Bon départ pour l’équipe de Coupe du monde courte piste à Salt Lake City

Les patineurs courte piste canadiens ont connu un bon départ à la première Coupe du monde de la saison 2008-09, aujourd’hui, à Salt Lake City. Presque tous les athlètes se sont qualifiés directement pour les rondes finales samedi et dimanche. Seules deux femmes devront passer par le repêchage, et un homme a été disqualifié sur une distance. Les deux équipes de relais ont réussi à se qualifier pour les demi-finales de demain.

Dans la première course de 1500m (cette distance sera courrue deux fois dans la Coupe du monde), tous les athlètes canadiens se sont qualifiés pour passer directement aux rondes finales. Rémi Beaulieu (Alma, QC) a affiché le temps le plus rapide chez les hommes, un excellent résultat pour l’athlète qui en est à sa première Coupe du monde en carrière. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) était également premier de sa vague, alors qu’Olivier Jean (Lachenaie, QC), qui prenait part à sa première Coupe du monde en plus d’un an à la suite d’une sérieuse blessure qui l’a mis de côté la saison dernière, était deuxième de son groupe.

Chez les femmes, la recrue en Coupe du monde Valérie Maltais (La Baie, QC) a terminé deuxième de sa vague pour se qualifier pour la finale de demain soir. Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) a fait de même, alors qu’une autre recrue, Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) s’est qualifiée pour avoir terminé troisième dans la vague la plus rapide de la journée. Les six athlètes canadiens qui courrent sur cette distance pourront donc dormir samedi avant de patiner lors des rondes finales qui commencent à 18h à Salt Lake City.

« En arrivant ce matin, j’étais vraiment stressée, » a expliqué Valérie Maltais. « Mais je me suis dis d’être relaxe, que je n’avais rien à perdre, et une fois le départ lancé, je suis redevenue moi-même. »

Sur 1000m, les athlètes canadiens n’ont pas eu la même chance. Bien que Michael Gilday (Yellowknife, NT) et François Hamelin (Ste-Julie, QC) se sont tous deux qualifiés, Gilday en reportant ses deux courses et Hamelin en terminant deuxième les deux fois, François-Louis Tremblay (Montréal, QC) a été disqualifié lors de sa première course. À cause de cette disqualification, Tremblay ne pourra pas prendre part au repêchage samedi, donc il devra maintenant se concentrer sur sa course de 500m dimanche et le relais.

Anne Maltais (Québec, QC) et Jessica Gregg (Edmonton, AB) ont toutes deux remporté leur première vague de 1000m avant de terminer deuxièmes dans la ronde suivante, mais c’était suffisant pour se qualifier pour les rondes finales de demain. Jessica Hewitt (Langley, CB), qui en est elle aussi à sa première participation en Coupe du monde, avait des adversaires coriaces dans sa première vague, et elle sera la seule canadienne à devoir patiner pendant la ronde de repêchage demain matin.

En après-midi, tous les athlètes ont pris part aux courses sur leur deuxième distance, et le résultat final a été semblable. Tous les hommes ont obtenu leur laisser-passer pour les rondes finales de dimanche : Tremblay a effectué un excellent retour, remportant ses deux vagues sur 500m, Charles Hamelin, fidèle à son habitude, a fait de même, alors que son jeune frère François était deuxième de ses courses. Dans le deuxième 1500m, Beaulieu a une fois de plus surpris avec le meilleur temps, puis Jean et Gilday ont aussi remporté leurs courses.

« Je suis très content de la façon dont les choses se sont produites, » a expliqué Michael Gilday. « J’ai fait ce que je voulais faire aujourd’hui, tout a bien été. En arrivant ici, on savait à quoi s’attendre et quelle stratégie adopter. Nous avons eu des courses difficiles à la Sélection à Vancouver donc nous étions prêts. Maintenant j’espère faire une finale A et peut-être remporter une médaille! »

Les femmes n’auront pas toutes la chance de dormir dimanche. Sur 500m, Gregg et Anne Maltais se sont toutes deux qualifiées, mais St-Gelais était troisième de sa première course et devra donc passer par le repêchage dimanche matin si elle souhaite avoir une médaille. C’était serré sur 1500m, mais Valérie Maltais et Mendes-Campeau ont pu se qualifier en terminant troisièmes de vagues très rapides. Jessica Hewitt, quatrième de sa course, devra se lever avec St-Gelais dimanche pour le repêchage.

« J’ai déjà fait les championnats du monde junior, » a poursuivi Valérie Maltais. « Mais ici, c’est plus gros, les filles sont plus expérimentées. Certaines sont intimidantes, mais en me qualifiant pour les finales sur mes deux distances j’ai montré que j’étais à ma place. Mon objectif était de ne pas faire les repêchages, donc je l’ai atteint et je ne me mets pas de pression pour le reste, mais ce serait génial faire une finale! »

Demain, Jessica Hewitt sera en action sur 1000m dès 10h à Salt Lake City. Le reste de ses coéquipiers seront sur la glace à 18h pour les rondes finales du 1500m et du 1000m. La compétition se poursuit jusqu’à dimanche, puis l’action se transportera à Vancouver pour la deuxième étape de la Coupe du monde du 24 au 26 octobre prochain, au Pacific Coliseum.