Gregg et St-Gelais sur le podium à la Coupe du monde courte piste de Pékin

Jessica Gregg (Edmonton, AB) et Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) ont remporté les deux premières du Canada sur le circuit de la Coupe du monde aujourd’hui, à Pékin, avec l’argent et le bronze sur 500m. Ce fut une bonne journée pour le Canada, avec huit performances dans le top-10 pour douze patineurs.

Gregg et St-Gelais ont fini derrière Wang Meng de la Chine dans une drôle de finale sur 500m. Wang, dominante sur la distance, était première sur la ligne de départ, sa compatriote Zhao Nannan à ses côtés, puis St-Gelais et Gregg en 3e et 4e position. « Je savais que toutes les filles ont un bon départ, » a expliqué Gregg après coup. « Je cherchais une ouverture, et quand Marianne et Zhao sont tombées, j’ai continué pour prendre la deuxième place. Wang était déjà pas mal devant, et j’ai essayé de la rattraper. » Mais rattraper Wang Meng sur 500m n’est jamais facile et Gregg a dû se contenter du deuxième rang en 44.241 (Wang a terminé en 43.430).

Après la chute, St-Gelais s’est tout de suite relevée, sachant que la troisième place était toujours en jeu. « La Chinoise n’a pas réagi tout de suite, mais quand elle m’a vue me relever elle est repartie aussi et je me suis battue avec elle pour garder ma troisième position, et j’ai réussi, » a expliqué la jeune patineuse. « C’est le fun de gagner une médaille à la première Coupe du monde, mais tu ne peux pas t’asseoir dessus, il faut continuer de se battre dans chaque course. »

Il s’agit d’une deuxième médaille en carrière en Coupe du monde pour St-Gelais, qui a remporté l’argent la saison dernière à la Coupe du monde de Vancouver, toujours sur 500m. Gregg, qui avait remporté le bronze de la distance au Championnat du monde 2009, grimpe sur le podium de plus en plus régulièrement. « C’est super, j’ai repris où j’avais arrêté aux mondiaux l’année passée, mon entraînement estival a bien été, donc je suis prête, » a terminé Gregg.

Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC) était l’autre patineuse canadienne dans la distance, mais elle a eu des douleurs au dos en quart de finale, un problème qui revient chez elle, et elle n’a donc pas pris part à la demi-finale. Roberge sera réévaluée demain mais il est possible qu’ele ne patine pas, par précaution.

Chez les hommes, François-Louis Tremblay (Montréal, QC) était le seul Canadien en finale du 500m, se mesurant à trois Coréens et un Américain. Tremblay a tout donné et ce fut une finale serrée, mais Kwak Yoon-Gy a remporté l’or en 41.526, suivi de son coéquipier Sung Si-Bak en 41.544 et de l’Américain Jeff Simon (41.665). Le Canadien a pris le 4e rang en 41.827, devant Lee Seung-Jae (41.939).

Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a terminé 3e de sa demi-finale et a ensuite remporté la finale B en 42.098 pour le 6e rang. Olivier Jean (Lachenaie, QC) a été disqualifié en demi-finale après un léger contact avec un autre patineur. « Olivier a un grand gabarit, » a expliqué l’entraîneur canadien Sébastien Cros. « Donc du moment qu’il y a un léger contact, ça se voit. Il a fini dans le top 2 mais a été disqualifié pour un léger contact avec un Coréen. C’était sévère comme disqualification, mais ça fait partie du sport. » Jean termine donc 8e sur la distance.

Les rondes de quart, demi et finale du 1500m ont eu lieu juste avant le 500m, et Hamelin et Jean se sont tous deux rendus en finale, contre trois Coréens et un Japonais. La course était très lente au départ, les patineurs tentant de bien se positionner. Avec six tours à faire, le tempo est devenu très rapide, et Hamelin était troisième. « Un Coréen est venu de l’extérieur et m’a coupé, me touchant légèrement, » racontait Hamelin. « J’ai eu peur et je l’ai poussé un peu, mais j’ai perdu de la vitesse et je me suis retrouvé 5e. J’ai ensuite essayé de rattrapper les autres, j’ai réussi à dépasser Olivier [Jean] pour la 4e place. » Hamelin a ensuite essayé de dépasser un Coréen à l’arrivée, mais a dû se contenter de la quatrième place en 2 :25.578.

Les Coréens se sont emparé du podium avec Sung Si-Bak premier en 2:25.386, Lee Ho-Suk deuxième (2:25.395) et Lee Jung-Su troisième (2:25.492). Jean était cinquième en 2:26.587.

« Je suis content de mon 1500m, je n’avais pas fait de compétition depuis un bout de temps, donc je n’étais pas complètement confiant avant la course, » a expliqué Hamelin. « Le 1500m m’a ouvert les yeux sur ce que je pouvais faire. J’aurais pu faire mieux, mais c’est un bon départ. » L’autre Canadien sur la distance, Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) a terminé 21e.

Kalyna Roberge a été la meilleure canadienne chez les femmes, mais une disqualification en finale B l’a forcée de se contenter du 12e rang. « Elle faisait un dépassement de l’intérieur dans les deux derniers tours, mais la Japonaise devant l’a vue et elle a changé sa trajectoire un peu, et il y a eu contact. Kalyna est tombée et a été disqualifiée. C’était sévère comme décision, mais Kalyna aurait été dernière de toute façon à cause de sa chute, » a expliqué l’entraîneur Sébastien Cros. Valérie Maltais (La Baie, QC) a été éliminée en demi-finale pour la 18e place et St-Gelais a pris le 24e rang.

Demain, Hamelin, Tremblay et François Hamelin (Ste-Julie, QC) prendront part au 1000m, tout comme Gregg, et possiblement Roberge. Les patineurs se disputeront également les rondes finales du relais en conclusion de cette première étape de la Coupe du monde 2009-10.