Gregg, le meilleur Canadien au championnat sprint

Jamie Gregg est le meilleur Canadien au championnat du monde de sprint
Gregg a aussi terminé deuxième et Gilmore Junio troisième au 500 m d’aujourd’hui et Nesbitt deuxième au 1000 m

SALT LAKE CITY, Utah
– Le vétéran membre de l’équipe nationale Jamie Gregg a réussi un record personnel en 1:7,85 minute pour terminer quatrième au 1000 mètres et a terminé deuxième au 500 mètres pour terminer quatrième du classement général, son meilleur rang en carrière, au championnat du monde de sprint de patinage de vitesse Essent de l’ISU à l’Anneau olympique de Salt Lake City, au Utah.

Participant à son quatrième championnat du monde de sprint, le patineur originaire d’Edmonton a terminé quatrième du classement général avec 136,060 points après quatre courses, ce qui n’a été qu’à 0,015 point de monter sur le podium. Le championnat du monde de sprint présentait les distances de 500 et 1000 mètres. Les points globaux sont déterminés en additionnant les deux temps des 500 mètres et la moitié des temps des deux 1000 mètres.

«Je pense que j’ai patiné de manière pas mal constante. Dans mon premier 1000 (samedi) je me suis retenu un peu et j’ai perdu un peu de temps et c’est ce qui a vraiment fait la différence, a dit Gregg. Pour mes trois autres courses, je suis vraiment satisfait. C’est ma meilleure performance au championnat du monde de sprint jusqu’à maintenant. Je suis monté sur le podium dans les deux 500 et cela m’a donné de la confiance et au 1000 aussi, j’ai terminé quatrième.»

Le patineur néerlandais Michel Mulder est le champion de sprint de 2013 avec 136,790 points, suivi par Pekka Koskela, de Finlande (137,015) et par Hein Otterspeer, des Pays-Bas (137,045). Otterspeer a gagné le 1000 mètres tandis que Mulder a terminé deuxième et Haralds Silvos, de Lettonie, troisième.

Les deux sous la direction des entraîneurs de l’équipe nationale Mike Crowe et Bart Schouten, Gregg et Gilmore Junio ont terminé deuxième et troisième respectivement dans le 500 mètres d’aujourd’hui. Gregg a terminé deuxième pour une deuxième journée de suite en 34,50 secondes. Avec un temps de 34,53 secondes, Junio, de Calgary, a réussi son quatrième record personnel de cette saison pour se classer derrière Gregg au troisième rang. Le Japonais Joji Kato a terminé en tête en 34,29 secondes.

Laurent Dubreuil, de Lévis, au Québec, s’est classé 19e aujourd’hui dans son 500 mètres en 34,83 secondes. Tyler Derraugh, de Winnipeg, a terminé 22e après avoir réussi un autre record personnel en 35,01 secondes – cinq centièmes de seconde plus vite que dans sa première course d’hier.

Au 1000 mètres féminin, Christine Nesbitt a terminé deuxième en 1:13,28. Son temps n’a pas été suffisamment bon pour la garder sur le podium et elle s’est classée cinquième du classement général avec 148,945 points. L’Américaine Heather Richardson, qui a gagné le 1000 mètres d’aujourd’hui, est la championne du monde de sprint avec 148,015 points. La Chinoise Jing Yu a terminé deuxième avec 148,280 points et Sang-Hwa Lee, de Corée, troisième (148.560).

«Globalement, je pense que c’est vraiment bon parce que je me concentre vraiment sur le championnat du monde des distances individuelles qui aura lieu à Sotchi (en Russie en mars) et sur les Jeux olympiques (2014), a dit Nesbitt, qui est entraînée par Xiuli Wang et Mark Wild. C’est définitivement un pas dans la bonne direction. Je ne pense pas que je patine à 100 %, mais cela s’améliore définitivement. Donc je pense que je dois être satisfaite même si je suis un peu frustrée.»

Au 500 mètres féminin, Nesbitt a patiné son meilleur temps de la saison et plus rapide aujourd’hui par 0,19 de seconde pour terminer encore 12e en 37,83 secondes. Anastasia Bucsis, de Calgary, a réussi un record personnel en 37,91 secondes pour se classer 15e. Elle a amélioré sa course d’hier (38,07) par 16 centièmes de seconde, mais a reculé d’un rang.

Au 1000 mètres, Bucsis a terminé en 1:16,12 au 17e rang. Bucsis s’est aussi classée 17e du classement général après quatre courses – mieux que sa 23e place de 2011.

Aussi au 1000 mètres masculin, Derraugh a patiné un temps identique à celui de sa première course en 1:08,15 pour se classer 10e. Dubreuil a terminé en 1:08,64 au 16e rang. Il a raté par seulement un centième de seconde son record personnel établi samedi. Junio a réussi un temps de 1:09,75 au 20e rang.

Au classement général, Dubreuil a terminé 13e (138,175), Junio 14e (138,195) et Derraugh 15e (138,195).