Bronze pour les Canadiens au Championnat du monde par équipe

Les patineurs courte piste du Canada ont mis fin à la saison 2010-11 en remportant le bronze, aujourd’hui, au Championnat du monde par équipe à Varsovie, en Pologne. De leur côté, les patineuses ont pris le quatrième rang. Dans les deux cas, c’est le relais qui s’est avéré déterminant, les Canadiens terminant quatrièmes de leur course respective.

Le Championnat du monde par équipe est la compétition finale de la saison de patinage courte piste. Huit pays sont invités à participer, chacun avec cinq patineurs. Les pays sont séparés en deux groupes de quatre, et quatre athlètes de chaque pays prennent part à des rondes de 500m et 1000m. Deux athlètes de chaque nation patinent ensuite le 3000m, puis les patineurs se regroupent pour le relais. Chaque résultat permet d’amasser des points. Dans les épreuves individuelles, une victoire vaut 5 points, une deuxième place 3, deux points sont accordés à la troisième place et un seul pour la derière personne à franchir la ligne d’arrivée. Un patineur disqualifié ne reçoit aucun point. Ces points sont doublés pour le relais, puisqu’il s’agit d’une épreuve par équipe. Après la ronde de qualification, le meilleur pays de chaque groupe est automatiquement qualifié pour la finale A, alors que les pays classés deuxième et troisième de chaque groupe doivent prendre part au repêchage afin de déterminer les deux équipes qui passeront également en finale A.

Samedi, les patineuses canadiennes ont facilement remporté les honneurs de leur groupe. Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC), Marie-Ève Drolet (Laterrière, QC), Jessica Hewitt (Kamloops, BC), Valérie Maltais (La Baie, QC) et Caroline Truchon (Chicoutimi, QC) ont conclu la compétition avec 42 points, trois de plus que leurs plus proches rivales des Etats-Unis, qui avaient 39 points. C’était suffisant pour confirmer leur place en finale A.

Chez les hommes, les médailés Olympiques Charles et François Hamelin (Ste-Julie, QC) et Olivier Jean (Lachenaie, QC) ont uni leurs forces avec Michael Gilday (Yellowknife, NT) et Guillaume Blais-Dufour (Québec, QC). Ils ont amassé 42 points, quatre de moins que les vainqueurs, de la Corée. Les Canadiens ont donc dû passer par le repêchage, qu’ils ont dominé avec un total de 45 points, soit 13 de plus que les Japonais, deuxièmes.

Dimanche, les Canadiennes se mesuraient à la Corée, à la Chine et aux Etats-Unis. Maltais, Hewitt et St-Gelais sont parties en force, terminant deuxièmes de chacune de leur vague de 1000m, alors que Drolet a pris le quatrième rang de son côté. St-Gelais a ensuite remporté son 500m. Drolet a pris le deuxième rang, Truchon le troisième et Hewitt a été pénalisée. Drolet et Maltais étaient les deux représentantes canadiennes sur 3000m, et elles ont terminé au 6e et 8e rang respectivement. Malgré une troisième place au relais, la Corée est devenue Championne du monde par équipe avec 35 points. La Chine a terminé juste derrière après avoir remporté le relais, obtenant un total de 34 points. Les Américaines ont terminé deuxièmes au relais, ce qui leur a permis de s’emparer de la médaille de bronze avec 29 points. La dernière place du Canada au relais a été coûteuse, le reléguant à la quatrième place (22 points).

« Notre objectif hier était de nous qualifier directement pour la finale, » a expliqué Valérie Maltais. « Le relais était déterminant et on l’a remporté avec beaucoup d’avance. Aujourd’hui, tout allait bien, avec quatre équipes solides en finale. Au relais, la position de départ a fait une grosse différence, on était quatrième sur la ligne et de la façon dont la course s’est déroulée, c’était très difficile de planifier un dépassement, et on s’est retrouvées quatrièmes. »

La Finale A chez les hommes mettait de l’avant les équipes de la Corée, de la Chine, du Japon et du Canada. Comme d’habitude, les Canadiens ont dominé les courses de 500m. Les frères Hamelin et Jean ont remporté trois des quatre courses à l’horaire. Blais-Dufour a de son côté reçu une pénalité, coûtant de précieux points aux Canadiens. Une autre disqualification sur 1000m, celle de Michael Gilday, n’a pas aidé. Charles Hamelin a toutefois remporté sa course de 1000m, alors que François Hamelin a terminé deuxième et Olivier Jean quatrième. Les Coréens ont dominé le 3000m, mais Charles Hamelin a réussi à remporter deux points poue le Canada grâce à sa troisième position. François Hamelin a terminé septième.

Avant le relais, la course était serrée mais les Coréens menaient avec 32 points. Le Canada était en deuxième place avec 26 points, et la Chine troisième (25 points), laissant le Japon loin derrière avec 14 points. Tout était possible au relais, mais au départ de la course, on a remarqué un bris au niveau des lames d’Olivier Jean, et il était trop tard pour pouvoir les réparer. Les Canadiens ont donc fait du mieux qu’ils pouvaient dans les circonstances, mais avec seulement trois patineurs pour la course, ils ont dû se contenter du quatrième rang.

Une deuxième place au relais a confirmé la victoire des Coréens, qui ont remporté le titre pour une deuxième année de suite avec 38 points. Grâce à leur victoire au relais, les Chinois ont battu les Canadiens dans la course pour la médaille d’argent (35 points). Le Canada doit donc se contenter du bronze avec 28 points.

« Nos patineurs étaient très en forme pour la compétition aujourd’hui, » a expliqué l’entraîneur Derrick Campbell. « Le format était compétitif, avec quatre équipes de niveau semblable prêtes à tout donner aujourd’hui. Les deux disqualifications nous ont coûté cher, mais nous étions deuxièmes avant le relais, avec une chance de l’emporter. Il s’est passé quelque chose avec l’équipement d’Olivier, et nous avons dû patiner le relais avec seulement trois athlètes, alors malheureusement, on n’aurait rien pu faire différemment. »

Voilà qui met fin à la saison internationale de patinage de vitesse courte piste. « Notre objectif cette année était de vraiment être compétitives sur toutes les distances, » a analysé l’entraîneur de l’équipe féminine Sébastien Cros. « On sait qu’on est là sur 500m, mais c’est plus difficile dans les autres distances. Le travail était axé là-dessus, et ça a très bien fonctionné en Coupe du monde, ce qui est positif. Les deux dernières compétitions de l’année ont été un peu décevantes, les résultats ne sont pas à la hauteur de ce qu’on attendait, mais c’est bon que ça arrive maintenant, ça nous donne une motivation supplémentaire. Nous savons qu’on est sur la bonne voie, mais il nous reste beaucoup de travail à faire! »

La saison masculine a elle aussi été remplie de succès. « En général, la saison s’est bien passée. Nos gars étaient à leur meilleur lorsque nécessaire, » a conclu Derrick Campbell. « Au Championnat du monde, chacun de nos trois patineur s’est qualifié pour les finales. Nous avons remporté quatre médailles, dont l’or au relais, ce qui était un de nos objectifs principaux. Nous voulions améliorer notre endurance et nos stratégies de courses cette saison, et c’est mission accomplie. »

Il s’agit de la dernière année où le Championnat du monde par équipe sera présenté. Désormais la saison internationale de patinage de vitesse courte piste se conclura avec le Championnat du monde courte piste, dans lequel les athlètes se mesurent les uns aux autres de manière individuelle. Les athlètes profiteront maintenant d’un mois de vacances avant de reprendre l’entraînement dans leur centre respectif en mai.