Charles Hamelin, Cournoyer, Macdonald et Bradette se qualifient à leur tour pour PyeongChang en conclusion des Sélections de l’équipe courte piste 2018

Montréal, le 20 août 2017 – Charles Hamelin, Charle Cournoyer, Jamie Macdonald et Kasandra Bradette se sont à leur tour qualifiés au sein de l'équipe sur courte piste provisoire en vue des Jeux olympiques de 2018, dimanche, à l'occasion de la cinquième et dernière journée des Sélections de l’équipe courte piste 2018 disputées à l'aréna Maurice-Richard de Montréal. Ils y ont ainsi rejoint Samuel Girard et Kim Boutin, qualifiés la veille.

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, QC, s'est donc qualifié pour les Jeux olympiques pour la quatrième fois de sa carrière, lui qui a décroché quatre médailles depuis les Jeux de 2006 à Turin. Charle Cournoyer, de Boucherville, QC, a quant à lui obtenu sa place à ses deuxièmes Jeux après avoir raflé la médaille de bronze au 500m à Sotchi en 2014.

« Mission accomplie et maintenant, on veut être la meilleure équipe au monde aux Jeux olympiques et gagner des médailles, a déclaré Charles Hamelin. Le Charles Hamelin des Jeux de 2006 n'aurait jamais cru que le Charles Hamelin du futur se retrouverait aux Jeux de 2018, alors je considère ça comme un accomplissement exceptionnel et je vais chercher à savourer cette expérience avec beaucoup de sourires et beaucoup de plaisir en compagnie des gars et des filles de l'équipe canadienne. »

« Je suis content que cette étape-là soit terminée, qu'on n'ait plus à s'affronter, qu'on puisse maintenant s'entraîner en équipe et pousser la machine à l'occasion des Coupes du monde et jusqu'aux Jeux olympiques, a affirmé Charle Cournoyer. Maintenant, c'est la partie plaisante qui commence! »

Jamie Macdonald, de Fort St. James, C.-B., et Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, QC, se sont toutes deux qualifiées pour leurs premiers Jeux, tout comme Kim Boutin, de Sherbrooke, QC, et Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, QC.

« Je ne le réalise pas encore totalement, mais j'ai tellement dû traverser des épreuves au fil des ans que c'est un très grand accomplissement… qui me rend émotive juste à en parler!, a affirmé Kasandra Bradette, qui est âgée de 27 ans. J'ai réussi ce que je n'aurais jamais cru réussir dans toutes ces années que j'ai passées dans le patinage de vitesse. Les Jeux olympiques, ç'a longtemps été juste un rêve lointain. Mais ces quatre dernières années, c'est là que j'ai réalisé que j'avais peut-être ma place (aux Jeux) et qu'il fallait que j'aille la prendre, en trouvant les solutions qu'il fallait trouver pour y arriver. »

« Je suis encore incrédule, je ne le réalise pas encore, a déclaré Jamie Macdonald. Mais c'est une sensation incroyable. Nous allons avoir une très bonne équipe, je suis tellement fière de ces filles. Nous nous poussons les unes les autres tellement fort à l'entraînement, et nous avons toutes travaillé tellement fort cet été… Ce sera une expérience incroyable pour chacune d'entre nous. »

Deux autres victoires pour Boutin
Les places de qualification chez les femmes allaient au trois premières patineuses du classement général des Sélections, qui tenait compte des points des deux meilleures courses des deux meilleures distances pour un total de quatre courses sur neuf.

À ce titre, la première place a officiellement été décrochée par Kim Boutin, samedi. Dimanche, la deuxième place au classement général est revenue à Jamie Macdonald, qui a pris le deuxième rang du 1000m et le quatrième rang au 500m lors de la dernière journée des Sélections, tandis que la troisième place est allée à Kasandra Bradette, qui a terminé deuxième du 500m disputé en début de journée et troisième du 1000m qui a suivi. À noter que Macdonald et Bradette ont terminé à égalité de points et que le départage s'est fait au bris d'égalité, soit en ajoutant la moins bonne course de leurs deux meilleures distances.

« Aujourd'hui, je visais des places en finale A, a indiqué Jamie Macdonald. J'avais fait preuve de constance tout au long de la compétition et j'en suis très fière, et je voulais continuer dans la même veine aujourd'hui. C'est ce que j'ai fait. »

« J'ai essayé de ne pas regarder les points, ni ma position au classement, parce que mon objectif était vraiment d'aller sur la glace et de patiner pour gagner, comme lorsque j'étais jeune », a de son côté indiqué Kasandra Bradette.

Même si sa place au sein de l'équipe olympique provisoire était assuré depuis la veille, Kim Boutin a remporté les deux épreuves disputées dimanche, un 500m et un 1000m. Elle a donc conclu les Sélections avec une récolte de huit victoires en neuf épreuves.

