Deuxième médaille d’or en deux jours pour Charles Hamelin et Marianne St-Gelais à la Coupe du monde de Dresden, en Allemagne

Dresden, Allemagne, le 7 février 2016 – Charles Hamelin et Marianne St-Gelais ont répété leur performance de la veille en remportant à nouveau les médailles d’or, cette fois-ci au 500m, dimanche, lors de la dernière journée de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste présentée à Dresden, en Allemagne. Sasha Fathoullin a pour sa part mis la main sur la médaille d'argent au 1500m tout comme le relais masculin.

Puisque Hamelin et St-Gelais ont remporté l'or et que Charle Cournoyer de Boucherville, QC, a raflé le bronze lors du 1000m disputé samedi, le Canada repart de Dresden avec sept médailles pour porter à 39 son total cumulatif cette saison. La formation canadienne se rendra à Dordrecht, aux Pays-Bas, la fin de semaine prochaine pour la dernière Coupe du monde de la saison.

Au 500m masculin, Charles Hamelin de Sainte-Julie, QC, a résisté à une autre attaque du Russe Semen Elistratov dans le dernier tour pour mériter sa deuxième médaille d’or de la fin de semaine. Samedi, Hamelin avait également bloqué les ambitions du Russe à la fin de l’épreuve du 1000m.

« J’ai réussi à faire des temps près de mes records personnels. En demi-finale, j’ai fait 40,09, ce que je n’avais pas fait depuis Calgary en 2012 je pense, a relaté Charles Hamelin. J’ai aussi réussi à bien sentir le tracé des Russes derrière moi et à contrer leurs attaques pour remporter l’or. »

Dans une finale à quatre incluant deux Russes, l’autre représentant canadien en action, Samuel Girard de Ferland-et-Boilleau, QC, a pris le quatrième rang, lui qui avait dû passer par le repêchage du 500m en matinée, tout comme Charle Cournoyer. Ce dernier a été éliminé en quarts de finale.

« Ce fut une grosse journée, a confessé Samuel Girard. Je suis arrivé à l’aréna ce matin avec une mentalité positive. J’ai ma place au 500m alors que je suis deuxième au monde. Je savais que j’étais capable de participer à la finale A. Je suis satisfait de ma journée. »

Après cinq Coupes du monde, Hamelin et Girard dominent le classement cumulatif au 500m. Toutefois, ils ne participeront pas à la dernière Coupe du monde de la saison et seront plutôt de retour à Montréal cette semaine pour peaufiner leur préparation en vue des Championnats du monde qui auront lieu du 11 au 13 mars à Séoul, en Corée du Sud.

« De revenir à la maison avec deux médailles d’or et une d’argent au relais, c’est sûr qu’on part avec la confiance dans le tapis en vue des Mondiaux, a dit Charles Hamelin. C’était l’objectif d’avoir une compétition impeccable ici pour me préparer pour Séoul. »

Une neuvième médaille individuelle pour Marianne St-Gelais
Au 500m féminin, Marianne St-Gelais de Saint-Félicien, QC, et la championne d’Europe en titre et médaillée d’argent sur cette distance aux Championnats du monde 2015, Elise Christie de la Grande-Bretagne, se sont livrées une chaude lutte, finalement remportée par la Canadienne.

Pour St-Gelais, il s’agit d’une neuvième médaille en dix épreuves individuelles en Coupes du monde cette saison.

« J’avais deux plans de course : le premier où je partais deuxième et un dépassement en entrée du premier virage, et l’option deux était de l’avoir au départ, a expliqué Marianne St-Gelais, qui a vu cette dernière option opérer.

« On s’est bien battue et on a accroché nos lames, ce qui m’a permis de prendre de l’avance. C’était une bonne course car j’avais deux plans en tête et j’en ai réalisé un, mais le contact des lames a fait que je sentais moins mon côté gauche, ce qui aurait pu me coûter la victoire en fin de course. Je n’ai pas paniqué et j’ai ajusté mon tracé et ma pression sur mes lames. »

Deux médailles en trois Coupes du monde pour Sasha Fathoullin
Sasha Fathoullin, 20 ans de Calgary, AB, a remporté sa deuxième médaille en trois Coupes du monde en carrière en méritant l’argent au 1500m.

Fathoullin a profité d’une ouverture créée à la suite d’une chute du meneur au classement cumulatif, le Néerlandais Sjinkie Knegt, avec un tour à faire, pour se faufiler jusqu’en deuxième position.

