur âge chronologique. Consultez « Le suivi de la croissance : un aspect important du développement à long terme du participant/athlète » pour de plus amples informations.
  • Au cours de la poussée de croissance, surtout si elle se produit exceptionnellement rapidement, les compétences de l’athlète et les techniques de mouvement peuvent être considérablement gênées.
  • Les volets physiques, sociaux, psychologiques et émotionnels du développement ne sont pas toujours compatibles. Il est important de tenir compte de tous les facteurs pour déterminer l’état de préparation du patineur à se lancer dans des programmes d’entraînement et de compétitions.
  • Il est important d’éviter la spécialisation dans des distances précises et entre la courte piste et la longue piste. Les capacités physiques et psychologiques se développent encore. C’est pourquoi il est difficile de déterminer la spécialisation dans laquelle l’athlète aura du succès en bout de ligne. Plusieurs personnes identifiées comme athlètes de sprint au début se sont transformées en patineurs de distances moyennes ou longues distances plus tard et le contraire est aussi vrai, tandis que de nombreux athlètes internationaux ...

Lignes directrices du développement du patineur

  • Pratiques
  • Compétition (Les compétitions ne sont pas recommandées. Lorsque des programmes sont offerts, les patineurs peuvent participer à des courses dans les clubs)
  • Développement des habiletés et de la technique
  • Développement physique
  • Développement psychologique
  • Surveillance et contrôle
  • Équipement


Ressources

Le contenu de cette page a été préparé en utilisant l’information des documents « La course en patins » et « Atteignez votre vitesse » de PVC de même qu’à l’aide de ressources provenant de « Au Canada, le sport c’est pour la vie ». Pour en savoir plus, visitez www.canadiansportforlife.ca.