Deuxième médaille d’or pour Marianne St-Gelais à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de l’ISU en Allemagne

Dresden, Allemagne, le 5 février 2017 – Marianne St-Gelais a décroché sa deuxième médaille d’or de la fin de semaine à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de l’ISU présentée à Dresden, en Allemagne, alors qu'elle a remporté dimanche la finale du 500m féminin au cours d'une journée où le Canada est monté à quatre reprises sur le podium.
 
Jamie Macdonald de Fort St. James, C.-B., a rejoint St-Gelais sur le podium du 500m en méritant le bronze, tandis que Valérie Maltais de Saguenay, QC, a elle aussi terminé troisième, cette fois dans la deuxième épreuve de 1500m à l’horaire cette fin de semaine. St-Gelais, Maltais, Kim Boutin de Sherbrooke, QC, et Kasandra Bradette de Saint-Félicien, QC, ont par la suite uni leurs efforts pour mériter le bronze au relais féminin.
 
Le Canada a ainsi remporté un total de huit médailles à Dresden, dont quatre d’or, ce qui représente un sommet depuis l’étape de la Coupe du monde qui avait été présentée dans cette même ville allemande l’an dernier.
 
Après avoir triomphé au 1000m la veille, Marianne St-Gelais a mis la main sur sa huitième médaille individuelle, une troisième en or, en 10 épreuves individuelles et cinq étapes de la Coupe du monde jusqu'ici cette saison.
 
En finale du 500m, dimanche, à laquelle trois représentantes canadiennes prenaient part, St-Gelais l’a emporté devant la Sud-Coréenne Ye Jin Kim et sa coéquipière Jamie Macdonald. Kasandra Bradette a pris la quatrième position après avoir été victime d’une chute provoquée par l’Italienne Arianne Fontana, qui a été pénalisée.
 
« Je suis satisfaite de ma fin de semaine. Aujourd'hui, j'ai eu un très beau 500m. Je pense beaucoup à mes trucs techniques qui vont m'aider à bien garder mes positions et à bien garder ma concentration pour passer à travers les rondes. J'ai réussi à maintenir un niveau très élevé de concentration technique et tactique, autant au 1000m qu'au 500m cette fin de semaine, et ç'a payé », a dit Marianne St-Gelais qui, tout comme Charles Hamelin, Charle Cournoyer et Samuel Girard, sera de retour au pays cette semaine afin de peaufiner sa préparation en vue des Championnats du monde.

« Je suis confiante en vue des Championnats du monde, mais je suis consciente qu'il y en a parmi les meilleures qui n'étaient pas là cette fin de semaine. Mais pour mes points techniques, ça me met en confiance », a-t-elle souligné.
 
Pour Jamie Macdonald, il s’agit d’un retour sur le podium, elle qui avait mérité l’argent au 500m à l'occasion de la première Coupe du monde de la saison à Calgary.
 
« Je suis très contente de ma course. J'ai eu un mauvais départ, mais j'ai profité d'un petit coup de chance plus tard durant l’épreuve. J'ai sans cesse essayé de resserrer l'écart et je suis contente du résultat », a affirmé Jamie Macdonald.
 
Quatrième, Kasandra Bradette a pour sa part connu son meilleur résultat depuis la Coupe du monde à Calgary, où elle avait également pris le quatrième rang au 500m.
 
« Je suis déçue du résultat parce que je voulais une médaille. Ça fait deux finales que je fais et je n'ai pas encore mon top-3, a souligné Kasandra Bradette. En finale, ça n'a pas tourné comme je l'aurais voulu alors que j'ai chuté au dernier tour. Je me suis quand même bien battue tout au long de la course et j'ai même été deuxième à un certain point, mais je n'ai pas été assez alerte. Au dernier tour, Arianna Fontana y est allée le tout pour le tout et ça m'a amenée dans sa chute. Je suis quand même satisfaite du cheminement de ma journée. »
 
Dans l’épreuve du 1500m à l’horaire dimanche, Valérie Maltais a remporté sa deuxième médaille de bronze de la fin de semaine. Suzanne Schulting des Pays-Bas a mérité l’or, suivie de Ah Rum Noh de la Corée du Sud. Kim Boutin de Sherbrooke, QC, a fini au cinquième rang.
 
