Charles Hamelin et les équipes de relais ajoutent trois médailles pour le Canada à Pékin

Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a remporté l’argent sur 1000m, en cette dernière journée de la Coupe du monde de Pékin. Les deux équipes canadiennes de relais ont ensuite mis la main sur le bronze, pour faire grimper le nombre de médailles du Canada à 5 pour cette première étape du Circuit de la Coupe du monde.

Les trois patineurs canadiens se sont classé dans le top 6 sur 1000m. Charles Hamelin, François Hamelin (Ste-Julie, QC) et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) ont tous remporté leur vague de quart de finale. Tremblay a ensuite pris le 3e rang de sa demi-finale, derrière le Coréen Kim Seong Il et François Hamelin, et s’est retrouvé en finale B.

La finale a été remplie d’action, avec plusieurs dépassements et un peloton serré. « J’ai dû faire deux dépassements intérieurs, un à l’extérieur pendant la course, » a expliqué Charles Hamelin. « À la fin, j’ai fait un dépassement intérieur sur mon frère qui était 2e, j’étais 3e. J’ai essayé de préparer quelque chose sur le Coréen au dernier tour, mais j’ai eu un petit déséquilibre dans le dernier virage donc je n’ai pas pu me battre pour le finish. »

Lee Jung-Su a remporté l’or en 1:25.630, Charles Hamelin a terminé la course en 1:25.767 pour l’argent, Kim Seoung Il a lui aussi réussi à dépasser François Hamelin dans le dernier tour pour remporter le bronze en 1:25.868, et le jeune Hamelin est quatrième en 1:25.929. Tremblay a pris le deuxième rang de la finale B pour la 6e place sur la distance.

« Personnellement mon objectif en Chine était de faire de bonnes courses avec de bonnes stratégies. Mon 1500m a super bien été malgré ma 4e place, il y avait beaucoup d’action en finale et j’ai bien réagi. Aujourd’hui sur 1000m toutes mes courses ont bien été, donc je suis content, » a continué Hamelin.

Chez les femmes, Jessica Gregg (Edmonton, AB) était la seule Canadienne, puisque Tania Vicent (Laval, QC) a été éliminée en qualification vendredi, et Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC) a subi des douleurs au dos hier donc elle a décidé de ne pas patiner par précaution.

Gregg, une spécialiste du 500m, a pris le troisième rang (1:34.904) de son quart de finale, derrière la Coréenne Lee Eun-Byul (1:34.860) et l’Américaine Jessica Smith (1:34.917), et n’a pas pu se qualifier pour la demi-finale. Elle prend le 10e rang de la distance.

La patineuse d’Edmonton a ensuite uni ses forces à celles de Vicent, Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) et Valérie Maltais (La Baie, QC) pour la finale du relais, où le Canada a remporté le bronze en 4:17.495, derrière la Corée (4:13.531) et les États-Unis (4:15.204). « Le relais s’est bien passé, » a expliqué St-Gelais. « On était 4e tout au long de la course, la Chine et la Corée ont pris un demi-tour d’avance, il y avait aussi un écart avec les Etats-Unis, mais un moment donné, la Chine est tombée, donc on en a profité pour les dépasser et prendre la troisième place. »

Les frères Hamelin, Olivier Jean (Lachenaie, QC) et Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) ont remporté leur demi-finale du relais devant l’Italie, les États-Unis et les Pays-Bas. Les deux frères, Jean et François-Louis Tremblay ont donc pris part à la finale, où ils ont eux aussi remporté le bronze en 6:51.972, derrière la Corée (6:51.371) et la Chine (6:51.926).

« On aurait aimé gagner l’argent, » a dit Hamelin. « Il y a eu beaucoup d’action, de dépassements, des accrochages, des rebondissements. On était deuxièmes à la fin, on s’est fait dépasser dans le dernier virage donc c’est un peu décevant de ce côté-là, mais c’était une bonne course. Je me suis fait passer à l’intérieur, il avait plus de vitesse que moi. »

Le Canada met donc fin à cette première étape de la Coupe du monde courte piste avec deux médailles d’argent et trois de bronze, une bonne récolte pour une équipe qui ne mettait pas trop d’importance sur ses résultats aux deux premières étapes de la Coupe du monde, préférant se concentrer sur les troisième et quatrième étapes, à Montréal et Marquette, puisqu’elles détermineront les quotas de chaque pays pour les Olympiques. Les athlètes et entraîneurs se rendent maintenant à Seoul, en Corée, pour la deuxième épreuve de la Coupe du monde de la saison, qui débutera jeudi.