François Hamelin remporte la médaille de bronze au 500m à la Coupe du monde sur courte piste de l’ISU en Biélorussie

Minsk, Biélorussie, le 12 février 2017 – François Hamelin a mis la main sur sa première médaille de la saison, une de bronze au 500m, dimanche, lors de la dernière journée de la sixième et dernière étape de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de l’ISU de la saison 2016-2017 présentée à Minsk, en Biélorussie.
 
Le Canada a ainsi remporté une médaille à Minsk, pour un total de 32 cette saison.
 
Dans la finale du 500m disputée dimanche, François Hamelin de Sainte-Julie, QC, a été devancé par deux patineurs du Kazakhstan, Denis Nikisha et Abzal Azhgaliyev.
 
Il s’agit de la première médaille de François Hamelin cette saison et de sa première sur le circuit de la Coupe du monde depuis qu'il a décroché l'or et le bronze dans les deux épreuves de 500m présentées à Nagoya, au Japon, en décembre 2015.
 
« Je suis content de ma fin de semaine. Mon 500m d'aujourd'hui a racheté ma saison car je n’ai pas eu une super saison internationale, a dit François Hamelin. Ç'a également racheté ma fin de semaine après mon 1000m de samedi, où j’ai pris de mauvaises décisions qui ont résulté en une pénalité alors que la course allait super bien pour moi. Il manque beaucoup de bons patineurs cette fin de semaine, mais je suis content du résultat. Ça donne un sourire de gagner une médaille sur le circuit quand tu travailles fort. »
 
Tout comme la veille, Guillaume Bastille de Rivière-du-Loup, QC, a réussi à se qualifier pour la finale A pour prendre la quatrième position de la deuxième épreuve de 1000m de la fin de semaine. Samedi, Bastille avait pris le sixième rang de la finale A du 1500m.
 
La victoire au 1000m, dimanche, est allée au Sud-Coréen Yong Jin Lim, suivi de Thibaut Fauconnet de la France et de Nurbergen Zhumagaziyev du Kazakhstan.
 
« En demi-finales, j’étais bien positionné et j’échangeais entre la première et la deuxième position. À la mi-course, je me suis fait accrocher par un autre patineur, ce qui a mis fin à ma course, mais j’ai pu accéder à la finale en étant avancé », a raconté Guillaume Bastille.
 
« En finale, je voulais contrôler la course du devant, mais après un tour, j’étais en troisième position. Encore une fois, ma course a pris fin lorsqu’un autre patineur a essayé de passer à l’intérieur pour ensuite tomber, ce qui a entraîné ma chute. J’ai réussi à freiner et à éviter l’impact avec la bande pour reprendre la course, mais disons que j’étais un tour en retard. Je suis content avec ma quatrième place, mais j’aurais aimé faire ma finale à la régulière pour voir si j’aurais pu aller chercher une médaille. »
 
Au relais féminin, le Canada a pris le quatrième rang, devancé par la Corée du Sud par moins d’un dixième de seconde. La Russie a mérité l’or et l’Italie, l’argent.

« C’était complètement fou, a déclaré Valérie Maltais de Saguenay, QC. Encore une fois, nous étions pratiquement trois dans le relais considérant la blessure de Kim (Boutin). Cette fois-ci, on avait décidé de prendre le devant de la course, comparativement à celles précédentes. Malheureusement, la glace laissait à désirer et on a beaucoup glissé et perdu l’équilibre. Sinon, on aurait eu un podium. »
 
« Nous étions en avance avec six tours à faire et notre objectif, avec la condition de Kim, était de ralentir la course et de bloquer », a poursuivi Maltais, qui faisait équipe avec Jamie Macdonald de Fort St. James, C.-B., Kasandra Bradette de Saint-Félicien, et Boutin de Sherbrooke. QC. « Mais nous sommes vraiment satisfaites. À chaque course, on sortait et nous étions surprises de ce que nous avions fait. Nous avons également pratiqué nos objectifs, qui étaient notamment de faire plus d’échanges de l’arrière pour s’habituer à être dans le trouble. Et en étant trois, nous étions souvent dans le trouble. L'objectif, c'était la finale et nous sommes contentes de ce que nous avons fait. »

Au classement final à la suite des six Coupes du monde, le Canada a terminé au troisième rang au relais féminin. Marianne St-Gelais a pris la première position au 500m, et Kim Boutin, la troisième au 1500m et ce, même si les deux patineuses n’étaient pas en action cette fin de semaine.
 
La participation des athlètes à cette Coupe du monde a été rendue possible grâce aux soutiens financiers des fédérations provinciales du Québec et de la Colombie-Britannique. La FPVQ tient d’ailleurs une campagne de financement à ce sujet, qu'on retrouve au www.fpvq.org.

Le prochain rendez-vous de l'équipe canadienne aura lieu du 10 au 12 mars, à l'occasion des Championnats du monde qui se dérouleront à Rotterdam, aux Pays-Bas.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI
500m F
Kasandra Bradette : 4e dans les quarts de finale et éliminée (classement final : 13)
Jamie Macdonald : pénalité dans les quarts de finale et éliminée (classement final : 20)

500m H
François Hamelin : médaille de bronze (classement final : 3)
Patrick Duffy : chute en quarts de finale et éliminé (classement final : 19)

1000m (2) F
Valérie Maltais : 3e dans les quarts de finale et éliminée (classement final : 11)

1000m (2) H
Guillaume Bastille : 4e dans la finale A (classement final : 4)

Relais F
Canada : 4e dans la finale A (classement final : 4)
(Valérie Maltais, Kasandra Bradette, Kim Boutin, Jamie Macdonald)

Relais M
Canada : éliminé en demi-finales (classement final : 8)
(Guillaume Bastille, François Hamelin, Patrick Duffy, Pascal Dion)

Des détails supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au  www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca 
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC