Christine Nesbitt remporte l’or
Kristina Groves à six centièmes du podium

Richmond, 18 février 2010 (Sportcom) – Invaincue sur 1000m depuis le début de la saison, la patineuse de vitesse Christine Nesbitt avait toute la pression du monde en prenant le départ à l’Anneau olympique de Richmond. Elle a su faire fi de la nervosité et elle a remporté le titre olympique, sa première médaille individuelle après celle d’argent remportée à la poursuite aux Jeux olympiques de Turin.

Nesbitt, de London, a parcouru la distance en 1:16,56, devançant de 2 petits centièmes de seconde la Néerlandaise Annette Gerritsen (1:16 :58) et de 16, Laurine van Riessen, également des Pays-Bas. Au quatrième rang pointe la native d’Ottawa, Kristina Groves, qui accuse un retard de seulement six centièmes sur la troisième.

Nesbitt toujours aussi exigeante

Christine Nesbitt, bien que très critique, mérite cette médaille puisqu’après un départ laborieux, elle n’a pas abandonné et elle s’est battue jusqu’à l’arrivée. « J’étais très nerveuse ce matin. Quand le pistolet s’est fait entendre, j’ai paniqué plus que j’ai patiné. Après deux ou trois pas, j’ai comme glissé et en sprint, si vous commencer d’une mauvaise façon il est souvent difficile de s’en sortir. Je pense que c’est ce qui est arrivé.»

Après 600 mètres de course, la patineuse dirigée par Marcel Lacroix n’était pas dans le coup pour un podium. Son chrono la reléguait au neuvième rang. Il faut préciser que Nesbitt est toujours plus forte dans la seconde moitié de la course. Elle a terminé le dernier 400m avec l’énergie du désespoir pour ravir la médaille d’or. Sa façon de patiner ne lui a pas particulièrement plu et elle a été dure envers elle-même. « Je repense à ma course et ce n’était pas joli, je sais que ce ne l’était pas. J’ai patiné de biens meilleurs 1000m que cela cette année. C’est difficile pour moi de ne pas être critique parce que c’est en l’étant que je me suis améliorée. Je voulais m’améliorer pour gagner les Olympiques, mais maintenant, on dirait que je ne peux pas ne pas être critique. Une fois que j’aurai analysé ma course, je serai heureuse. En fait, je ne peux pas croire que j’ai gagné. J’ai été chanceuse.»

Selon Nesbitt, c’est l’expérience qui lui a permis de passer au travers cette course. « L’an passé, aux Championnats du monde, j’avais connu le même départ et j’ai pu terminer en force. J’ai travaillé fort physiquement, mais aussi mentalement et c’est cet aspect qui m’a permis de passer au travers. »

Depuis sa 14e place aux Jeux de Turin, Nesbitt a connu une progression impressionnante. En 2008-2009, elle a remporté la Coupe du monde sur 1000m en plus d’être sacrée championne du monde sur la même distance en 2009. « Être sur le podium, après ma 14e place à Turin, j’en ai fait du chemin. C’est pas mal cool. Mais il me faudra mieux patiner le 1500m.»

Le 1500m est justement la meilleure épreuve de Kristina Groves qui a terminé au 4e rang et qui était tout sourire après sa performance. «Ç’a été une bonne course pour moi. Je pense que je n’étais pas assez relax, mais c’est mon meilleur résultat au 1000m cette année » a souligné la médaillé de bronze au 3000m. « C’est un résultat incroyable pour Christine et pour l’équipe, a-t-elle poursuivi. Nous sommes tous très contents pour elle. »

Shannon Rempel (Winnipeg) a terminé au 21e rang (1:18,174) et elle a de nouveau connu quelques embûches. « Je ne sais pas ce qui m’arrive et c’est ça le problème. Je dirais que je n’étais pas capable de générer suffisamment de vitesse. » 

Brittany Schussler, de Winnipeg, a pris le25e rang. Elle a bouclé les 1000m en 1:18,31.

La prochaine épreuve sera le 1500m masculin et elle sera disputée le 20 février.

Revoir la course: RDSolympiques.ca

-30-

Follow-us on Twitter: www.twitter.com/SSCHouse

Cheer on our teams on Facebook:
Long Track
Short Track