Antoine Gélinas-Beaulieu et Maxime Fortin sur le podium à Sherbrooke

Le Sherbrookois Antoine Gélinas-Beaulieu a une fois de plus fait rugir la foule lorsqu’il a obtenu la médaille d’argent sur 1000m, aujourd’hui, au Championnat du monde junior de patinage de vitesse courte piste qui se tenait dans sa ville natale. Cette fois, c’est aux côtés de son coéquipier Maxime Fortin (Rivière-du-Loup, QC) qu’il est grimpé sur le podium, Fortin ayant enlevé le bronze de l’épreuve. L’équipe féminine de relais a ajouté une 6e médaille à la récolte canadienne cette fin de semaine en décrochant l’argent au relais.

La compétition était féroce chez les hommes sur 1000m, et trois patineurs ont été disqualifiés en demi-finale, dont le Canadien Guillaume Blais-Dufour (Québec, QC) qui termine l’épreuve au 7e rang. C’est d’ailleurs ce qui a permis aux deux autres Canadiens de passer en finale, puisque Fortin, qui était dans la même vague que Blais-Dufour, est passé en finale grâce à deux disqualifications, et Gélinas-Beaulieu, troisième de sa vague, a profité de la disqualification d’un patineur Coréen pour obtenir son laisser-passer pour la grande finale.

Les choses n’ont pas été différentes en finale, qui comptait deux Canadiens, le Coréen You Dong-Kun et l’Américain J.R. Celski. Du grabuge vers la fin a entraîné la disqualification de Celski, ouvrant la porte à Gélinas-Beaulieu et Fortin pour les deuxième et troisième places.

« Je dirais que je suis content de moi-même en général, » racontait Maxime Fortin. « Mon objectif était de faire des finales, c’est sûr que j’espérais une médaille. Elle n’est pas venue comme j’aurais voulu, mais c’est ça le courte piste. Ça finit bien ma carrière chez les junior, et ça me motive encore plus pour essayer d’aller faire ma place chez les senior, mais chez les gars au Canada, c’est extrêment compétitif. »

La dernière course individuelle de la fin de semaine était la super finale du 1500m, à laquelle seuls les six premiers patineurs au classement général après trois distances participent. Elle regroupait donc les trois patineurs Coréens, Celski, Gélinas-Beaulieu et le Russe Viktor Knoch. La course a été ponctuée de dépassements, et c’est finalement Um Cheon-Ho de la Korée qui l’a remportée, suivi par Celski et Dong-Kun. Gélinas-Beaulieu a franchi la ligne d’arrivée au quatrième rang, pour la 4e place au classement général dominé par les Coréens (Cheon-Ho est champion du monde, Dong-Kun 2e, Celski 3e). Les autres Canadiens terminent la compétition au 7e rang pour Maxime Fortin et 8e pour Blais-Dufour.

« Il ne faut pas se laisser intimider par nos adversaires, » expliquait Gélinas-Beaulieu en fin de journée. « Je savais que ça irait vite en finale, mais si je me dis que je suis capable de les battre, ça aide. Je suis très satisfait de ma fin de semaine, je ne savais pas à quoi m’attendre donc je ressens plein d’émotions mélangées présentement! » a terminé le meilleur Canadien à ces Championnats, lui qui avait également obtenu une médaille de bronze sur 1500m vendredi et à qui il reste encore deux ans chez les juniors.

Chez les femmes, les Canadiennes n’ont pas réussi à se tailler une place en grande finale sur 1000m, et ce sont les trois patineuses Coréennes qui ont remporté les honneurs (Noh Ah-Reum, Lee Eun-Byul et Lee Mi-Yeon dans l’ordre). Ivanie Blondin (Ottawa, ON) a obtenu le meilleur résultat canadien avec la 5e place, elle qui a terminé troisième de sa vague de demi-finale. Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC), couronnée championne du monde sur 500m hier, a pris la 7e position, et sa coéquipière Valérie Maltais (La Baie, QC), médaillée de bronze hier, a terminé 9e.

Maltais et St-Gelais ont toutes deux accédé à la super finale du 1500m grâce à leur classement cumulatif. Les Canadiennes se sont bien battues dans cette course qui regroupait aussi les trois patineuses Coréennes et l’Italienne Arianna Fontana. Les Coréennes étaient tout simplement trop fortes, et malgré plusieurs essais des autres athlètes, elles ont protégé leur avance tout au long de la course pour terminer Eun-Byul, Mi-Yeon et Ah-Reum dans l’ordre. Maltais a pris le 5e rang et St-Gelais le 6e.

Au classement cumulatif des femmes, les Coréennes ont donc pris toute la place sur le podium, avec dans l’ordre Ah-Reum, Eun-Byul et Mi-Yeon. Marianne St-Gelais termine la compétition au 4e rang du classement général, Maltais est 6e et Blondin 8e. Tous les patineurs Canadiens peuvent donc dire mission accomplie en repartant de Sherbrooke, ayant tous réussi à se classer parmi les 10 meilleurs patineurs junior au monde, ce qui est très prometteurs pour l’équipe Canadienne, alors que plusieurs d’entre eux passeront chez les senior l’année prochaine.

Les deux finales du relais ont été très mouvementées, parsemées de dépassements serrés et de chutes. Toute cette action a entraîné deux disqualifications dans chaque course. Les Italiennes se sont donc emparé de l’or chez les femmes, devant le Canada. La Corée et la Chine ont été disqualifiées pour changement de tracé et interférence pendant la course.

Chez les hommes, les Canadiens ont fait la majorité de la course à trois, Maxime Fortin ayant subi une commotion cérébrale en finale du 1000m. Ils ont tout donné et ont franchi le fil d’arrivée 3e, devant les Chinois qui étaient tombés en milieu de course, mais ils se sont vus disqualifiés, tout comme les Coréens, ouvrant la porte aux Américains pour l’or et aux Chinois pour l’argent.

« Ça fait beaucoup de course pour une journée, c’était très rapide et on n’avait pas beaucoup de temps pour récupérer entre chaque course vers la fin, donc c’est avec les jambes fatiguées qu’on a patiné le relais, » a terminé Gélinas-Beaulieu. « On a fait ce qu’on a pu! »

Ceci met fin au Championnat du monde junior courte piste à Sherbrooke. Les athlètes Canadiens se dirigent tous vers Montréal où ils prendront part au Championnat canadien ouvert la fin de semaine prochaine, à l’aréna Maurice-Richard.