« Après les difficultés que j'ai connues ces derniers mois, mes résultats aux Sélections sont un grand soulagement, a déclaré Kim Boutin. Ça m'a aidée d'avoir amorcé la compétition en force, puis j'ai réussi à rester dans ma bulle et c'est ce qui m'a permis d'avoir du succès. On va maintenant former une équipe solide. »

Hamelin et Girard se partagent les honneurs
Chez les hommes, la première position au classement général était attribuée au patineur le plus haut classé selon les deux meilleures courses sur trois au 500m et les deux meilleures sur trois au 1000m, place qui est revenue samedi à Samuel Girard, tandis que les deux positions suivantes étaient attribuées aux meilleurs patineurs selon le même classement de sélection que chez les femmes.

À ce titre, Charles Hamelin a conforté la deuxième place au classement général qu'il détenait depuis le début des Sélections après avoir remporté le 1000m disputé dimanche, tandis que son absence en finale du 500m, dimanche, n'a eu aucun impact sur son classement final. De son côté, Charle Cournoyer a conservé sa troisième place au général après avoir pris le troisième rang du 500m de dimanche, son exclusion du top-3 lors du 1000m qui a suivi n'ayant aucune influence sur le classement.

« J'ai récolté tellement de gros points en début de compétition que ma qualification était quasiment assurée ce week-end, alors il s'agissait juste de continuer à faire le même travail, à continuer de viser des top-3 pour continuer à décrocher des points et ne pas les laisser à d'autres patineurs, a indiqué Charles Hamelin. Le but, aujourd'hui, c'était donc de me classer en finale et de finir le plus haut possible pour assurer ma place dans l'équipe. »

« La journée d'aujourd'hui s'est avérée un peu plus simple que prévue au niveau de la quête de points pour me qualifier, a noté Charles Cournoyer. Le top-3 était pratiquement scellé, alors il fallait juste continuer de patiner comme je l'avais fait jusqu'ici, pour m'assurer que d'autres patineurs ne gagnent pas des points dont ils avaient besoin (pour progresser au classement). J'en ai profité aussi pour continuer à peaufiner mes stratégies. »

Lui aussi qualifié depuis les courses de samedi, Samuel Girard a continué de patiner à fond, dimanche, ce qui lui a valu de remporter le 500m et de terminer deuxième du 1000m. Il a donc signé sept victoires en neuf courses durant la compétition.

« Je pense que je ne le réalise pas encore, mais les Jeux olympiques, c'est le rêve de tout athlète amateur, donc de me rendre là, ça fait en sorte que j'ai atteint l'objectif que je visais. Et maintenant, on va aller performer là-bas, a affirmé Samuel Girard. Je n'ai pas assez de mots pour remercier mes parents, tous les membres de ma famille et les gens de mon entourage qui m'appuient et qui croient en moi depuis le début et qui étaient là aujourd'hui. »

Classements finaux
Femmes
(selon le classement de sélection : incluant le total des points mérités lors des deux meilleurs courses sur trois, dans les deux meilleures distances sur trois)
1. Kim Boutin        40 000 points
2. Jamie Macdonald    30 400 points (bris d’égalité)
3. Kasandra Bradette    30 400 points
4. Valérie Maltais    23 120 points

Hommes
(position un : patineur le plus haut classé selon les deux meilleures courses sur trois au 500m et les deux meilleures sur trois au 1000m)
1. Samuel Girard    40 000 points

(autres positions : selon le classement de sélection,  incluant le total des points mérités lors des deux meilleurs courses sur trois, dans les deux meilleures distances sur trois)
2. Charles Hamelin    34 400 points
3. Charle Cournoyer    28 800 points
4. Pascal Dion        20 869 points

À propos de Patinage de vitesse Canada
« Inspirer le Canada à se dépasser grâce au pouvoir du patinage de vitesse »

Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.
Patinage de vitesse Canada désire remercier ses commanditaires et partenaires :

Commanditaire premium : Intact Assurance
Partenaires financiers : Gouvernement du Canada (Sport Canada), À nous le podium, le Comité olympique canadien
Fournisseur officiel, vêtements haute performance de compétition : Li-Ning
Commanditaire de l’équipe sur longue piste : KIA
Fournisseurs officiels : Auclair et USANA
Partenaires du développement du sport : Winsport Canada, Anneau olympique de Calgary, University of Calgary, Institut national du sport du Québec, Gouvernement du Québec, Institut canadien du sport-Calgary, Ville de Montreal, Ville de Québec, Excellence sportive Québec-Lévis
                                                                         
- 30 –

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca 
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC