Bloemen établit un record canadien au 10 000m aux qualifications des Coupes du monde d'automne ISU en longue piste

Ted-Jan Bloemen a réédité un record canadien du 10 000m qui a longtemps tenu, samedi à l'Anneau olympique de Calgary, à l'occasion des qualifications des Coupes du monde d'automne ISU en longue piste de Patinage de vitesse Canada.

Le patineur né aux Pays-Bas, qui s'est installé à Calgary au mois de juin afin de patiner sous les couleurs du pays d'origine de son père, a complété la course en 13 minutes et 7,38 secondes. Il a ainsi amélioré la marque de 13:10,58 que Arne Dankers avaient établie en 2005 à Heerenveen, aux Pays-Bas.

Les autres vainqueurs couronnés samedi ont été Ivanie Blondin, d'Ottawa, au 5000m féminin, ainsi que Laurent Dubreuil de Lévis (Saint-Jean-Chrysostome), au Québec, et Marsha Hudey, de White City en Saskatchewan, dans les épreuves masculine et féminine du 500m.

La dernière journée des qualifications, dimanche, commencera à 14h, heure locale. On disputera alors les courses masculine et féminine du 1000m, ainsi que les deux épreuves en départ de masse.

«J'essayais simplement d'aller le plus vite que je pouvais, a déclaré Bloemen, qui a maintenant ses documents de citoyen canadien et qui a pris possession de son passeport vendredi. J'avais l'impression que c'était ardu aujourd'hui. J'ai vraiment dû travailler fort, ce n'est pas venu facilement. Je suis vraiment content d'avoir réussi à provoquer quand même de bonnes choses.»

La deuxième place dans le 10 000m masculin est allée à Jordan Belchos, de Markham, en Ontario, en vertu d'un temps de 13:20,89. Stefan Waples, de Winnipeg, a fini troisième en 13:46,90. Belchos est venu à environ deux secondes de sa marque personnelle, qui s'élève à 13:18,41.

Bloemen s'est également approché du record national de Dankers au 5000m, vendredi, dans le cadre des qualifications. Il est venu à 1,75 seconde de cette marque en route vers la victoire. Bloemen a également pris part au 1500m, jeudi, et a alors fini en quatrième place.

Son entraîneur Bart Schouten, qui est lui aussi originaire des Pays-Bas, avait prédit avant la course que Bloemen allait établir le record, et son athlète a livré la marchandise.

«Ceci est le troisième jour des qualifications et Ted-Jan a enregistré trois marques personnelles en plus d'un record canadien au 10 000m, a souligné Schouten. Le 10 000m s'est avéré un peu plus ardu qu'il avait prévu, mais la troisième journée de course est toujours un peu plus difficile.»

Dubreuil était tout aussi satisfait, lui qui a vécu la déception aux qualifications olympiques canadiennes de 2014 et raté le voyage à Sotchi par cinq centièmes de seconde au 500m.

Dubreuil a remporté le 500m masculin disputé en deux manches, samedi, avec un temps de 69,65 secondes. Il a devancé Gilmore Junio, de Calgary, deuxième en 69,72 et Jamie Gregg, d'Edmonton, troisième en 69,87.

«Je suis davantage motivé quand je reviens d'un échec, a noté Dubreuil après avoir affiché des temps de 34,81 et 34,84. Je bouillonne à l'intérieur et ensuite, je cherche à canaliser ça sur glace pour aller très vite. J'ai été capable de le faire cette fois-ci, et j'en suis doublement heureux.»

Hudey a affiché un temps de 76,90, ce qui lui a permis de devancer Heather McLean, de Winnipeg, (77,14) et Alexandra Ianculescu, de Toronto (77,87).

«Je ne patinais pas si mal cet automne, mais je voulais coller deux très bonnes courses ensemble et m'approcher le plus possible de ma marque personnelle (de 38,24)», a souligné Hudey après avoir enregistré des temps identiques de 38,45 dans chacune des manches.

Blondin, qui a également remporté le 3000m, vendredi, a complété le 5000m de samedi en 7:07,32. Josie Spence, de Kamloops en Colombie-Britannique, a suivi au deuxième rang en 7:18,66, tandis que sa sœur Victoria Spence a suivi en troisième place avec un temps de 7:19,58.

«Je me suis battue pendant toute la course pour réussir de bons chronos à chaque tour et c'est mon deuxième 5000m le plus rapide que j'ai jamais patiné. Alors je suis pas mal satisfaite», a indiqué Blondin.

Résultats complets : www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 13 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Jeff MacKinnon
Coordonnateur, services aux médias et aux communications – longue piste
Patinage de vitesse Canada
Courriel : jmackinnon@speedskating.ca
Téléphone : 403-860-9525
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC