Charles Hamelin poursuit jusqu’en 2018 Dernière étape de la saison : Championnats du monde à Montréal

 

Montréal, le 11 mars 2014 – Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Jeux Olympiques ont laissé un goût « doux et amer » pour la délégation canadienne de patinage de vitesse courte piste. C’est à Montréal, dans le cadre des Championnats du monde, que l’équipe entend bien terminer la saison 2014 en beauté.
 
« Nous avons connu de bons moments aux Olympiques. L’or de Charles, qui se veut une victoire historique puisqu’encore à ce jour, jamais un patineur canadien n’a gagné sur cette distance aux Olympiques. La médaille d’argent de notre relais féminin, une récidive quatre ans plus tard, qui vient démontrer la place de choix de nos Canadiennes sur le circuit mondial, et la médaille du futur, le bronze de Charle Cournoyer. Nous avons aussi connu de malchances, qui ont fait mal à l’équipe, mais qui ont aussi démontré à quel point nos athlètes ont fait preuve de courage dans l’adversité. Les athlètes et toute l’équipe entament ces Championnats du monde très motivés à participer à cette dernière étape d’un cycle olympique.  Devant famille et amis, ils comptent bien être au meilleur de leur forme afin de démontrer au monde entier qu’ils font partie des meilleurs de ce sport », d’expliquer Yves Hamelin, directeur du programme courte piste.
 
Le Comité haute performance de Patinage de vitesse Canada a fait connaître les trois athlètes qui participeront aux épreuves individuelles. Ainsi, du côté féminin c’est Valérie Maltais (La Baie, Québec), Marianne St.Gelais (St-Félicien, Québec) et Marie-Eve Drolet (Laterrière, Québec) qui seront les représentantes canadiennes pour le 500m, 1000m et le 1500m. Du côté masculin, on retrouve Charles Hamelin (Ste-Julie, Québec), Charle Cournoyer (Boucherville, Québec) ainsi qu’Olivier Jean (Lachenaie, Québec).
 
Pour les épreuves de relais, on retrouve la même composition qu’à Sotchi, tant chez les hommes que chez les dames, avec Jessica Hewitt (Kamloops, Colombie-Britannique), Jessica Gregg (Edmonton, Alberta), François Hamelin (Ste-Julie, Québec), et Michael Gilday (Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest).
 
À noter que pour l’épreuve du 3000m, il s’agit des huit (8) premiers athlètes au classement cumulatif des distances individuelles. Cette épreuve est prise en compte pour classement général de ces Championnats du monde.

Charles Hamelin poursuit sa quête olympique
C’est après une discussion avec son entraîneur Derrick Campbell que le champion olympique Charles Hamelin a décidé de poursuivre sa route pour un autre cycle olympique.
 
« Je m’étais accordé une période de réflexion à savoir si je poursuivais, mais je n’ai pas eu besoin d’y penser trop longtemps! Évidemment que, pour moi,  les Jeux Olympiques de Sotchi ne se sont pas déroulés comme je l’espérais. Je suis fier de ma médaille d’or, mais je ne peux pas en rester là et terminer ma carrière olympique de cette façon. Ces dernières années, j’ai toujours connu une progression. Derrick et moi croyons qu’il y a encore de la place pour que je poursuive sur cette note. Et moi, je sens que j’ai encore à donner, alors je vais me donner corps et âme jusqu’en 2018 », de confier Charles Hamelin, qui aura 30 ans le mois prochain.