Blondin, 6e, et Christ, 8e, obtiennent leur meilleur classement à vie alors que Morrison termine 7e aux Championnats mondiaux toutes distances de patinage de vitesse sur longue piste

Ivanie Blondin et Kali Christ ont obtenu leur meilleur classement à vie aux Championnats mondiaux toutes distances de patinage de vitesse sur longue piste 2015 de l’ISU, dimanche à l’Ovale olympique de Calgary, en prenant les sixième et huitième positions tandis que Denny Morrison a terminé septième, se retrouvant parmi les 10 premiers pour la cinquième fois en autant de présences à cette compétition.

Blondin (Ottawa, Ont.) et Christ (Regina, SK) ont toutes deux obtenu leur meilleur résultat en trois Championnats du monde toutes distances en carrière jusqu'ici. Blondin avait pris la 18e place l'an dernier et le 20e rang en 2011, tandis que Christ a terminé 10e l'an dernier et 12e en 2013.

«Je détecte une tendance», a lancé à la blague Christ, 23 ans, en faisant allusion au fait qu'elle a amélioré son rang de deux places à chaque année jusqu'ici. «Je suis très satisfaite d'avoir pu réaliser quatre meilleurs temps personnels en quatre courses durant la fin de semaine, même s'il y a certaines choses que je dois encore améliorer ici et là.»

La sixième place obtenue par Blondin est le meilleur résultat de la part d'une patineuse canadienne depuis les Championnats du monde toutes distances de 2012, alors que Christine Nesbitt avait fini troisième et Cindy Klassen, cinquième. La qualification de Blondin et Christ au 5000m était aussi une première canadienne chez les femmes depuis 2012.

«Mon classement est meilleur que ce que je pensais être capable de faire. Mais je savais qu'en parvenant à me qualifier pour le 5000m, qui était mon objectif, j'allais pouvoir améliorer mon rang puisque c'est davantage ma distance», a déclaré Blondin, 24 ans, qui s'est révélée en compétition internationale cette saison avec six médailles en Coupe du monde, dont cinq en départ de masse et une dans un 5000m (bronze), en plus d'une médaille d'argent à l'épreuve en départ de masse aux Championnats du monde de distances individuelles.

«Ça montre qu'il y a beaucoup de potentiel dans cette équipe canadienne, a dit Morrison des résultats à la hausse de Blondin et Christ. Nous sommes encore à trois ans des prochains Jeux olympiques, plusieurs de nos athlètes ont pris l'année de congé cette saison et pourraient revenir l'automne prochain, alors c'est prometteur pour l'avenir parce que ça signifie que nous aurons une équipe qui aura beaucoup de profondeur à l'approche de 2018.»

Morrison septième au classement
Morrison (Fort St. John, C.-B.) s'est retrouvé septième au classement général, pour se retrouver parmi les 10 premiers pour la cinquième fois en autant de participations aux Championnats du monde toutes distances. Le multimédaillé olympique de 29 ans avait également pris la septième place à sa dernière présence à cette compétition, en 2009. Il avait fini sixième en 2008, 10e en 2007 et cinquième en 2006.

Morrison est le premier patineur canadien à se classer parmi les 10 premiers chez les hommes depuis 2010, alors que Lucas Makowsky avait fini neuvième cette année-là.

«Septième, c'est un classement plutôt normal pour moi à cette compétition, a indiqué Morrison. Étant donné que je suis meilleur au 500m et au 1500m, me qualifier parmi les huit premiers est pas mal automatique en ce qui me concerne. Patiner dans le 10 000m représente un énorme défi pour moi. C'est un peu comme demander à Usain Bolt de courir avec des marathoniens dans une course à pied de 10 000!»

«Reste que je suis satisfait de cette septième place, compte tenu que c'est la première année après les Jeux olympiques de Sotchi. Mentalement et physiquement, je suis en bien meilleure forme que je l'étais un an après les Jeux de 2010», a ajouté Morrison, dont la victoire à l'occasion du 500m de samedi s'est avérée le premier podium du Canada chez les hommes depuis 2009 dans une course individuelle disputée aux Championnats du monde toutes distances.

Seuls les huit premiers patineurs et les huit premières patineuses au classement général après les courses de 1500m de dimanche se qualifiaient pour le 5000m féminin et le 10 000m masculin, et obtenaient ainsi la chance de lutter pour le championnat mondial toutes distances. Les hommes ont disputé un 500m et un 5000m, samedi, pendant que les femmes prenaient part à un 500m et un 3000m durant la première journée de compétition.

La Tchèque Martina Sablikova a remporté le 5000m en six minutes 51,21 secondes et terminé au sommet du classement général, pour ainsi être couronnée championne du monde toutes distances pour la troisième fois de sa carrière. La Néerlandaise Ireen Wust, qui a fini troisième au 5000m, a terminé deuxième au cumulatif pour céder le titre mondial qu'elle avait remporté au cours des quatre compétitions précédentes.

Chez les hommes, le Néerlandais Sven Kramer a remporté le 10 000m masculin en 12:56,69 et a été couronné champion du monde toutes distances pour la septième fois. Il n'est plus qu'à un titre mondial près d'égaler l'Allemand Gunda Niemann, qui en a décroché huit durant les années 1990.