Maltais a ainsi remporté deux médailles dans une même Coupe du monde pour la première fois depuis l’étape présentée à Shanghai, l’an dernier.
 
« Ma médaille de bronze aujourd'hui est un peu moins satisfaisante que celle d'hier, a commenté Valérie Malais. Je suis contente d'être sur le podium, mais je sentais que je pouvais tellement remonter sur Suzanne Schulting en première position, sauf que je suis restée prise dans son tracé. Je suis déçue parce que je sentais que j'aurais pu faire mieux. »
 
« Je sors de la fin de semaine avec du positif. J'ai retrouvé une bonne énergie et de bonnes sensations en course. La santé et la forme vont bien et je suis très contente de mon week-end », a ajouté Maltais.
 
Maltais, Boutin, St-Gelais et Bradette ont par la suite permis au relais féminin de monter sur le podium pour une troisième Coupe du monde consécutive en remportant le bronze derrière les Pays-Bas et l’Italie. Marie-Ève Drolet de Saguenay, QC, avait également patiné dans les rondes précédentes.
 
« Je suis un peu déçue du relais, a affirmé Marianne St-Gelais. On faisait une belle course et des choses différentes. En ce moment, ça nous nuit beaucoup plus que ça nous fait gagner, mais on est en train de trouver une façon de faire et éventuellement, ça va payer. »
 
Charles Hamelin : le meilleur Canadien chez les hommes
Au 500m masculin, Charles Hamelin de Sainte-Julie, QC, a terminé au pied du podium, en quatrième position, derrière Shaolin Liu et Shaoang Liu de la Hongrie, respectivement premier et troisième, et Dae Heon Hwang de la Corée du Sud, médaillé d’argent.
 
« Aujourd'hui, ç'a été une journée en dents de scie, a déclaré Charles Hamelin, qui avait remporté l’or la veille au 1500m. Mon objectif de faire la finale est atteinte, mais je ne me suis pas senti aussi bien que je l'aurais voulu et je suis un peu déçu de ça. Je ne me sentais pas bien sur la glace aujourd'hui. Après ma chute à la suite du premier départ, mes lames étaient un peu hors de leur profil. La course allait vite et je ne pouvais pas tenir dans les virages. J'ai ensuite tenté de rester avec le groupe. »
 
Pascal Dion de Montréal a pris le sixième rang du classement général de cette épreuve en se rendant jusqu’en finale B, course qui n’a pas été présentée puisque seuls deux patineurs s'y sont qualifiés.
 
Au 1500m masculin, Charle Cournoyer de Boucherville, QC, a été le meilleur Canadien en remportant la finale B. François Hamelin de Sainte-Julie, QC, a terminé derrière Cournoyer, en deuxième position.
 
Au relais masculin, Charles Hamelin, Cournoyer, Dion et Samuel Girard de Ferland-et-Boilleau, QC, ont remporté la finale B tout juste devant l'Italie.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI
500m F
Marianne St-Gelais : médaille d’or (classement final : 1)
Jamie Macdonald : médaille de bronze (classement final : 3)
Kasandra Bradette : 4e dans la finale A (classement final : 4)

500m M
Charles Hamelin : 4e dans la finale A (classement final : 4)
Pascal Dion : classé dans la finale B qui n’a pas été présentée en raison de seulement deux patineurs (classement final : 6)
Samuel Girard : problème avec ses lames en quarts de finale et éliminé (classement final : 23)

1500m (2) W
Valérie Maltais : médaille de bronze (classement final : 3)
Kim Boutin : 5e dans la finale A (classement final : 5)
Marie-Ève Drolet : n’a pas participé aux rondes finales (classement final : 21)

1500m (2) M
Charle Cournoyer : 1er dans la finale B (classement final : 8)
François Hamelin : 2e dans la finale B (classement final : 9)
Guillaume Bastille : 7e dans les demi-finales et éliminé (classement final : 18)

Relais F
Canada : médaille de bronze (classement final ; 3)
(Marie-Ève Drolet, Valérie Maltais, Marianne St-Gelais, Kasandra Bradette, Kim Boutin)

Relais H
Canada : 1er de la finale B (classement final : 5)
(Guillaume Bastille, Charles Hamelin, Charle Cournoyer, Samuel Girard, Pascal Dion)

Des détails supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca 
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC