Guillaume Bastille est le meilleur Canadien, samedi, à la Coupe du monde sur courte piste de l’ISU en Biélorussie

Minsk, Biélorussie, le 11 février 2017 – Guillaume Bastille a enregistré la meilleure performance canadienne, samedi, lors de la Coupe du monde de l’ISU de patinage de vitesse sur courte piste présentée jusqu’à dimanche à Minsk, en Biélorussie, alors qu'il a terminé sixième de la grande finale du 1500m.
 
Guillaume Bastille de Rivière-du-Loup, QC, seul patineur canadien à prendre part à une finale A, samedi, s’est ainsi qualifié pour sa première présence dans une grande finale d’une Coupe du monde depuis la première étape de la saison 2014-2015 présentée à Salt Lake City. L’athlète de 31 ans a renoncé à la compétition, la saison dernière, après avoir subi une opération à une épaule.
 
« Je suis relativement satisfait de ma journée, a déclaré Guillaume Bastille. J’ai fait une très bonne course en demi-finale pour accéder à la grande finale, mais celle-ci ne s’est pas déroulée comme je l’aurais désiré. J’ai fait une erreur tactique en milieu de course qui m’a coûté très cher. Par la suite, je tentais de garder mon calme pour profiter des erreurs de mes adversaires, mais la course s’est déroulée relativement sans contact. À la toute fin, j’y suis allé d’un dépassement serré pour prendre la quatrième place, mais je suis entré en contact avec celui en troisième position, ce qui m’a relégué à la dernière place au dernier tour. »
 
Chez les femmes, Jamie Macdonald de Fort St. James, C.-B., a été la meilleure Canadienne en remportant la finale B du 1500m pour ainsi prendre le huitième rang du classement général.
 
« Ma course des demi-finales a été difficile avec pratiquement toutes les meilleures patineuses qui y prenaient part, a relaté Jamie Macdonald, Je pense que j’avais une bonne stratégie alors que je suis passée en avant pour un bon bout de temps. Toutefois, j’ai perdu trop d’énergie dans mes dépassements et je suis allée un peu trop vite. Puis, deux autres filles m’ont rattrapée pour me dépasser. C’était une course assez rapide et je pense que je n’ai pas bien géré mon énergie. En finale B, j’ai attendu un bon bout de temps et j’ai appris de mon erreur en demi-finale; je suis allée en avant et j’ai contrôlé la vitesse pour finalement l’emporter! »
 
Les pénalités ont été coûteuses pour les patineurs canadiens alors que trois des sept athlètes en action, samedi, ont été éliminés pour ce motif.
 
Patrick Duffy d’Oakville, ON, qui s’entraîne au Québec, et François Hamelin de Sainte-Julie, QC, ont été pénalisés respectivement dans les rondes de demi-finales et de quarts de finale dans la première des deux épreuves de 1000m, tout comme Valérie Maltais de Saguenay, QC, qui a vu son parcours prendre fin dans les demi-finales du 1500m après avoir chuté puis être pénalisée.
 
Pour une deuxième journée consécutive, les patineuses canadiennes ont réussi un tour de force en se qualifiant pour la finale du relais et ce, alors que Kim Boutin de Sherbrooke, QC, n’a fait qu’un échange pour s’assurer que le Canada ait quatre patineuses au sein du relais féminin. Boutin est ennuyée par une blessure à la hanche survenue au cours de la dernière semaine mais les Canadiennes ont quand même pu terminer au deuxième rang de leur vague, derrière la Russie et devant le Japon, samedi, pour ainsi obtenir leur place dans la finale A de dimanche.
 
« Nous avons eu des problèmes dans les derniers échanges. Il y avait un grand écart mais Valérie et moi avons par la suite eu un bon échange et nous avons pu réduire cet écart, pour ensuite battre les Japonaises à la ligne d’arrivée », a raconté Jamie Macdonald, alors que le Canada a devancé le Japon par huit millièmes de seconde.

« Avec la situation de Kim, nous avons toutes vraiment travaillé fort pour y arriver. Demain, tant et aussi longtemps que nous allons bien maintenir notre énergie au début de la course, ne pas trop nous battre et rester détendues, nous devrions être correctes », a ajouté Macdonald, elle qui prendra également part au repêchage du 500m dimanche matin.

Malheureusement, chez les hommes, les douleurs aux côtes et au dos qui gênent Pascal Dion de Montréal, QC, depuis qu'il a chuté vendredi, l’a obligé à mettre une croix sur les compétitions de samedi, ce qui a mené au retrait du Canada du relais masculin.

Dimanche, les rondes de repêchage et finales dans la deuxième épreuve de 1000m et au 500m ainsi que les finales des relais sont à l’horaire.

La participation des athlètes à cette Coupe du monde est possible grâce aux soutiens financiers des fédérations provinciales du Québec et de la Colombie-Britannique. La FPVQ tient d’ailleurs une campagne de financement à ce sujet, qu'on retrouve au www.fpvq.org.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI
1000m (1) F
Kasandra Bradette : 3e dans les quarts de finale et éliminée (classement final : 12)

1000m (1) H
Patrick Duffy : pénalité dans les demi-finales et éliminé (classement final : 12)
François Hamelin : pénalité dans les quarts de finale et éliminé (classement final : 17)

1500m F
Jamie Macdonald : première dans la finale B (classement final : 8)
Valérie Maltais : pénalité dans les demi-finales et éliminée (classement final : 19)

1500m H
Guillaume Bastille : sixième dans la finale A (classement final : 6)
Pascal Dion : n’a pas participé aux demi-finales (classement final : 22)

Relais F
Canada : 2e en demi-finales et participera à la finale A dimanche
(Valérie Maltais, Kasandra Bradette, Kim Boutin, Jamie Macdonald)

Relais M
Canada : n’a pas participé aux demi-finales et éliminé
(Guillaume Bastille, François Hamelin, Patrick Duffy, Pascal Dion)

Des détails supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au  www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC