Christine Nesbitt : reine du 1000m

Christine Nesbitt (London, ON) a remporté son deuxième 1000m de la saison, dimanche, à la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste présentée à Berlin. Elle est toujours invaincue sur cette distance ainsi qu’au 1500m cette saison.

Nesbitt a réalisé un temps de 1:15.86, devançant l’Américaine Heather Richardson par 45 centièmes. La Néerlandaise Magot Boer a complété le podium avec un chrono de 1:16.51. « C’est la première fois que je patine dans la même paire que Boer, une des meilleures patineuses de 1000m au monde, a indiqué Nesbitt. Elle est toujours très rapide dans les premiers 600 mètres. J’ai continué de faire ma course parce que je savais que j’aurais un meilleur dernier tour qu’elle. »

Avec ce deuxième triomphe en deux courses, Nesbitt accentue son avance en tête du classement général de la saison pour cette distance. Boer est deuxième avec un recul de 50 points.

Pour une troisième semaine consécutive, elle sera de nouveau en action, la semaine prochaine, mais cette fois en Norvège, pour une Coupe du monde longue distance, et elle patinera alors le 1500m uniquement. Questionnée au sujet de son horaire chargé et de la guérison de son coude, elle a expliqué en riant : « J’avais une autre fin de semaine très chargée, j’ai couru 10 courses en 10 jours, alors ce n’est pas juste mon coude qui fait mal, mais bien mon corps au complet! » Elle a ensuite ajouté que puisqu’elle est une spécialiste des distances moyennes, elle prend toujours part au 1000m et au 1500m. « J’essaie donc toujours de faire les coupes du monde longues distances puisque je sais que si je peux courir un bon 1500m, mon 1000m sera plus fort. »

Shannon Rempel (Winnipeg, MB) a réalisé le septième meilleur temps en stoppant le chronomètre à 1:17.00. Kristina Groves (Ottawa, ON) et Brittany Schussler (Winnipeg, MB) ont respectivement terminé 17e et 18e, avec des temps de 1:17.92 et 1:18.02.

Dans le groupe B, Cindy Klassen (Winnipeg, MB) a été la troisième plus rapide en obtenant un temps de 1:18.25, soit à 68 centièmes de la Novégienne Hege Bokko, qui a été la plus rapide.

Chez les hommes, Denny Morrison (Fort St. John, BC) a été le patineur canadien le plus rapide en raison de chrono de 1:09.83, ce qui lui a permis de prendre la neuvième place. Il a conclu à une seconde du gagnant de l’épreuve, l’Américain Shani Davis (1:08.82). Le Coréen Lee Kyou-Hyuk a remporté la médaille d’argent en 1:09.08 et le Néerlandais Simon Kuipers le bronze (1:09.11).

Philippe Riopel (Lachenaie, QC) a quant à lui terminé au 17e rang en affichant un temps de 1:11.07. Dans le groupe B, Gilmore Junio (Calgary, AB) a réussi un chrono de 1:11.56 pour prendre la 10e place. Muncef Ouardi (Charlesbourg, QC) et William Dutton (Humboldt, SK) ont terminé 17e et 22e avec des temps respectifs de 1:12.02 et 1:12.80.

Une chute à la poursuite

Groves, Klassen et Schussler faisaient équipe pour la poursuite féminine. Elles n’ont malheureusement pas terminé la course puisque Groves a chuté et s’est cogné la tête dans les matelas. Préférant ne pas prendre de risque, elle n’a pas complété la course. Heureusement, elle a eu plus de peur que de mal.

Les Allemandes ont été les plus rapides (3:04.91), suivies dans l’ordre des Néerlandaises (3:05.50) et des Norvégiennes (3:06.67).

Du côté masculin, Morrison, Riopel et Justin Warsylewicz (Regina, SK) ont uni leurs efforts pour terminer au cinquième rang. Ils ont arrêté le chronomètre à 3:48.24 , soit à près de trois secondes de la troisième marche du podium détenue par les Néerlandais (3:45.38). Les Américains ont été les plus rapides grâce à un temps de 3:43.10 suivis des Norvégiens, qui ont réalisé un temps de 3:44.65.

La semaine prochaine, les patineurs de longues distances seront en action à Hamar, en Norvège, pour la présentation de la troisième Coupe du monde de la saison.