Christine Nesbitt et Kyle Parrott dominent le 500 m à Richmond

Les patineurs de vitesse longue piste Christine Nesbitt et Kyle Parrott ont été les vedettes du jour 1 des Sélections canadiennes pour les Coupes du monde de cet automne, alors que l’épreuve de 500m était à l’honneur, à l’Anneau de Richmond (CB) , samedi.

Chez les femmes, l’Ontarienne Christine Nesbitt a gagné les deux courses de 500m au programme de la journée de samedi, inscrivant des chronos de 38.62 et 38.99. « J’ai réalisé à ma première course un de mes temps les plus rapides sur la distance alors je suis très contente, a mentionné l’athlète originaire de London. J’ai beaucoup travaillé sur ma technique et j’arrive à mettre toute ma puissance en patinant. Ça va beaucoup mieux. »

Les Sélections canadiennes, qui donnent le coup d’envoi de la saison de patinage de vitesse longue piste, sont également la dernière chance pour les patineurs canadiens d’être en situation de courses sur les lieux des prochains Jeux olympiques. « C’est une bonne chose d’avoir cette compétition et j’essaie de simuler un peu ce que je pourrais vivre aux Jeux, a raconté Nesbitt. J’étais vraiment nerveuse avant le premier 500m, mais j’ai vraiment ressenti beaucoup de plaisir. »

Les Albertaines Tamara Oudenarden et Anastasia Bucsis ont pris les deuxième et troisième places avec un temps combiné de 79.72 et 80.14 respectivement.

Kyle Parrott, a pour sa part remporté le premier 500m de la journée grâce à un temps de 35.05 puis a pris le quatrième rang de la deuxième épreuve, stoppant le chrono à 35.35. Le temps total des deux courses lui a cependant conféré le premier rang du classement cumulatif. « Mes sensations sur la glace étaient vraiment très bonnes, a indiqué le natif de Minnedosa, en Alberta. Il y avait de très bons patineurs dans la course, alors je n’étais pas sûr de gagner, mais de l’avoir emporté est définitivement l’élément le plus motivateur que je pouvais avoir pour ces sélections. »

Le Québécois Vincent Labrie et l’Albertain Jamie Gregg ont terminé aux deuxième et troisième rangs du classement cumulatif au terme des deux courses, grâce à des chronos combinés de 70.63 et 70.82.

Cinq patineurs de chaque genre pourront courir la distance aux prochaines Coupes du monde, mais seulement trois postes restent à combler chez les femmes et deux sont en jeu chez les hommes puisque Shannon Rempel (Winnipeg, MB), Tamara Oudenaarden (Calgary, AB), Jamie Gregg (Edmonton, AB), Muncef Ouardi (Montréal, QC) et Vincent Labrie (Saint-Romuald, QC) étaient déjà préqualifiés avant la tenue des Sélections canadiennes.

« Je ressentais beaucoup de pression pour cette course, car j’ai l’objectif de courir cette distance en Coupe du monde, a affirmé Parrott. J’ai cependant réussi à avoir une bonne ouverture dans ma course, ce qui m’a ensuite permis d’être plus relaxe pour la suite. »

Parrott est déjà préqualifié pour le 1000m, tandis que Nesbitt a déjà sa place au sein de l’équipe nationale pour les distances de 1000m et 1500m en plus de la poursuite par équipe.

Les Sélections canadiennes en vue des Coupes du monde se termineront mardi. L’équipe qui représentera le pays sera dévoilée par le Comité de la haute performance longue piste de Patinage de vitesse Canada au terme des quatre journées de compétitions sur l’Anneau de Richmond.

Dimanche, les femmes se confronteront sur 1500m tandis que les hommes seront des épreuves de 1000m et 5000m.