Hamelin double médaillé d’or, Roberge remporte l’argent

Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a envoyé un sérieux message à ses adversaires en cette 3e journée de la Coupe du monde courte piste ISU de Montréal, lorsqu’il s’est emparé des deux médailles d’or disponibles, sur 1500m et 500m. Sa coéquipière Kalyna Roberge (St-Étienne de Lauzon, QC) a ajouté une médaille d’argent sur 500m, sous les applaudissements chaleureux de la foule locale.

Charles Hamelin, premier médaillé d'or Canadien sur 1500m depuis 2000, Photo: Simon Pichette
La première médaille de Hamelin a été remportée sur 1500m, une épreuve dans laquelle les hommes canadiens n’ont obtenu qu’une seule autre médaille d’or en Coupe du monde à ce jour (Jonathan Guilmette en 2000). « C’était la course parfaite, » a souri Hamelin en sortant de la glace. « J’ai été patient pendant la course, j’ai fait les bons dépassements au bon moment, je n’aurais pas pu faire mieux! »

La course n’a pas été de tout repos, avec sept patineurs sur la ligne de départ, dont trois Coréens. Hamelin est parti deuxième, mais deux Coréens, l’Italien Yuri Confortola et l’Américain Travis Jayner l’ont dépassé dans les premiers tours. Avec sept tours à faire, Hamelin est passé à l’attaque, prenant la tête avec un superbe dépassement intérieur. Hamelin a échangé la tête avec Kim Seoung Il, puis avec Sung Si-Bak, pour quelques tours. Deuxième derrière Sung avec un seul tour à faire, Hamelin a exécuté un parfait dépassement intérieur pour s’emparer de la victoire à la ligne d’arrivée, en 2:19.220, une poussière de seconde avant Sung (2:19.221), et c’est Jayner qui a remporté le bronze en 2:19.560.

Olivier Jean (Lachenaie, QC) a été disqualifié en demi-finale pour obstruction dans le dernier tour, lorsqu’il se battait pour la deuxième place avec l’Américain Jeff Simon. Jean termine 14e au cumulatif. Son coéquipier Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) a été éliminé en quart de finale jeudi, pour le 17e rang.

Sur 500m, Hamelin est revenu en force, remportant facilement ses trois premières courses et se qualifiant ainsi pour la finale. Jean et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) ont également passé à travers les deux premières rondes. En demi-finale, les deux athlètes se sont retrouvés dans la même vague. Tremblay a réussi à remporter la course à la ligne d’arrivée, mais Jean a glissé dans un virage avec trois tours et demi à faire, et n’a pas été en mesure de rattrapper les autres, terminant quatrième.

La finale était toute américaine, avec deux patineurs du Canada et deux des Etats-Unis. Hamelin est parti premier, suivi de Tremblay. À la mi-course, Tremblay a tenté un dépassement intérieur, mais a perdu pied et s’est retrouvé quatrième. Pendant ce temps, Hamelin s’est élancé à toute vapeur vers la ligne d’arrivée en 41.576, ne laissant jamais les Américains Apolo Anton Ohno (41.807) et Jeff Simon (41.870) le dépasser. Tremblay était quatrième en 42.440. Jean a pris le 4e rang de la finale B, pour la 8e position.

« C’est incroyable! », s’est exclamé Hamelin après avoir remporté sa deuxième médaille d’or de la journée. « À toutes les fois que je saute sur la glace, c’est pour gagner, mais d’en sortir avec deux médailles d’or, je ne peux pas demander mieux et je suis totalement satisfait! »

Kalyna Roberge a également offert une solide performance sur 500m. Elle est passée à

Kalyna Roberge devant Wang Meng en finale du 500m, Photo: Simon Pichette
travers les premières rondes de manière intelligente, assurant sa qualification et donnant le meilleur d’elle-même en fin de course afin de s’assurer le meilleur temps possible, puisqu’il sert à déterminer les positions de départ. Et ce fut payant, puisqu’elle s’est retrouvée deuxième à la ligne de départ, entourée de trois patineuses Chinoises et de la Coréenne Park Seung-Hi.

La Canadienne a conservé sa position en sortant du premier virage, tout juste derrière la Chinoise Wang Meng, qui domine les courtes distances depuis plusieurs années sur le circuit. Après un tour, Roberge a offert tout un spectacle à la foule qui scandait son nom, dépassant Wang à l’intérieur pour prendre la tête. Wang a repris son poste de commande un tour plus tard, et bien que Roberge ait tout tenté pour la dépasser en fin de course, elle a dû se contenter de la médaille d’argent en 44.183. Wang a franchi la ligne d’arrivée en 44.124, et la médaille de bronze est allée à la Chinoise Zhao Nannan en 44.251.

« À la fin de la course, mon but n’était pas de me battre contre la Chinoise qui était derrière, mais bien de me battre contre celle qui était devant! », a expliqué Roberge. « C’est pour cette raison que je ne voulais pas protéger ma deuxième place. Aujourd’hui, j’ai montré ce que je pouvais faire, j’ai prouvé que Wang Meng n’était pas aussi confortable qu’on le pense lorsqu’elle est en avant. »

Jessica Gregg (Edmonton, AB) a été disqualifiée en demi-finale, pour la 8e position, et Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) a dérapé et est tombée en quart de finale, terminant 16e.

Au 1500m féminin, Valérie Maltais (La Baie, QC) et Kalyna Roberge étaient toutes deux en Finale B. Maltais a terminé 5e et Roberge 6e, pour les 11e et 12e rangs au cumulatif. Tania Vicent (Laval, QC) a été éliminée en quart de finale jeudi et termine 25e.

Les courses reprennent à midi dimanche, à l’Aréna Maurice-Richard, où Roberge, St-Gelais, Vicent, Hamelin et son jeune frère François patineront le 1000m, et seront joints par leurs coéquipiers pour la demi-finale et la finale du relais.