Blondin et Christ ensemble au 5000m
Blondin a pris la cinquième place à l'occasion du 5000m, avec un temps de 7:06,99, tandis que Christ a fini huitième avec un nouveau meilleur temps personnel, soit 7:24,10. Les deux Canadiennes ont patiné au sein de la même paire.

«J'étais contente d'être avec Kali, ça amène un niveau de confort qui est plaisant, et en plus je me dis que si quelque chose arrive, elle va être là avec moi, a indiqué Blondin. Mon but, personnellement, était par ailleurs d'être constante d'un tour à l'autre.»

«Je savais qu'Ivanie allait être plus rapide, parce que le 5000m est davantage sa distance que la mienne, mais c'était une belle sensation de l'avoir fait ensemble, a dit Christ. Pour ma part, je voulais juste faire preuve de constance d'un tour à l'autre.»

Morrison a terminé huitième dans le 10 000m masculin, avec un temps de 13:54,90. Il s'est qualifié pour cette course après avoir pris la cinquième place en 1:44,35 dans le 1500m, une de ses spécialités (il a remporté une médaille de bronze sur cette distance aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, en plus de terminer deuxième dans les épreuves de 1500m disputées aux Championnats du monde toutes distances de 2007 et 2008). Ce résultat lui a permis d'occuper le quatrième rang au classement cumulatif après trois courses.

Christ et Blondin se sont qualifiées pour le 5000m féminin après avoir terminé quatrième et 12e, respectivement, à l'occasion du 1500m féminin, ce qui leur a valu de se retrouver cinquième et septième au classement cumulatif après trois courses. Christ et Blondin ont toutes deux enregistré un nouveau meilleur temps personnel au 1500m, avec des chronos de 1:54,44 et 1:56,85, respectivement.

«Le simple fait de me qualifier pour le 5000m était un bel accomplissement à mes yeux, étant donné que le 1500m est davantage ma spécialité que le 5000m», a souligné Christ.

«Compte tenu que c'était seulement la quatrième fois que je patinais dans un 1500m cette saison, ce n'était pas un mauvais temps et j'ai obtenu un rang correct, a commenté Blondin. Le fait d'être jumelée à Ireen Wust était un peu intimidant au début, mais finalement ça m'a aidé. Même si elle patinait vite et était devant moi, je savais qu'en la suivant comme je le faisais, ça me donnerait quand même un bon temps.

«J'ai atteins mon but, puisque ça m'a permis de me qualifier pour le 5000m.»

Bloemen se rachète
Bien qu'il ne se soit pas qualifié pour le 10 000m masculin, Ted-Jan Bloemen (Calgary, Alb.) a vu sa compétition se terminer sur une note relativement bonne, alors que le patineur qui se spécialise davantage dans les longues distances est venu près d'établir un meilleur temps personnel au 1500m. Il a patiné le 1500m de dimanche en 1:46,89, à un peu plus d'une demi-seconde du chrono de 1:46,36 qu'il avait enregistré le 23 octobre dernier à Calgary, pour ainsi prendre le 17e rang de la course. Il a complété le week-end en 16e place au classement général, soit le même rang où il était après le 5000m de samedi, une course où il a terminé huitième, un résultat décevant à ses yeux.

«J'ai eu de la difficulté à mettre ce 5000m derrière moi, mais ce matin j'ai été en mesure de mieux patiner, et j'ai pu amorcer le processus visant à tirer les leçons de cette course et d'envisager le 1500m comme un défi à relever dans des circonstances éprouvantes, a déclaré Bloemen. Ça s'est effectivement mieux passé et je suis satisfait de la façon dont j'ai rebondi après les courses de samedi. Je vais apprendre de tout ceci et je serai meilleur dans le futur.»

Bloemen prenait part à ses premiers Championnats du monde toutes distances avec le Canada après l'avoir fait à deux reprises avec les Pays-Bas, terminant quatrième au classement général en 2010. Il a dit avoir apprécié patiner dans sa nouvelle ville de résidence et devant les amateurs de patinage de vitesse de sa nouvelle terre d'accueil.

«J'aime vraiment patiner ici, j'adore ça quand les partisans m'encouragent comme ils l'ont fait (en fin de semaine). Je suis juste déçu de ne pas avoir pu leur donner de meilleurs résultats», a affirmé Bloemen.

La saison internationale 2014-15 de patinage de vitesse sur longue piste se terminera les 21 et 22 mars, alors qu'auront lieu les Finales de la Coupe du monde à Erfurt, en Allemagne.  

Des informations supplémentaires sont disponibles par le biais du site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI :
1500m F
4. Kali Christ (1:54.44)
12. Ivanie Blondin (1:56.85)

1500m H
5. Denny Morrison (1:44.35)
17. Ted-Jan Bloemen (1:46.89)

5000m F
5. Ivanie Blondin (7:06.99)
8. Kali Christ (7:24.10)

10 000m H
8. Denny Morrison (13:54.90)

Classement final – F
6. Ivanie Blondin
8. Kali Christ

Classement final – H
7. Denny Morrison
16. Ted-Jan Bloemen

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 13 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Jeff MacKinnon
Coordonnateur, services aux médias et aux communications – longue piste
Patinage de vitesse Canada
Courriel : jmackinnon@speedskating.ca
Téléphone : 403-860-9525
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC