Charles Hamelin devient vice-champion du monde sur 1500m

Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a réussi à mettre fin à une série de malchance qui s’abattait sur lui au 1500m en Championnat du monde lorsqu’il a remporté la médaille d’argent, aujourd’hui, à Sheffield, en Grande-Bretagne. Au cours des quatre dernières années, Hamelin jouait de malchance sur la distance, lui qui a été disqualifié à deux reprises et avait dû se contenter du 18e et 19e rang les deux autres années. Cette fois, il a réussi à mettre tout ça derrière lui et à se tailler une place sur le podium.

Après de solides courses de quart et demi-finale, Hamelin s’est retrouvé aux côtés de trois patineurs coréens, deux Américains et un Chinois à la ligne de départ de la finale. Il est parti troisième, derrière deux Coréens, mais a rapidement pris la tête d’une course relativement lente. Quelques dépassements ont suivi, mais avec huit tours à faire à la course, Hamelin était de nouveau devant lorsque le Coréen Noh Jinkyu est passé. Noh a été très solide pour le reste de la course, qu’il a terminée premier en 2:18.291. Dans les trois derniers tours, l’Américain Jeff Simon a bien tenté de ravir la deuxième place à Hamelin, mais le Canadien n’a pas bronché, terminant la course en 2:18.676, bon pour la médaille d’argent. Simon a dû se contenter du bronze en 2:18.725.

« L’un des objectifs principaux de Charles cette année était de travailler sur diverses stratégies de course, de mettre sa patience au défi, » a expliqué son entraîneur Derrick Campbell. « Il avait une excellente stratégie aujourd’hui, il était placé deuxième au bon moment dans la course. Malheureusement, le Coréen a connu une très bonne course aussi et bien que Charles était en position pour l’emporter, il a terminé deuxième. C’est excellent pour lui, il a montré qu’il peut être plus versatile dans ses courses. Typiquement, il est toujours devant et ça ne peut pas fonctionner à chaque fois. En sachant qu’il a réussi à être plus patient, plus sélectif aujourd’hui, ça lui donnera plus confiance pour les autres courses ce weekend. »

Olivier Jean (Lachenaie, QC) et François Hamelin (Ste-Julie, QC) ont tous deux été éliminé en demi-finale, ce qui les relègue aux 10e et 11e rang respectivement sur la distance.

« François et Olivier ont connu de belles courses aujourd’hui, François effectuait un dépassement pour prendre la tête avec cinq tours à faire quand il y a eu un contact avec deux autres patineurs et il a été poussé à l’extérieur, c’est vraiment dommage. Olivier a essayé un dépassement mais a commis une petite erreur et s’est arrêté, ce qui a pris beaucoup de son énergie et il n’a pas été en mesure de revenir par après, » a continué Campbell.

Chez les femmes, les trois patineuses canadiennes ont aussi été éliminées en demi-finale. Marie-Ève Drolet (Laterière, QC) est passée près de se qualifier pour la finale, mais elle s’est retrouvée dans une demi-finale très relevée. Après avoir mené plusieurs tours, elle a été reléguée au milieu du peloton et malgré un effort de dernière minute à la ligne d’arrivée, elle a pris le troisième rang de sa demi-finale, pour la 7e place au cumulatif de la distance. Jessica Hewitt (Kamloops, BC) a terminé quatrième de sa demi-finale, pour le 12e rang au cumulatif, et Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC), qui est patiemment restée derrière pour la majorité de sa course, a vu ses efforts de dépassement tard dans la course bloqués et se retrouve 18e au cumulatif.

« C’est à la fois encourageant et frustrant, » a commenté l’entraîneur de l’équipe féminine, Sébastien Cros. « D’avoir trois filles en demi-finale était super, ça n’est pas arrivé depuis longtemps pour le Canada au Championnat du monde, sur 1500m. Elles avaient toutes une chance de faire la finale, mais elles ont vu leur parcours s’arrêter là à cause de petites erreurs, ce qui est un peu frustrant. »

Dans la dernière course du jour, Drolet, Hewitt et St-Gelais ont uni leurs efforts à ceux de Valérie Maltais (La Baie, QC) pour la demi-finale du relais. Elles ont dominé la course, pendant que les Américaines et Japonaises sont tombées derrière, et elles l’ont facilement emporté en 4:21.922. Elles prendront part à la finale dimanche, aux côtés des Néerlandaises, des Coréennes et des Chinoises.

Les patineurs seront de retour sur la glace demain à Sheffield, où ils se disputeront les titres de Champion et Championne du monde sur 500m. St-Gelais, qui est invaincue sur la distance cette saison, est définitivement la fille à battre, et il faudra également surveiller le Champion Olympique Charles Hamelin. La demi-finale du relais masculin aura également lieu, et le Canada se mesurera aux Etats-Unis, à la Chine et à la Grande-Bretagne.