Groves : la meilleure Canadienne à Berlin

La saison de Coupe du monde de patinage de vitesse vient de prendre son envol, vendredi, à Berlin. Pour démarrer cette saison olympique, Kristina Groves a obtenu le meilleur résultat de la journée terminant cinquième au 3000 mètres. Groves, d’Ottawa, a mené le contingent canadien puisque Brittany Schussler (Winnipeg, MB), Clara Hughes (Glen Sutton, QC) et Cindy Klassen (Winnipeg, MB) ont respectivement terminé aux sixième, septième et neuvième rangs. Du même coup, Groves assure sa qualification olympique sur cette distance en terminant dans les six premières

« C’est quand même pas pire! Toutes les Canadiennes sont dans le top-10 », s’est réjoui l’entraîneur Robert Tremblay. La Tchèque Martina Sablikova a survolé la distance en 4:00.75, devançant la Japonaise Masako Huzumi de 5,5 secondes et l’Allemande Stephanie Beckert de 6,42.

Groves a réussi un temps de 4:07,98. Schussler et Hughes sont dans les 4:09,

Kristina Groves sur 3000m à Berlin. Photo: Arno Hoogveld
tandis que Klassen a stoppé le chrono à 4:11,37. « Pour Klassen, c’est excellent comme retour. Elle est partie pas mal vite et elle a bien maintenu sa vitesse, sauf à la toute fin. Les deux derniers tours étaient plus durs, mais c’est normal. Kristina a aussi décollé un peu trop rapidement », a analysé Robert Tremblay qui souligne l’attitude de Klassen à son retour à la compétition. « Cindy est juste contente d’être là. Elle dégage une joie de vivre, une passion, c’est inspirant pour tout le monde. Avec l’attitude qu’elle a, on peut commencer à croire que tout est possible. »

Dans la deuxième division, Nicole Garrido (Edmonton, AB) a fini 11e.

Morrison en déséquilibre

Chez les hommes, Denny Morrison a réalisé une performance honnête au 1000 m étant donné qu’il a eu une petite perte d’équilibre dans son deuxième virage. Il a terminé au sixième rang, ce qui est suffisant pour confirmer sa place à Vancouver en février prochain. L’athlète de Fort St-John (C.-B.) a complété la distance en 1:09,74, accusant un retard 1,21 seconde sur l’Américain Shani Davis (1:08,53), le plus rapide en Allemagne. « Davis a eu toute une performance et je ne pense pas que Denny aurait pu le battre aujourd’hui. Mais s’il n’avait pas eu sa perte d’équilibre, il serait très certainement monté sur le podium », a indiqué Tremblay.

Le jeune Richard MacLennan, de Sault Ste. Marie, s’est fort bien débrouillé à sa première Coupe du monde. L’athlète de 18 ans a terminé au 17e rang. « Il a su rester calme. Il n’a pas paniqué. »

François-Olivier Roberge, de Saint-Nicolas, s’est retrouvé au 20e rang. « La course s’est déroulée correctement, je devais travailler quelques points techniques, ce que j’ai réussi à faire. Mais en bout de ligne, le temps n’est pas très bon. Je ne sais pas encore trop pourquoi », se questionnait le patineur qui visait un top-10.

Dans le groupe B, Mykola Makowsky (Regina, SK) et Philippe Riopel (Lachenaie, QC) ont terminé respectivement aux 18e et 20e rangs.

Après le premier 500m, Vincent Labrie (Saint-Romuald, QC) occupe le 20e échelon, tandis que Muncef Ouardi (Montréal) et Denny Morrison sont en 22e et 24e places. Le deuxième 500 m sera disputé dimanche, tandis qu’au programme, samedi, il y aura les épreuves féminines de 500 et 1000 m et le 5000 m chez les hommes.