Dubreuil et Gregg parmi les 10 premiers

Dubreuil et Gregg parmi les 10 premiers au championnat du monde des distances individuelles de patinage de vitesse

SOTCHI, Russie
- Laurent Dubreuil et Jamie Gregg ont conduit le Canada, aujourd’hui, à des résultats parmi les 10 premiers au 500 mètres au championnat du monde des distances individuelles de patinage de vitesse qui ont eu lieu à Sotchi, en Russie.

Le bilan des Canadiens aujourd’hui: 500 m féminin: Kaylin Irvine 18e (78,23 points), Anastasia Bucsis, 19e (78,37), Danielle Wotherspoon, 20e (78,49); 500 m masculin: Laurent Dubreuil, 9e (70,35 points); Jamie Gregg, 10e (70,50); Gilmore Junio, 19e (71.,0); poursuite par équipe féminine: Ivanie Blondin, Christine Nesbitt et Brittany Schussler, 8e place (3:20,92); poursuite par équipe masculine: Jordan Belchos, Lucas Makowsky et Denny Morrison, 7e place (3:49,00).

À son deuxième championnat du monde et sa première saison complète dans le circuit senior, Laurent Dubreuil a terminé neuvième en tout au 500 mètres avec 70,35 points. Le patineur de 20 ans de Lévis, au Québec, a terminé septième dans la première course en 35,09 secondes et 10e dans la deuxième en 35,26. Dans les deux courses Dubreuil a réussi ses temps les plus rapides de la saison à l’extérieur de l’Amérique du Nord.

«Je me sens pas mal bien. La première course a été presque parfaite – la meilleure de l’année et probablement de ma vie, a dit Dubreuil. La deuxième n’a pas été aussi bonne, mais ce fut tout de même une bonne course. Globalement, une très bonne fin de semaine et je ne peux pas me plaindre de la neuvième place.

«J’ai vraiment hâte à la prochaine fois où je viendrai ici. J’aime la glace ici, a ajouté Dubreuil à propos du patinage à Sotchi. La sensation que j’avais dessus était exceptionnelle. J’a vraiment hâte aux Jeux olympiques de la saison prochaine.»

«Je suis très satisfait (des courses de Laurent). Il a commencé par une très bonne première course, a dit l'entraîneur de Dubreuil, Gregor Jelonek. Avec la deuxième course, et un petit peu plus de pression, il était peut-être plus tendu. Par contre, il a fini neuvième au total - une grosse amélioration par rapport à l'année passée (11e). Il semblait que la glace avait l'air de l'aimer ici. Alors, je pense que ça regarde bien pour l'année prochaine.»

Participant à son quatrième championnat du monde, Jamie Gregg a maintenant autant de résultats parmi les 10 premiers au 500 mètres. Le patineur originaire d’Edmonton a terminé 10e en tout avec 70,50 points, après s’être classé 12e (35,30 secondes) et huitième (35,20). Âgé de 27 ans, il avait pris le huitième rang en 2009, le sixième en 2011 et le neuvième en 2012.

Gilmore Junio, de Calgary, qui participait à son premier championnat du monde, s’est classé 19e en tout après deux courses avec 71,20 points. Le patineur de 22 ans a terminé 17e (35,46) et 20e (35,74) dans ses courses.

Tae-Bum Mo, de Corée du Sud, a répété en tant que champion du monde avec 69,76 points après avoir terminé troisième (34,94 secondes) dans la première course et avoir gagné (34,82) la deuxième. Joji Kato, du Japon, a gagné la médaille d’argent (69,82) et Jan Smeekens, des Pays-Bas, celle de bronze (69,86).

Au 500 mètres féminin, la Canadienne Kaylin Irvine s’est classée 18e en tout, suivie tout juste derrière par ses coéquipières Anastasia Bucsis, 19e, et Danielle Wotherspoon, 20e.

Dans ses deux courses, Irvine, âgée de 22 ans, a terminé 19e en 39,33 secondes et 17e en 38,90 pour un total de 78,244. La patineuse de 23 ans Bucsis a pris le 18e rang dans sa première course en 39,13 et le 20e dans la deuxième en 39,24 pour 78,379 points. Wotherspoon, âgée de 25 ans, a terminé 21e du premier 500 mètres (39,45 seconds) et 19e (39,04) du deuxième pour un total de 78,494 points.

«Je pense qu’elles (les deux courses) ont été pas mal bonnes. Dans la première, j’ai eu un gros dérapage dans le premier coin et j’ai perdu beaucoup de vitesse, a dit Wotherspoon à propos de sa première course en carrière au championnat du monde des distances individuelle. Je suis vraiment satisfaite de la manière dont j’ai exécuté la deuxième (course) en demeurant vraiment basse et en gardant mes hanches basses. Cela faisait quatre semaines depuis ma dernière course dans la Coupe du monde, donc j’étais vraiment prête pour la course.

«J’aime vraiment cela ici et je suis vraiment satisfaite d’avoir pu patiner ici et de voir simplement comment la glace est, a ajouté Wotherspoon. J’essaierai d’ajuster ma technique en fonction de cela.»

La Sud-Coréenne Sang-Hwa Lee a défendu avec succès son titre en gagnant de nouveau la médaille d’or. Elle a gagné les deux courses avec des temps de 37,69 et 37,65 pour 75,34 points. Beixing Wang, de Chine, a gagné la médaille d’argent (5e place, 38,22; 2e, 37,81) et la Russe Olga Fatkulina a obtenu la médaille de bronze (2e, 38,14; 3e 37,94). Fatkulina a aussi gagné la médaille d’or au 1000 mètres.

Dans la poursuite par équipe masculine, le Torontois Jordan Belchos, Lucas Makowsky, de Regina, et Denny Morrison, de Fort St. John, en C.-B., ont terminé septièmes en 3:49,00. Les Pays-Bas ont gagné la médaille d’or en 3:42,03. La Corée du Sud a obtenu la médaille d’argent (3:44,60) et la Pologne celle de bronze (3:45,22).

Suivant les Pays-Bas dans la dernière paire pour la médaille d’argent dans la poursuite par équipe féminine, Ivanie Blondin, Christine Nesbitt et Brittany Schussler ont terminé huitièmes après que Nesbitt ait chuté dans le dernier virage. Les Néerlandaises ont répété comme championnes du monde, gagnant en 3:00,02. La Pologne a gagné la médaille d’argent (3:04,91) et la Corée du Sud celle de bronze (3:05,32).

«Nous avons eu des records personnels par des athlètes individuels, a dit Sean Ireland, le directeur du programme de longue piste de PVC, mais pas le nombre de médailles auquel nous sommes habitués d’avoir avec l’équipe.

«Je pense que globalement, en tant qu’équipe, nous sommes assez déçus de nos résultats, a ajouté Ireland. Nous espérions certainement plus de médailles au cours de cette fin de semaine, plus de podiums que ceux que nous avons obtenus. Mais globalement je pense que ce fut une bonne expérience pour les athlètes de venir ici et de s’habituer à la glace et de s’acclimater à ce que les Jeux olympiques ressembleront dans 10 mois à partir de maintenant.»

L’officiel représentant le Canada était Hans Terstappen, de Calgary. Terstappen a agi comme préposé aux départs pour les courses masculines.