Beaulieu et Drolet se couvrent d’argent à Changchun

Rémi Beaulieu (Alma, QC) et Marie-Ève Drolet (Laterrière, QC) ont permis au Canada de remporter ses deux premières médailles, sur 500m et 1000m respectivement, à la Coupe du monde Korean Air Courte piste de Changchun, en Chine. Quelques instants plus tard, l’équipe masculine de relais a ajouté à la récolte canadienne avec une troisième médaille d’or en autant d’épreuves cette saison.

Beaulieu a été le premier à toucher une médaille, dans une finale du 500m avec sept patineurs, du jamais vu. Liam McFarlane (Medicine Hat, AB) était lui aussi sur la ligne de départ pour cette finale bien remplie. Avec sept hommes sur la ligne, Beaulieu, qui avait été avancé en demi-finale après qu’un autre patineur l’ait entraîné dans une chute, se retrouvait seul derrière les autres pour le départ. Spécialiste des longues distances, Beaulieu espérait bien rester derrière les autres à l’entrée du premier virage, avant de tenter un dépassement extérieur.

« C’était une situation peu commune, » a expliqué Yves Hamelin, responsable de l’équipe. « Liam a eu une petite difficulté au départ et a bloqué un peu Rémi sans le vouloir, et il s’est donc retrouvé un peu derrière. Un mauvais dépassement du Coréen Lee Ho-Suk sur un patineur Chinois a entraîné les deux patineurs dans une chute, ce qui a permis à Rémi de rattraper le peloton. Avec un tour à faire, le Russe Semen Elistratov était devant, suivi de McFarlane. Beaulieu, troisième, a réussi à s’emparer de la deuxième place et on a cru pendant quelques instants qu’on aurait deux Canadiens sur le podium, mais Ryosuke Sakazume (Japon) a dépassé Liam à la ligne d’arrivée. »

Elistratov a donc remporté l’or en 43.30, suivi de près par Beaulieu (43.410). Sakazume a obtenu le bronze en 43.596 et McFarlane doit donc se contenter de la quatrième place (43.813). Dustin Miller (Kitchener, ON) a pour sa part été éliminé en quart de finale pour le 11e rang..

Drolet a été la seule autre patineuse canadienne à prendre part à une finale A aujourd’hui, au 1000m féminin. Elle n’avait d’ailleurs pas pris part à une finale sur 1000m depuis les Jeux Olympiques d’hiver de Salt Lake City en 2002. Devant se mesurer à la Coréenne Yang Shin-Young, à la Championne Olympique Zhou Yang (Chine) et à la Japonaise Yui Sakai, Drolet savait que ce ne serait pas facile. Avec deux tours à faire, se retrouvant derrière, Drolet a tenté un dépassement extérieur sur la Japonaise. Lorsque celle-ci a étendu son bras pour essayer de la bloquer, la Chinoise qui se trouvait juste un peu devant a été déportée, et Drolet a réussi à dépasser les deux patineuses, se retrouvant deuxième. Sakai a été pénalisée pour son geste, ce qui n’a pas empêché Marie-Ève Drolet de remporter l’argent avec un chrono de 1:34.343. Yang a terminé première (1:33.419) et Zhou troisième (1:34.447).

« Je suis vraiment satisfaite du résultat, » a raconté Drolet, un sourire aux lèvres. « Ça me donne beaucoup de confiance, c’était beaucoup plus stressant cette fois-ci, puisque les Coréennes étaient ici, c’était plus difficile de réussir ce que j’avais fait à Montréal. Il y a juste quatre patineuses dans une finale sur 1000m, alors c’est beaucoup plus difficile de s’y rendre, mais j’ai eu une excellente demi-finale, je suis fière de ce que j’ai accompli aujourd’hui. »

Laurie Marceau (Dolbeau-Mistassini, QC) était elle aussi en action sur 1000m, mais elle a été éliminée en quart de finale, pour le 13e rang. Jessica Gregg (Edmonton, AB) s’est retrouvée dans une vague très relevée en quart de finale du repêchage, et elle a vu sa route s’arrêter là, elle qui termine donc 25e.

Sur 500m, Andréa Do-Duc de Montréal a une fois de plus été la meilleure patineuse canadienne avec une 11e place. Gabrielle Waddell (Red Deer, AB) a terminée quatrième de son quart de finale et termine au 13e rang de la distance.

Michael Gilday (Yellowknife, NT) espérait bien grimper sur le podium du 1000m comme il l’avait fait à la Coupe du monde de Montréal plus tôt cette saison. « Malheureusement, j’ai été éliminé en demi-finale, » a-t-il expliqué. « Je n’ai pas eu un bon départ, et le Coréen a donné un rythme très rapide à la course. J’ai été capable de suivre, mais c’était trop rapide pour que je réussisse un dépassement, alors j’ai terminé troisième. » Gilday a ensuite remporté la finale B pour la 6e position. Olivier Jean (Lachenaie, QC) a pour sa part reçu une pénalité pour interférence en quart de finale et se retrouve donc 16e.

La dernière course de la journée était la finale du relais, dans laquelle Charles Hamelin (Ste-Julie, QC), Gilday, Beaulieu et Jean ont uni leurs forces pour se mesurer aux Américains, aux Coréens et aux Chinois. « C’était une course folle dès le départ, » a décrit Gilday. « Tout le monde était regroupé, et les Coréens sont tombés à mi-course. Après ça, c’était encore plus fou, tout le monde allait vite. Les Chinois sont tombés vers la fin de la course et ont été disqualifiés, mais nous avons réussi à rester solides et à réussir de bons échanges pour garder la tête jusqu’à la fin. » Équipe Canada a donc remporté l’or une fois de plus, leur troisième victoire en autant d’épreuves de la Coupe du monde cette saison, grâce à un chrono de 6:54.065. Les Américains ont terminé deuxièmes (6:54.180) et les Coréens ont remporté le bronze en 7:00.949. « C’était super d’avoir les quatre meilleures équipes au monde en finale pour une fois! » a conclu Gilday.

Demain, les équipes de tous les pays se rendront à Shanghai, en Chine, où ils prendront part à la quatrième étape du Circuit de la Coupe du monde Korean Air Courte Piste ISU.