Charles Hamelin rafle le bronze au 1500m et se retrouve 5e au classement général provisoire des Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste 2015

Charles Hamelin a décroché une médaille de bronze au 1500m masculin et terminé sixième du 500m après avoir été victime d'une chute en demi-finale de cette épreuve, samedi, pour se retrouver cinquième au classement général provisoire avec une journée à faire aux Championnats du monde 2015 de patinage de vitesse sur courte piste de l’ISU.

Chez les femmes, Kim Boutin a agréablement surpris en atteignant la finale A du 1500m féminin, elle qui en est à ses premiers Championnats du monde seniors en carrière.

Charles Hamelin a réussi la meilleure performance globale de la journée pour le Canada, alors que ses résultats combinés lui ont permis de continuer d'espérer décrocher un podium au classement général, étant donné qu'il est à 13 points de la troisième place, occupée par le Néerlandais Sjinkie Knegt. Si Hamelin réussit à combler l'écart, ce serait la sixième fois en 12 présences en carrière aux Championnats du monde qu'il terminerait parmi les trois premiers. Le patineur de Sainte-Julie avait terminé au troisième rang au classement général à l'occasion des Championnats du monde de l'an dernier, tenus à Montréal.

Les huit premiers au classement cumulatif à l'issue du 1000m de dimanche, tant chez les hommes que chez les femmes, se qualifieront pour les super-finales du 3000m plus tard dans la journée et auront alors l'occasion d’accumuler davantage de points pour le classement final, qui permettra de couronner les champions du monde masculin et féminin 2015.

«Rien n'est joué, a affirmé Hamelin. Comme c'est le cas à tous les Championnats du monde, rien n'est joué avant la dernière course. Je vais donc tout donner pour aller chercher le maximum de points au 1000m, pour ensuite pouvoir disputer le 3000m et essayer de rivaliser pour le titre mondial.»

Hamelin a terminé troisième du 1500m masculin de samedi en deux minutes et 18,117 secondes, derrière le Russe Semen Elistratov (2:18,096), le vainqueur, et le Néerlandais Sjinkie Knegt (2:18,104), deuxième. Le vétéran patineur canadien, qui a remporté six médailles en Coupe du monde cette saison, dont trois au 1500m, a assuré sa place sur le podium, samedi, en devançant le Sud-Coréen Park Se Yeong (2:18,197), quatrième, et le Russe Victor An (2:18,254), cinquième.

«Ç'a été une course mouvementée, avec plusieurs dépassements, mais j'ai su tirer mon épingle du jeu, a dit Hamelin de la finale du 1500. J'aurais aimé terminer plus haut sur le podium, mais c'était très proche entre les trois premiers, et j'ai quand même fait une belle course, alors je vais quand même prendre ce résultat-là avec le sourire.»

Dans le 500m masculin, Hamelin a terminé premier de sa vague en quarts de finale, mais il a chuté en demi-finale et a dû se contenter d'une place en finale B. Il s'y est toutefois retrouvé en compagnie d'Elistratov, qu'il a devancé d'un rang en finissant deuxième de la finale B pour une sixième place au total, et ainsi rester à portée d'un podium au classement général.

«Je suis tombé dans le deuxième virage et ma lame n'avait plus de mordant, a expliqué Hamelin. La glace est un peu sale ici, alors j'ai dû mettre le pied sur un petit débris.»

Hamelin a 16 points au classement général après deux épreuves, tandis qu'Elistratov a 36 points, deux de plus que le Chinois Wu Dajing, qui a remporté le 500m de samedi. Knegt est troisième avec 29 points et le Hongrois Shaolin Sandor Liu a 23 points, bon pour la quatrième place.

Boutin en finale A du 1500m féminin
Kim Boutin (Sherbrooke, QC) a commencé sa journée en se qualifiant pour la finale A du 1500m, grâce à une deuxième place décrochée dans sa vague en demi-finale. Elle a pris le septième rang de la finale A en 2:32,923, à l'occasion d'une course remportée en 2:31,392 par l'Italienne Arianna Fontana devant la Sud-Coréenne Shim Suk Hee (2:31,472).

«Une finale, c'est ce que je souhaitais faire en fin de semaine, alors c'est bien que cet objectif soit déjà atteint, c'est très positif, a indiqué Boutin, 20 ans. Reste que je suis quand même un peu déçue de ma septième place. À cinq tours de la fin, je me suis dit que je devais commencer à tout donner, et je me suis retrouvée en avant, mais c'est là que mes défauts techniques sont ressortis, à cause du stress. Et j'ai réalisé qu'il n'est pas nécessairement bon de tout donner si loin de la fin d'une course. C'est dommage, je me dirigeais vers une bonne finale, mais j'ai pris de l'expérience, j'en ai encore beaucoup à apprendre, alors c'est de bon augure pour le futur.»

Cette place en finale A a été le fait saillant de la journée du côté des femmes. Boutin a été éliminée en quarts de finale dans le 500m, tandis que Marianne St-Gelais et Kasandra Bradette, toutes deux de Saint-Félicien, QC, se sont contentées des finales B au 500m et au 1500m.

St-Gelais a remporté la finale B du 1500m féminin pour se classer neuvième sur cette distance, tandis que Bradette, qui en est à ses premiers Championnats du monde en carrière, a terminé cinquième de cette même finale B pour une 13e place au total.

