Gilmore Junio l'emporte au 500m alors que Vincent De Haître et Denny Morrison brillent au 1000m

Calgary, le 21 octobre 2017 – Dans la très compétitive distance du 500m chez les hommes, Gilmore Junio de Calgary, AB a remporté la course de samedi par deux centièmes de seconde devant Laurent Dubreuil de Lévis, QC, lors des Sélections des Coupes du monde d’automne en longue piste présentées à l’Anneau olympique de Calgary.
 
Junio l'a emporté avec un chrono de 34,38 secondes comparé à 34,40 pour le patineur québécois. Ils ont tous deux profité de ce deuxième 500m disputé en deux jours pour améliorer leur temps de la veille, eux qui avaient alors respectivement pris les troisième et quatrième rangs.

Cette victoire survient après que Junio se soit entraîné en Norvège ces derniers mois en compagnie du patineur à la retraite et médaillé olympique Jeremy Wotherspoon.

« S'entraîner en Norvège, ç'a été un grand changement pour moi, comme athlète mais aussi comme personne. J'avais besoin d'un changement de décor et de revenir ainsi plus fort que jamais avec l'équipe canadienne, a indiqué Junio. Les résultats probants que j'ai obtenus en fin de semaine illustrent bien le changement de mentalité que j'ai fait, alors que j'essaie d'avoir davantage conscience de la façon dont je patine et de ne pas tenir les choses pour acquis. J'étais peut-être devenu un peu trop à l'aise à m'entraîner chez moi (à Calgary). Dans le sport, tu dois le mériter et je crois que c'est en partie pourquoi j'ai pu revenir et patiner aussi vite que je l'ai fait. »

Auteur du plus rapide chrono de vendredi, Alexandre Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, QC, a pris le troisième rang de la course de samedi en 34,60. William Dutton (34,80) de Humbold, SK, et Alexandre St-Jean (34,99) de Québec ont suivi dans l'ordre.

Au cumulatif des deux courses, les cinq premières positions sont donc revenues respectivement à Junio (68,94), Dubreuil (68,98), Boisvert-Lacroix (69,09), Dutton (69,32) et St-Jean (69,88).

Comme ils l'avaient fait vendredi, ces cinq patineurs ont tous réussi de nouveau samedi le critère de temps de 35,09 secondes qui avait été imposé pour être admissible à une sélection au sein de l'équipe canadienne qui disputera les Coupes du monde d’automne, alors qu'un maximum de cinq places a été accordé au Canada dans le 500m masculin. Aucun autre patineur canadien n'a réussi le critère de temps en fin de semaine.

« J'ai essayé de ne pas trop célébrer parce qu'il reste encore beaucoup de travail à faire d'ici les Coupes du monde et les Sélections olympiques, a souligné Junio. Mais en franchissant la ligne d'arrivée et en voyant mon chrono, les émotions ont eu le dessus et ç'a été trop difficile de garder ça en-dedans de moi, et j'ai crié et brandi les poings pas mal fort. C'était bien de voir que le travail que j'ai fait cet été et le fait d'avoir pris le risque d'aller en Norvège ont payé, même s'il reste encore du travail à faire. »

Vincent De Haître confirme sa maîtrise du 1000m masculin
Au 1000m masculin, pas moins de sept patineurs ont réalisé le critère de temps nécessaire de 1:09,32 alors que le Canada aura droit à un maximum de quatre places dans cette épreuve aux Coupes du monde d'automne. Parmi ces sept athlètes, il y avait Vincent De Haître, qui était déjà préqualifié, et le médaillé olympique Denny Morrison.

De Haître, de Cumberland, ON, a remporté la course en 1:07,83, devant Alexandre St-Jean (1:08,50), Morrison (1:08,59) de Fort St. John, C.-B., David LaRue (1:08,79, un record personnel), de Saint-Lambert, QC, Alex Boisvert-Lacroix (1:09,07), Laurent Dubreuil (1:09,11) et Richard Maclennan (1:09,22) de Sault Sainte-Marie, ON dans l'ordre.

« Je suis ambivalent, mais je suis content du résultat au bout du compte. Je suis venu ici en tant que patineur présélectionné et je voulais montrer pourquoi c'était mérité, et la seule façon d'y arriver était de remporter la course », a affirmé De Haître, qui était déjà préqualifié dans cette épreuve en vertu de la médaille d'argent qu'il a décrochée aux Championnats du monde des distances individuelles, la saison dernière. « En même temps, même si ma course a été bonne globalement, il y a encore des choses que je dois peaufiner et il y a eu des choses aujourd'hui que je n'ai pas réussi à maîtriser. Je pense que je peux tirer de bonnes leçons de cette course. »

« Je suis content de la façon dont j'ai pu mettre en valeur mon expérience et ma maturité dans la course d'aujourd'hui, a déclaré Morrison. Je n'ai plus besoin de faire des changements énormes. J'ai assez confiance en moi pour savoir que j'ai juste besoin de continuer à bâtir au fur et à mesure et de laisser les choses arriver d'elles-mêmes un peu plus. »

« Ma famille est ma principale alliée et ils savent mieux que quiconque ce que j'ai dû traverser comme épreuves sur la glace et en dehors, non seulement en patinage de vitesse mais dans la vie aussi, a ajouté Morrison. Je suis émotif en ce moment, mais c'est une émotion positive. »

Marsha Hudey remporte encore le 500m féminin
Au 500m féminin, le podium de samedi a été identique à celui de la veille, alors que Marsha Hudey de White City, SK l'a de nouveau emporté, cette fois avec un chrono de 37,46, devant Heather McLean de Winnipeg (37,49). Kaylin Irvine de Calgary, AB, a réussi un meilleur temps que la veille, mais elle a malgré tout fini troisième encore une fois, en 38,35.

« Je suis contente de ma course parce qu'elle était à la hauteur de celle d'hier, a noté Hudey. J'ai encore besoin de faire le ménage dans certains aspects et j'ai commis quelques erreurs que je regrette, mais je suis super contente du niveau que j'affiche pour un début de saison. Je me concentre sur la nécessité de m'améliorer afin d'être en mesure de rivaliser avec le peloton aux Coupes du monde. »

Au classement cumulatif, Hudey a donc pris le premier rang en 74,76, devant McLean (74,86), Irvine (76,78), Shannon Rempel (77,46) de Winnipeg, MB et Noémie Fiset (77,63) de Québec, QC. Le Canada s'est vu attribuer un maximum de quatre places au 500m féminin en vue des Coupes du monde d'automne, mais Hudey, McLean et Irvine sont les seules à avoir réussi le critère de temps et seront donc admissibles. Heather McLean était déjà préqualifiée grâce à sa cinquième position récoltée aux Championnats mondiaux de distances individuelles du printemps dernier.

Heather McLean se reprend au 1000m féminin
Deux fois deuxième au 500m féminin, Heather McLean s'est rachetée en remportant le 1000m féminin en 1:14,98, devant Kaylin Irvine (1:15,34) et Brianne Tutt d'Airdrie, AB, qui a enregistré un temps de 1:16,29 pour ainsi améliorer son record personnel qui s'élevait jusqu'ici à 1:16,45, ce qui lui a permis de se faufiler sur la troisième marche du podium devant Marsha Hudey (1:16,42).

McLean, Irvine et Tutt sont les trois seules patineuses à avoir réussi le critère de temps de 1:16,34 pour être admissible à une sélection aux Coupes du monde d'automne, où le Canada s'était vu attribuer un maximum de quatre places au 1000m féminin.

« J'ai toujours eu de la difficulté à afficher de la constance au 1000m, a indiqué McLean. Mais cette fois, j'ai réussi à éviter de penser en fonction du résultat ou d'un temps à aller chercher. À un moment donné, j'ai regardé de la vidéo des courses que j'ai disputées plus tôt cet automne. J'ai pris des notes et abordé la course d'aujourd'hui en cherchant à mettre davantage l'accent sur la technique, sachant que je pouvais me fier au fait que j'étais en bonne forme physique. Ç'a fait toute la différence. Je ne m'attendais pas à descendre sous les 1:15, mais je vais le prendre et bâtir là-dessus! »
 
Étant donné que seulement 20 athlètes au total seront sélectionnés au sein de l'équipe canadienne des Coupes du monde d'automne, à l’exception de l’étape présentée à Calgary, il s'agit ici des qualifications sur une base provisoire. La composition finale de l'équipe sera annoncée au cours des prochaines semaines.
 
Les Sélections des Coupes du monde d’automne se termineront dimanche avec l’épreuve du 1500m et la deuxième course de départ en groupe, tant chez les hommes que chez les femmes.
 
Les compétitions sont webdiffusées en direct sur la chaîne YouTube de l’Anneau olympique au www.youtube.com/user/theolympicoval.
 
Des détails supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.patinagedevitesse.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, PVC se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales. Patinage de vitesse Canada s’engage à inspirer le Canada à se dépasser grâce au pouvoir du patinage de vitesse. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport. Depuis 1932, les athlètes canadiens ont récolté 63 médailles olympiques. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. www.speedskating.ca
Patinage de vitesse Canada désire remercier ses commanditaires et partenaires :

Commanditaire premium : Intact Assurance
Partenaires financiers : Gouvernement du Canada (Sport Canada), À nous le podium, le Comité olympique canadien
Fournisseur officiel, vêtements haute performance de compétition : Li-Ning
Commanditaire de l’équipe sur longue piste : KIA
Fournisseurs officiels : Auclair et USANA
Fournisseur officiel d’équipement technique : Nagano Skate
Partenaires du développement du sport : Winsport Canada, Anneau olympique de Calgary, University of Calgary, Institut national du sport du Québec, Gouvernement du Québec, Institut canadien du sport-Calgary, Ville de Montreal, Ville de Québec, Conseil du sport de haut niveau de Québec
                                                                          
- 30 –

Pour information :
Kerry Dankers
Coordonnatrice du programme sur longue piste et des communications
Patinage de vitesse Canada
Courriel : kdankers@speedskating.ca
Téléphone: 403-589-8960
Site Internet: www.speedskating.ca  
Facebook: www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter: www.twitter.com/SSC_PVC

Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC