Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste 2014. An et Shim champions du monde. Charles Hamelin et Valérie Maltais s’emparent du bronze

Montréal, le 16 mars 2014 – C’est à la dernière course individuelle des Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste, le  3 000 m, que les meilleurs athlètes ont départagé les premières places du classement cumulatif. Victor An, de la Russie, et Suk-Hee Shim, de la Corée, sont devenus les champions du monde 2014, devant plus de 4 500 spectateurs rassemblés à l’aréna Maurice-Richard de Montréal.
 
Au dernier virage avant la ligne d’arrivée, Charles Hamelin était à quelques poussières de Victor An et prévoyait le coiffer à la ligne d’arrivée. Il a perdu pied et s’est retrouvé dans les matelas protecteurs.
 
«J’ai donné tout ce que j’avais. Dans le 3 000 m, je voulais sauver le plus d’énergie possible pour pouvoir me battre à la fin. Je me suis battu. C’est juste dommage de frapper deux blocs dans le dernier virage. Je n’ai pas pu m’essayer pour la ligne avec Victor mais ce sera pour une prochaine fois», a décrit Hamelin
 
Cette huitième place au 3 000 m octroie la médaille de bronze au classement cumulatif à l’athlète de Sainte-Julie. La médaille d’argent du classement cumulatif a été gagnée par J.R. Celski, des États-Unis, qui avait pris un tour d’avance sur ses adversaires en tout début des trois kilomètres à parcourir.
 
Le 3 000 m féminin a également vu sa gagnante devenir championne du monde. Dans une course où la Néerlandaise Jorien Ter Mors, médaillée d’or au 1 500 m en longue piste, à Sotchi, a tenté de prendre un tour d’avance sur le peloton dès le départ, la lutte pour le titre mondial se disputait beaucoup plus loin derrière, entre les trois Coréennes en piste. Valérie Maltais, de La Baie, a quant à elle empoché les cinq points du sprint attribués à la meneuse au neuvième tour, pour finalement terminer troisième de la course. Ce résultat lui a offert une médaille bronze au classement cumulatif.
 
Entre Shim et Maltais, s’est glissée la Coréenne Seung-Hi Park, sur la deuxième marche du podium de classement cumulatif. 
 
Une autre médaille de bronze pour Maltais

Plus tôt dans la journée, Valérie Maltais a été la seule Canadienne à atteindre la grande finale du 1 000 m. Derrière une barrière coréenne étanche, la patineuse saguenéenne a tenu le rythme effréné pour franchir la ligne d’arrivée troisième. Suk Hee Shim a été la plus rapide, suivie de Seung-Hi Park, toutes deux de la Corée.
 
« La dernière journée pour moi c’est un peu une répétition de ce qui s’est passé en 2012. En 2012 j’étais 13e avant la dernière course et j’ai terminé deuxième, aujourd’hui j’étais septième et je termine troisième. Je suis très contente de comment j’ai gardé mon focus», a résumé Valérie Maltais.
 
Marianne St-Gelais a été éliminée en quarts de finale, ce qui l’a placée au dixième rang, tandis que Marie-Ève Drolet a pris la 25e place, résultat d’une élimination dès la première ronde de qualifications.
 
Du côté des hommes, tout avait bien commencé pour Charles Hamelin, alors qu’il avait gagné sans trop de difficulté ses courses de rondes de qualifications et de quarts de finale. Cependant, le résultat de sa demi-finale est venu assombrir son parcours étant donné une pénalité reçue au cours d’un dépassement aux dépens du Chinois Jingnan Shi.
 
«Tout s’est joué au 1000m. Même si je n’avais pas été disqualifié je n’aurais pas passé la round. Je n’ai pas fait une très bonne course. C’est vraiment le 1 000 m qui m’a sorti de la course au titre », a décrit l’athlète très déçu.
 
Les deux autres Canadiens à prendre le départ du 1 000 m, Charle Cournoyer et Olivier Jean, ont quant à eux terminé respectivement 11e et 12e de la distance.
 
Relais 

Après une médaille olympique argentée, les Canadiennes se sont emparées d’une autre médaille d’argent au relais 3 000 m aujourd’hui. Le quatuor composé de Jessica Gregg, Valérie Maltais, Marianne St-Gelais et Jessica Hewitt a connu un départ houleux dû à une chute de cette dernière. Elles ont cependant repris leur retard par la suite pour terminer troisièmes au fil d’arrivée. La disqualification des Coréennes leur a ensuite permis de passer de la troisième à la deuxième position. Les championnes du monde du relais ont été les patineuses de l’équipe chinoise tandis que la médaille de bronze a été gagnée par les Italiennes.
 
Ce sont les Néerlandais qui ont remporté les grands honneurs du relais masculin. Premiers à franchir à franchir les 5 000 m de la course, les représentants des Pays-Bas ont eu le meilleur sur leurs adversaires dans une arrivée très serrée. La Corée a pris la deuxième place, suivie de l’équipe de la Grande-Bretagne. 
 
Pour plus de détails sur l’événement, visitez le site web mondial2014.ca