Bradette et St-Gelais se sont retrouvées en finale B du 1500m après avoir respectivement pris les troisième et quatrième rangs de leur vague en demi-finale. Elles ont alors patiné ensemble au sein du même groupe, qui était relevé puisqu'il comptait aussi Fontana et Shim. Celles-ci ont fini première et deuxième de la vague avant d'accéder aux deux premières marches du podium en finale A.

Dans le 500m féminin, St-Gelais a fini deuxième de la finale B pour une sixième place au total, tandis que Bradette a suivi au troisième rang (septième).

«Ça n'a pas été une très belle journée. Les résultats n'ont pas été à la hauteur de ce que j'ai fait cette année», a noté St-Gelais, qui a remporté huit médailles en épreuves individuelles de la Coupe du monde, cette saison. «Mais il y a quand même de belles choses à retirer de tout ça.»

Au classement général provisoire des femmes après deux épreuves, St-Gelais était neuvième, Boutin 11e et Bradette 12e.

Apprentissage pour Girard et Duffy
Samuel Girard (Ferland-et-Boilleau, QC) a été éliminé du 1500m masculin au stade des demi-finales, samedi. Il a été pénalisé durant la course, rejoignant ainsi son compatriote Patrick Duffy (Oakville, ON) au rang des patineurs sanctionnés dans cette épreuve. Duffy, lui, avait été puni vendredi en ronde de qualification.

Duffy et Girard, qui disputaient par ailleurs les courses du classement du 500m, samedi matin, ont respectivement pris les 20e et 21e places au classement général sur cette distance.

Duffy et Girard en sont également à leurs premiers Championnats du monde en carrière.

Au relais, le quatuor canadien chez les hommes composé de Hamelin, Girard, Duffy et Olivier Jean (Lachenaie, QC) a terminé troisième de sa vague derrière la Chine et la Corée du Sud, samedi, et disputera la finale B dimanche. L'équipe féminine, composée de St-Gelais, Bradette, Boutin et Valérie Maltais (Saguenay, arrondissement La Baie, QC) se retrouvera également en finale B, après avoir pris le troisième rang de sa vague dans la demi-finale de samedi, derrière la Chine et le Japon. Puisque la Corée du Sud a été avancée en finale A et la Russie disqualifiée, il n’y aura pas de finale B alors qu’il n’y aurait que deux équipes.

«Le dernier échange entre Kim (Boutin) et moi n'a vraiment pas été bon, c'est une erreur qu'on n'aurait jamais dû faire. On s'est à peine touché le bras», a déclaré St-Gelais en parlant du relais féminin canadien, qui a accédé au podium trois fois durant la saison 2014-15 de la Coupe du monde. «L'équipe est déçue de seulement faire la finale B, mais on veut quand même absolument l'emporter dimanche.»
Les compétitions se termineront dimanche par les quarts de finales, demi-finales et finales du 1000m, en plus de la super finale du 3000m et des finales du relais.

Chacun des six patineurs canadiens inscrits dans les épreuves individuelles en vue des Championnats du monde seront de la partie au 1000m, alors qu'ils se sont tous qualifiées pour les quarts de finale, soit Hamelin, Girard et Duffy chez les hommes, ainsi que St-Gelais, Bradette et Boutin du côté des femmes.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI :
Classement général – après deux jours
Femmes
Marianne St-Gelais : 9
Kim Boutin : 11
Kasandra Bradette : 12

Hommes
Charles Hamelin : 5
Samuel Girard : 16
Patrick Duffy : 21

500m F
Marianne St-Gelais : 2e dans la finale B (classement final : 6)
Kasandra Bradette : 3e dans la finale B (classement final : 7)
Kim Boutin : 4e en quarts de finale et éliminée (classement final : 15)

500m H
Charles Hamelin : 2e dans la finale B (classement final : 6)
Patrick Duffy : 2e de sa vague de la ronde éliminatoire en course de classement (classement final : 20)
Samuel Girard : 3e de sa vague de la ronde éliminatoire en course de classement (classement final : 21)

1500m F
Kim Boutin : 7e dans la finale A (classement final : 7)
Marianne St-Gelais : 1ère dans la finale B (classement final : 9)
Kasandra Bradette : 5e dans la finale B (classement final : 13)

1500m H
Charles Hamelin : médaille de bronze (classement final : 3)
Samuel Girard : pénalité en demi-finale et éliminé (classement final : 18)
Patrick Duffy : pénalité dans sa vague de la ronde éliminatoire et éliminé (classement final : 39)

Relais F
Canada : 3e en demi-finale
(Marianne St-Gelais, Kim Boutin, Kasandra Bradette, Valérie Maltais)

Relais H
Canada : 3e en demi-finale et participera à la finale B dimanche
Canada :
(Patrick Duffy, Charles Hamelin, Samuel Girard, Olivier Jean)

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 13 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium – Intact Assurance– avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca 
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Jeff MacKinnon
Coordonnateur, services aux médias et aux communications – longue piste
Patinage de vitesse Canada
Courriel : jmackinnon@speedskating.ca
Téléphone : 403-860-9525
Site Internet : www.speedskating.ca 
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC