Antoine Gélinas-Beaulieu remporte le bronze sur 1500m au Championnat du monde junior de patinage de vitesse courte piste

C’est dans sa ville natale de Sherbrooke qu’Antoine Gélinas-Beaulieu a remporté sa toute première médaille internationale en carrière, soit le bronze sur 1500m au Championnat du monde junior de patinage de vitesse courte piste. Gélinas-Beaulieu a d’ailleurs été le seul athlète non Coréen à grimper sur le podium aujourd’hui, alors que la distance de prédilection des asiatiques était en jeu.

Le plus jeune athlète de la délégation Canadienne (il aura 17 ans en mai) n’était toutefois pas le seul à représenter le Canada en finale. Chez les hommes, son coéquipier Guillaume Blais-Dufour (Québec, QC) était aussi de la partie et a pris le 4e rang, alors que Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) et Valérie Maltais (La Baie, QC) ont pris part à la finale féminine pour terminer 4e et 6e respectivement.

« Mon objectif était de faire la demi-finale, alors je suis vraiment content d’être sur le podium! », s’est exclamé Gélinas-Beaulieu à la fin de la journée. « Ce n’était pas une vague facile, mais j’ai géré ma course comme j’avais à le faire, ça a bien fonctionné. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour récupérer après ma demi-finale, j’étais un peu plus fatigué. »

Et avec raison, puisqu’il avait mené une bonne partie de sa course de demi-finale, qui s’est terminée avec un nouveau record du monde junior de 2 :13.338 signé Um Cheon-Ho. L’ancien record était de 2 :13.340.

En finale, Gélinas-Beaulieu et Blais-Dufour étaient confrontés aux trois patineurs Coréens, à l’Américain J.R. Celski, et au Chinois Xu Peng. Les deux Canadiens se sont retrouvés 6e et 7e en début de course. Avec huit tours à faire, Blais-Dufour est passé 5e à l’intérieur et Gélinas-Beaulieu a suivi pour prendre la 6e place. Les Coréens qui se trouvaient devant ont accéléré le rythme.

Avec un tour à faire, Gélinas-Beaulieu a passé son coéquipier, pendant que l’Américain a effectué une mauvaise chute dans le virage, entraînant un Coréen avec lui dans les matelas, ce qui a offert le bronze sur un plateau d’argent au Sherbrookois. Um Cheon-Ho et Song Seung-Woo ont obtenu l’or et l’argent respectivement. « Je n’avais rien à perdre, j’ai donné tout ce que j’avais et ça en valait la peine, » a terminé le jeune athlète.

La finale féminine présentait un tableau semblable, avec deux Canadiennes, trois Coréennes et une Italienne. Au départ, personne ne semblait vouloir prendre les devants, et c’est Maltais qui a fini par le faire. Les trois Coréennes se sont placées derrière et St-Gelais les suivait. Le début de course était très lent, mais avec un peu plus de six tours à faire, les Coréennes ont pris les devants.

Maltais a passé plusieurs tours à essayer de s’imposer parmi elles, réussissant à plusieurs reprises à se faufiler, mais se faisant redépasser chaque fois. Fatiguée de tous ces dépassement, Maltais a vu St-Gelais et l’Italienne Arianna Fontana la dépasser dans le dernier tour. St-Gelais est d’ailleurs partie à la poursuite des Coréennes et a bien failli réussir à en coiffer une à la ligne d’arrivée, mais ce fut trop peu trop tard pour la spécialiste du 500m. Noh Ah-Reum, Lee Eun-Byul et Lee Mi-Yeon ont donc offert un bel effort d’équipe pour obtenir l’or, l’argent et le bronze.

« Contrairement aux Coréennes, on n’avait pas de stratégie d’équipe au départ. On voulait éviter de les laisser ensemble, mais ce n’était pas évident, » racontait St-Gelais après sa course. « Mon plan était d’être patiente, d’essayer un dépassement vers la fin, et c’est ce que j’ai fait. Je suis très satisfaite de ma course, j’étais 12e l’an passé sur 1500m, donc c’est super! Je vise surtout une médaille au 500m. »

La journée avait bien commencée pour les athlètes du Canada, qui ont tous réussi à se qualifier pour la demi-finale. Ivanie Blondin (Ottawa, ON) a toutefois vu son parcours s’arrêter en demi-finale alors qu’elle a terminé troisième de sa vague. Seules les deux premières passaient en finale. Blondin a tout donné, mais c’était une course difficile avec beaucoup de dépassements dans les cinq derniers tours. Ça s’est joué à la ligne d’arrivée, que Blondin a franchi tout juste derrière l’Italienne Arianna Fontana. Blondin termine la journée au 7e rang de la distance.

Maxime Fortin (Rivière-du-Loup, QC) a connu un sort semblable chez les hommes. Le Canadien a tout donné dans une course rapide ponctuée de nombreux dépassements, mais il s’est fatigué vers la fin et a dû se contenter de la quatrième place de sa vague, pour le 11e rang au cumulatif du 1500m.

Pour terminer la journée de compétition, Maxime Gauthier (St-Hyacinthe, QC) et Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) se sont joints à leurs coéquipiers pour prendre part aux quarts de finales du relais. L’équipe masculine a pris le premier rang de sa vague, devant les Russes et les Néerlandais, pour se qualifier pour la demi-finale qui aura lieu demain en fin d’après-midi. Les filles ont fait de même en terminant deuxièmes d’une vague disputée chaudement entre les Canadiennes et les Italiennes. Un dépassement dans le dernier tour a assuré la victoire aux Italiennes, mais les deux formations passent en demi-finale.

Les athlètes seront de retour sur la glace de l’aréna Eugène-Lalonde demain à Sherbrooke pour disputer l’épreuve de 500m, la distance de prédilection des Canadiens.