Charles Hamelin et Marianne St-Gelais à la tête d’une jeune équipe canadienne pour les Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste 2015

L’équipe canadienne de patinage de vitesse sur courte piste conclura sa saison 2014-2015 à Moscou, en Russie, à l'occasion des Championnats du monde 2015 de l’ISU présentés du 13 au 15 mars.

Les médaillés olympiques Charles Hamelin (Sainte-Julie, QC) et Marianne St-Gelais (Saint-Félicien, QC) seront les chefs de file de la jeune formation canadienne composée de dix athlètes, dont cinq en seront à une première expérience aux Championnats du monde.

Charles Hamelin, Samuel Girard (Ferland-et-Boilleau, QC) et Patrick Duffy (Oakville, ON) chez les hommes, ainsi que St-Gelais, Kim Boutin (Sherbrooke, QC) et Kasandra Bradette (Saint-Félicien, QC) chez les femmes prendront part aux épreuves individuelles du 500m, 1000m et 1500m, tout en visant de terminer parmi les huit premiers au classement cumulatif de ces trois courses afin de prendre part à la super finale des épreuves masculines et féminines du 3000m et d’accumuler davantage de points pour le classement final.

Les médaillés olympiques Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC), Olivier Jean (Lachenaie, QC) et Valérie Maltais (Saguenay, arrondissement La Baie, QC), ainsi que l’athlète d’âge junior Genève Bélanger (Montréal, arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, QC) compléteront la formation canadienne pour les équipes de relais, dont la composition sera déterminée lors des jours de compétition.

Charles Hamelin en sera pour sa part à une 12e participation consécutive et visera le titre de champion du monde, honneur qui a été remporté pour la dernière fois par un Canadien en 1998 quand le quintuple médaillé olympique Marc Gagnon a réalisé l'exploit. Ce dernier a aussi mérité le titre mondial en 1993, 1994 et 1996. Chez les femmes, Nathalie Lambert a été la dernière championne du monde canadienne, obtenant le titre en 1991, 1993 et 1994.

Hamelin a terminé au deuxième rang en 2007 et 2011 ainsi qu'en troisième position à trois reprises, soit en 2009, 2013 et 2014.

« Je vise rien de moins que d’être champion du monde », a dit le quadruple médaillé olympique qui, cette année, a remporté six médailles individuelles en six Coupes du monde. « Pour y parvenir, je devrai faire preuve de constance et être intelligent dans mes courses, tout en évitant d’être disqualifié afin d’aller chercher le maximum des points disponibles. »

Poursuite d’une belle saison pour St-Gelais
Marianne St-Gelais en sera pour sa part à une sixième participation consécutive aux Championnats mondiaux de patinage de vitesse sur courte piste.

La triple médaillée olympique a terminé au 10e rang du classement cumulatif l’an dernier après avoir connu sa meilleure compétition en carrière en 2013 avec une quatrième position.

Après une année difficile en 2013-14, St-Gelais a rebondi de belle façon en montant à huit reprises sur le podium cette saison lors des épreuves individuelles.

« J’avais un point à faire sur mes dernières saisons, a reconnu St-Gelais. Cette année, je me suis retrouvée en tant que patineuse. J’ai réappris à aimer à courser, à avoir du plaisir dans mes courses tout en apprenant de celles-ci. Pour moi, c’est un retour en force! »

Elle se veut toutefois prudente en vue des Championnats du monde, alors qu’elle vise d’abord et avant tout de poursuivre le travail réalisé jusqu’ici cette saison.

« Bien qu’on y va toujours pour la première position, je ne me donne pas d’objectif particulier pour les Championnats du monde, a dit St-Gelais. Mais j’aimerais refaire ce que j’ai réalisé cette année en Coupes du monde. Ç'a beaucoup plus payé que de seulement mettre l’accent sur les résultats. Je veux bien patiner et garder mes réflexes de course. »

Apprentissage pour les recrues en vue des Jeux olympiques de 2018
Bien que plusieurs médaillés olympiques représenteront le Canada aux Championnats du monde, l’équipe nationale comptera cinq patineurs qui en seront à une première participation à cette compétition annuelle.

Après avoir disputé leur première saison complète sur le circuit des Coupes du monde, Bradette et Duffy, ainsi que Bélanger, Boutin et Girard prendront part aux Championnats du monde pour la première fois de leur carrière.

« Ce sera très bon pour eux dans l’objectif de s'améliorer en vue des Jeux olympiques de 2018, a analysé Charles Hamelin. Ce sera une bonne expérience pour les jeunes car c’est une compétition assez difficile en raison de l’horaire comprimé avec trois distances par jour, samedi et dimanche. C’est très difficile physiquement et mentalement. Ils ont fait plusieurs Coupes du monde cette année, mais ils vont voir que les Championnats du monde, c’est autre chose car tous les athlètes arrivent au sommet de leur forme et visent la victoire. C’est la meilleure compétition pour prendre de l’expérience dans une saison. »

St-Gelais s'est tout de même dit confiante de voir la jeune formation canadienne bien faire à Moscou, alors que le Canada a mérité un total de 28 médailles en six Coupes du monde cette saison.

« Ce ne sont pas les mêmes filles qu’en début de saison, a-t-elle dit de ses coéquipières. Elles ont appris énormément. Mais ce seront quand même leurs premiers Championnats du monde. On ne sait pas comment elles vont le gérer. Je me souviens de mes premiers Mondiaux, qui n’avaient pas été ma meilleure expérience. Pour elles, il faut le prendre comme un exercice en vue des Jeux olympiques dans trois ans. »

Dans un format de compétition similaire à celui des Coupes du monde, les Championnats mondiaux 2015 présenteront les rondes de qualification du 500m, 1000m et 1500m le vendredi 13 mars. Suivront, le samedi 14 mars, les demi-finales et finales du 1500m ainsi que les quarts de finales, demi-finales et finales du 500m et les demi-finales des relais. Les compétitions se termineront le dimanche 15 mars par les quarts de finales, demi-finales et finales du 1000m, en plus de la super finale du 3000m et des finales du relais.

L’an dernier, aux Championnats du monde tenus à Montréal, le Canada était monté à sept reprises sur le podium, tandis que Valérie Maltais et Charles Hamelin avaient conclu la compétition au troisième rang du classement général.

En 39 éditions des Championnats du monde, l'équipe canadienne a remporté 177 médailles soit 59 d’or, 61 d’argent et 57 de bronze. Le Canada trône au deuxième rang du classement général, derrière la Corée du Sud (199 médailles) et devant la Chine (129).

Équipe canadienne de patinage de vitesse sur courte piste pour les Championnats du monde sur courte piste 2015 :
Hommes
-BASTILLE, Guillaume (Rivière-du-Loup, QC)
-DUFFY, Patrick (Oakville, ON)
-GIRARD, Samuel (Ferland-et-Boilleau, QC)
-HAMELIN, Charles (Sainte-Julie, QC)
-JEAN, Olivier (Lachenaie, QC)

Femmes
-BÉLANGER, Genève (Montréal, arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, QC)
-BOUTIN, Kim (Sherbrooke, QC)
-BRADETTE, Kasandra (Saint-Félicien, QC)
-MALTAIS, Valérie (Saguenay, arrondissement La Baie, QC)
-ST-GELAIS, Marianne (Saint-Félicien, QC)

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 13 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium – Intact Assurance– avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Jeff MacKinnon
Coordonnateur, services aux médias et aux communications – longue piste
Patinage de vitesse Canada
Courriel : jmackinnon@speedskating.ca
Téléphone : 403-860-9525
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC