Giroux et PVC élaborent les termes d'un accord

Mathieu Giroux et Patinage de vitesse Canada élaborent les termes d'un accord pour son statut sur l'équipe nationale

CALGARY
– À la suite d'une deuxième rencontre à Montréal vendredi le 21 décembre dernier et de nombreuses discussions, Patinage de vitesse Canada (PVC) et Mathieu Giroux ont établi un plan pour que Mathieu maintienne son statut sur l'équipe nationale tout en lui permettant de poursuivre son programme universitaire.

«Je suis content du dénouement des discussions lors des deux dernières semaines, a dit Giroux, qui est arrivé à Calgary jeudi en préparation pour le Championnat canadien par distances individuelles du 3 au 6 janvier. Je retrouve mon statut et mes privilèges ce qui me permettra au final de me concentrer sur les bonnes choses en vue de ma préparation pour les prochains Jeux olympiques et d'optimiser mon entraînement.»

Giroux a rencontré vendredi dernier la présidente de PVC, Marie-Claire Rouleau, Jean-François Monette, le directeur des athlètes au conseil d’administration de PVC, et Mark Mathies, le directeur exécutif du sport.

Après une révision plus approfondi du comité de la haute performance pour le programme longue piste, et une volonté affichée par l'Université de Montréal pour offrir plus de flexibilité à Mathieu, un plan de formation révisé fut développé pour que le médaillé d’or aux Jeux olympiques à Vancouver puisse répondre aux attentes du programme de l’équipe nationale tout en conjuguant avec les exigences académiques de l’Université de Montréal.

«On a tous démontré compréhension et ouverture quant à cette situation particulière, a dit Rouleau. Je crois que Mathieu comprend tout à fait la rigueur et préparation nécessaires pour les Jeux olympiques à Sotchi.»

«Grâce à l'ouverture démontrée par l'Université de Montréal ces derniers jours, Mathieu est en mesure d'améliorer son entraînement, conduisant à une solution acceptable pour tous, a noté Monette. Nous remercions les intervenants universitaires de reconnaître ainsi les exigences requises pour qu'un athlète olympique comme Mathieu puisse réaliser les plus hauts objectifs.»

«Le comité de haute performance (de PVC) est satisfait des discussions avec Mathieu, a souligné le président du comité, Gregg Planert. On peut tout maintenant se concentrer sur le Championnat canadiens par distances individuelles, qui commencent jeudi prochain (le 3 janvier) à Calgary avec le 1500 mètres chez les hommes et le 3000 mètres chez les femmes.»