Cinq autres médailles en courte piste à Dresden

Les patineurs de vitesse canadiens ont mis fin à leur saison de Coupe du monde 2010-11 de belle façon en ajoutant cinq médailles à leur récolte, aujourd’hui, à la Coupe du monde de Dresden. Les médailles de Marianne St-Gelais (or au 500m), Guillaume Bastille (argent au 1000m) et Marie-Ève Drolet (argent au 1000m) ainsi que les médailles de bronze remportées par les équipes de relais portent à huit le total de médailles canadiennes en sol allemand.

St-Gelais (St-Félicien, QC) a confirmé sa domination du 500m en remportant sa cinquième course, aujourd’hui. Elle demeure donc invaincue sur 500m en Coupe du monde cette saison, remportant du coup le titre de Championne de la Coupe du monde.

« Ma journée a été semblable à celle d’hier, » a raconté St-Gelais. « Je suis partie première, j’ai volé un peu le départ donc je suis partie plus vite que les autres en finale, et mon temps est encore plus rapide que celui d’hier. »

St-Gelais a remporté la course avec un record personnel et nouveau record canadien de 43.091, Martina Valcepina de l’Italie a remporté l’argent en 43.235 et la Chinoise Liu Qiuhong le bronze (43.275), forçant l’Italienne Arianna Fontana à se contenter du quatrième rang (43.429).

« Je savais que j’étais forte sur 500m, mais je ne m’attendais pas à être dominante comme ça. Maintenant, j’aimerais vraiment devenir Championne du monde sur 500m. Je peux définitivement y rêver. En fait, je ne peux tout simplement pas viser plus bas en considérant mes performances sur la distance cette année, » a conclu St-Gelais.

Jessica Hewitt (Kamloops, CB) et Caroline Truchon (Chicoutimi, QC) étaient toutes deux en finale B, et elles terminent respectivement 6e et 8e au cumulatif.

Marie-Ève Drolet (Laterrière, QC) a suivi St-Gelais sur le podium lorsqu’elle a terminée deuxième en finale du 1000m. Seule Canadienne en piste. « J’étais première au début, mais la Japonaise m’a dépassée et est restée devant. C’était une course assez rapide, j’aurais pu dépasser mais j’ai hésité et j’ai perdu ma chance, et la Coréenne nous a dépassées à l’extérieur à la toute fin, » a décrit Drolet. Yang Shin-Young de la Corée a franchi la ligne d’arrivée première en 1:30.659. Elle était suivie de Yui Sakai du Japon (1:30.741) et de Drolet (1:30.852), reléguant Lana Gehring des Etats-Unis au quatrième rang en 1:31.171.

Valérie Maltais (La Baie, QC) a prix la deuxième place de la finale B, pour la 6e position au total de la distance.

Avec cinq patineurs en finale du 1000m, Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) savait que ce ne serait pas une course facile. « La finale a été remplie d’action, » a expliqué Bastille. « Niels des Pays-Bas rend toujours les courses intéressantes, et il y a eu contact entre lui et deux Coréens, à des moments différents dans la course. J’en ai profité, mais ce n’était pas ma meilleure course. »

Le Chinois Song Weilong a remporté la course en 1:25.553, Bastille a suivi en 1:26.733, laissant le reste des patineurs loin derrière. La médaille de bronze a ét remportée par Noh Jinkyu de la Corée (1:34.773), le Néerlandais Niels Kerstholt a terminé quatrième et le Coréen Lee Ho-Suk cinquième. Olivier Jean (Lachenaie, QC) termine 8e au cumulatif et son coéquipier Michael Gilday (Yellowknife, NT) 10e.

Contrairement à leurs habitudes, les patineurs canadiens ont eu quelques difficultés sur 500m, et aucun d’entre eux n’a pu se rendre en demi-finale. Rémi Beaulieu (Alma, QC) se retrouve donc 11e et Guillaume Blais-Dufour (Québec, QC) 12e. ¬¬

La finale féminine du relais a été très serrée. St-Gelais, Drolet, Hewitt et Maltais étaient en piste pour le Canada. En fin de course, il y a eu beaucoup de mouvement, mais les Américaines ont mis la main sur l’or (4:12.939), alors que les Coréennes ont terminées deuxièmes en 4:13.037 et les Canadiennes troisièmes en 4:13.124, laissant la Chine au pied du podium (4:13.458).

La finale masculine a elle aussi été remplie de surprises. « La glace était très rapide, et les Anglais ont réussi un record du monde en finale B. Les Coréens voulaient reprendre leur record, et ils sont donc partis à toute vitesse, » a expliqué Michael Gilday, qui patinait pour le canada avec Blais-Dufour, Beaulieu et Jean. « À deux tours à faire, j’ai essayé de dépasser à l’intérieur alors qu’on était troisième, et la glace a cassé. Je suis donc tombé, entraînant le Coréen avec moi. Ce n’était pas la meilleure finale, mais notre course était beaucoup mieux que la semaine dernière. » L’Allemagne a donc franchi l’arrivée en premier avec un chrono de 6:44.466, suivie de la Corée en 6:47.676 et du Canada (6:47.687), alors que les Chinois ont été pénalisés.

Ceci met fin à une autre saison de Coupe du monde remplie de succès pour le Canada en cette année post-olympique. Bien que certains patineurs expérimentés aient laissé place à des recrues pour certaines étapes de Coupe du monde, leur permettant d’acquérir une expérience internationale très importante, le Canada a tout de même remporté 41 médailles – 13 d’or, 11 d’argent et 17 de bronze, et deux titres de Champions de la Coupe du monde, celui de Marianne St-Gelais sur 500m et le titre masculin au relais.

Intact Assurance, commanditaire principal de Patinage de vitesse Canada, s’était engagé en début de saison de remettre une bourse de 1000$ à un club chaque fois qu’un patineur canadien grimperait sur le podium en Coupe du monde, et grâce à nos patineurs courte piste, 41 clubs de partout au Canada recevront donc une aide bien appréciée.

Les patineurs rentrent à la maison lundi, où ils resteront pendant deux semaines en préparation pour le Championnat du monde courte piste en mars.