Charles Hamelin redevient Champion du monde sur 500m

Après avoir cédé son titre de Champion du monde sur 500m à Apolo Anton Ohno l’année dernière, Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a réussi à le reprendre aujourd’hui à Vienne, en Autriche. Les trois Canadiens étaient en finale, et Olivier Jean (Lachenaie, QC) s’est retrouvé aux côtés de Hamelin sur le podium, lui qui a remporté le bronze. Jessica Gregg (Edmonton, AB) a ajouté une autre médaille de bronze pour le Canada au 500m féminin. C’est une première médaille en carrière dans une distance individuelle au Championnat du monde pour Jean et Gregg.

Hamelin était en excellente forme aujourd’hui, et il a mené chacune de ses courses du début à la fin, ne laissant jamais la chance à ses adversaires de le dépasser. Ils étaient cinq patineurs en finale avec Hamelin, Jean et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) portant les couleurs du Canada, ainsi que le Coréen Kwak Yoon-Gy et le Chinois Lee Jialiang.

La course a débuté avec trois départs repris (deux faux départs et une course rappelée lorsque Hamelin et Jean sont tombés après un contact avec Lee). « En revenant sur la ligne [après la chute] je me suis remis dans ma bulle, j’ai connu mon meilleur départ », racontait le nouveau Champion du monde après sa course. « J’ai essayé de contrôler ma vitesse et mon tracé pour que personne ne puisse me dépasser, il y avait beaucoup de mouvement dans le peloton derrière. Je suis resté relaxe tout le long, j’ai fait une bonne course et je l’ai gagnée. C’était mon objectif au début de la journée, j’ai connu une déception hier alors je voulais me reprendre », a continué Hamelin.

Cette victoire le place au deuxième rang du classement cumulatif, à égalité avec le Coréen Lee Ho-Suk qui a remporté le 1500m hier. Avec une bonne course demain sur 1000m, la distance de prédilection de Hamelin, il pourrait terminer parmi les trois premiers au cumulatif et se pré-qualifier pour représenter le Canada aux Jeux Olympiques d’hiver l’année prochaine. Son coéquipier Olivier Jean pourrait également être dans le top-3, lui qui partage maintenant le 4e rang avec l’Américain J.R. Celski, grâce à sa médaille de bronze d’aujourd’hui.

« Charles était 1er, moi 2e, on s’est suivi tout le long », a expliqué Jean. « Mais dans le dernier tour, Lee a essayé de me dépasser à l’intérieur, j’essayais de lui fermer la porte, mais j’ai perdu de la vitesse, et Kwak est passé à l’extérieur au finish. Le Chinois a été disqualifié donc j’ai été 3e. Il y avait beaucoup d’action dans le dernier virage, avec Lee à l’intérieur et Kwak à l’extérieur, j’ai été un peu ambivalent dans ma décision, est-ce que je protège l’extérieur ou l’intérieur. Finalement je me suis fait dépasser des deux côtés. J’aurais dû être plus agressif dans le dernier droit, j’ai l’impression d’avoir perdu l’argent. Ma journée a été vraiment bonne, j’aurais peut-être pu avoir une meilleure finale, mais quand je regarde, je suis quand même satisfait. »

Hamelin a franchi la ligne d’arrivée premier en 41.680, suivi de Kwak en 41.739 et de Jean en 41.855. Tremblay a été avancé de sa vague de demi-finale, donc il était dernier sur la ligne, ce qui place toujours un patineur dans une position difficile sur 500m. Il est resté pris derrière après le départ et n’a pas réussi à passer, il a donc franchi l’arrivée dernier en 42.164. Après deux distances, Tremblay est 6e au cumulatif, à égalité avec Ohno.

Chez les femmes, Jessica Gregg a montré que sa victoire sur 500m à la Coupe du monde de Sofia le mois dernier n’était pas un accident. Elle a été très solide toute la journée et a fait face à trois patineuses chinoises en finale, réussissant à s’emparer du bronze en 43.437. Wang Meng, une patineuse dominante sur la distance depuis quelques années, n’a surpris personne en remportant l’or en 43.182. Sa coéquipière Liu Qiuhong a suivi en 43.358 et Zhou Yang a pris le 4e rang (44.098).

« J’ai dû faire face à Wang Meng dans deux de mes courses aujourd’hui avant la finale, mon plan était toujours de la suivre et de finir dans le top-2 [pour me rendre à la ronde suivante] », racontait Gregg. « Je suis restée derrière elle les deux fois et j’ai battu mon record personnel chaque fois. C’était très rapide donc j’étais première sur la ligne en demi-finale. En finale, c’était une course difficile avec trois Chinoises, mais j’ai réussi à rester troisième, donc je suis très contente. Mes parents sont ici, ma mère [Kathy Gregg, une olympienne en patinage de vitesse] célèbre son anniversaire aujourd’hui donc c’est un bon cadeau pour elle! »

Les deux autres Canadiennes ont été éliminées en quart de finale. « Kalyna [Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC)] a eu un contact de lames au départ avec une Américaine, ça lui a causé un déséquilibre et créé un écart de 4-5 mètres avec les deux premières », a expliqué Yves Hamelin, le Directeur du programme courte piste de Patinage de vitesse Canada. « Sur 500m, c’est difficile, pratiquement impossible, à reprendre, et elle n’a pas été capable. »

Roberge termine donc 10e sur la distance, et Valérie Maltais (La Baie, QC) était dernière de son quart de finale pour la 14e position.

L’équipe masculine de relais (Hamelin, Jean, François Hamelin et Marc-André Monette) a été disqualifiée en demi-finale après qu’Olivier Jean ait tenté un dépassement sur un patineur allemand en début de course. Il y a eu contact et l’Allemand est tombé, ce qui a causé la disqualification du Canada. Il s’agit d’une grosse déception pour Équipe Canada, qui espérait remporter le titre cette année. « On a travaillé fort cette saison, l’équipe était vraiment en forme », racontait Jean. « Je prends un peu le blâme sur mes épaules, c’est moi qui ai fait la faute. On va essayer de se reprendre au Championnat du monde par équipe. »

La compétition se termine demain à Vienne, avec le 1000m et la super finale sur 3000m, ainsi que les finales du relais.

Pendant ce temps au Canada, les patineurs courte piste espèrent se tailler un poste sur les équipes Nationale et de Développement 2009-10

Alors que les 5 meilleurs patineurs et patineuses courte piste au Canada sont au Championnat du monde à Vienne, leurs coéquipiers prennent part à la Sélection équipe nationale #2 à l’Aréna Maurice-Richard de Montréal, espérant se qualifier pour les équipes Nationale et de Développement de la saison prochaine. Sur 1500m hier, les patineuses junior ont dominé, et Marie-Andrée Mendes-Campeau a remporté la finale en 2 :37.69, suivie de Laurie Marceau (2 :37.80) et d’Ivanie Blondin (2 :37.88).

Chez les hommes, Rémi Beaulieu a remporté l’or en 2 :14.93, Guillaume Bastille l’argent en 2 :15.21 et Cory Rasmussen le bronze (2 :15.29). Les athlètes prennent part au 500m aujourd’hui et termineront avec le 1000m dimanche.