« Quand Sjinkie (Knegt) est tombé, j’étais en train de prendre de la vitesse à l’extérieur et je crois que j’aurais pu faire quelque chose même s’il n’était pas tombé », a avancé Sasha Fathoullin qui, plus tôt cette saison, avait gagné l’argent au 500m à Toronto. « C’est sûr que sa chute a aussi ouvert la porte pour moi. Je suis évidemment satisfait. Mon objectif était de terminer parmi les 12 premiers dans les deux épreuves. »

Fathoullin et Charles Hamelin ont par la suite remporté leur deuxième médaille de la journée en compagnie de Samuel Girard et Charle Cournoyer, en méritant l’argent au relais masculin. François Hamelin de Sainte-Julie, QC, a également pris part aux épreuves du relais dans les rondes précédentes.

Alors que le Canada était en tête avec un tour à faire, Charle Cournoyer a été dépassé par Semen Elistratov de la Russie pour finalement prendre le deuxième rang.

« On a fait un relais exemplaire aujourd’hui, a dit Charles Hamelin. Ça ne fait pas longtemps que Charle Cournoyer termine le relais. Il a fait son possible et ça inclut également la partie stress. Ce n’était pas facile pour lui de gérer ses énergies et de voir quand (Semen) Elistratov allait arriver. On prend la médaille d’argent. Ce n’est pas comme si on avait fait plein d’erreurs. »

Au 1500m féminin, Valérie Maltais de La Baie, QC, et Namasthée Harris-Gauthier de Montréal (arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie) devaient notamment faire face à trois représentantes de la Corée du Sud.

Maltais semblait avoir résolu la forteresse sud-coréenne en terminant troisième, mais un balancement de la jambe à la ligne d’arrivée, afin d’aller chercher toutes les chances possibles et de s’assurer d’un podium, lui aura finalement valu une pénalité.

« À la fin, la Sud-Coréenne s’en allait pour faire un dépassement et j’ai voulu faire un ‘finish’ avec mon pied droit, a expliqué Maltais. J’ai perdu un peu l’équilibre alors qu’elle est revenue sur moi. J’ai donc passé la ligne d’arrivée avec mon pied gauche en premier dans les airs. La première chose que j’ai pensé est : maudit! »

« Ça fait plusieurs fois depuis le début de la saison qu’il y a trois Coréennes qui jouent devant et je pense que je réussis de mieux en mieux à prévoir ce qu’elles vont faire. Le mur est difficile à battre, mais je vois que c’est possible de le faire.»

Harris-Gauthier aura quant à elle pris le quatrième rang, soit la même position que la veille sur cette même distance et qui était sa meilleure performance en carrière en cinq Coupes du monde.

« Compte tenu de mes deux quatrièmes positions, je peux dire que ma fin de semaine s’est bien passée, a analysé Namasthée Harris-Gauthier. C’est sûr que c’est décevant de finir deux fois au pied du podium, mais j’ai quand même vu une progression entre mes deux journées. Je me sentais de mieux en mieux entre chacune des rondes et j’espère continuer sur cette lancée. »

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI
500m F
Marianne St-Gelais : médaille d’or (classement final : 1)
Audrey Phaneuf : troisième dans la finale B (classement final : 7)
Kasandra Bradette : troisième en quarts de finale et éliminée (classement final : 11)

500m H
Charles Hamelin : médaille d’or (classement final : 1)
Samuel Girard : quatrième en finale A (classement final : 4)
Charle Cournoyer : quatrième en quarts de finale et éliminé (classement final : 14)

1500m (2) H
Sasha Fathoullin : médaille d’argent (classement final : 2)
François Hamelin : premier dans la finale B (classement final : 8)
William Preudhomme : n’a pas participé à la ronde éliminatoire et éliminé

1500m (2) F
Namasthée Harris-Gauthier : quatrième en finale A (classement final : 4)
Valérie Maltais : pénalité en finale A (clasesment final : 7)
Jamie MacDonald : septième en demi-finale et éliminée (classement final : 18)

Relais H
Canada : médaille d’argent (classement final : 2)
(Samuel Girard, Charles Hamelin, Charle Cournoyer, Sasha Fathoullin, François Hamelin)

Relais F
Canada : pénalité en demi-finales et éliminée (classement final : 7)
(Marianne St-Gelais, Valérie Maltais, Jamie MacDonald, Kasandra Bradette - Namasthée Harris-Gauthier, Audrey Phaneuf)

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC