Ivanie Blondin est championne du monde au départ en groupe et Alex Boisvert-Lacroix, médaillé de bronze au 500m, aux Championnats mondiaux de distances individuelles de l’ISU 2016

KOLOMNA, Russie, le 14 février 2016 – Ivanie Blondin d’Ottawa a remporté le titre de championne du monde au départ en groupe et Alex Boisvert-Lacroix de Sherbrooke, QC, a connu une deuxième course exceptionnelle au 500m qui lui a permis de remporter la médaille de bronze, dimanche, aux Championnats mondiaux de distances individuelles de l’ISU 2016, présentés à Kolomna, en Russie.

Le Canada a ainsi conclu la compétition avec quatre médailles. Vendredi, Ted-Jan Bloemen de Calgary avait remporté une médaille d’argent au 10 000m suivie, le lendemain, d’une en bronze en poursuite en équipe masculine en compagnie de Jordan Belchos de Toronto et de Ben Donnelly d’Oshawa, ON. Lors des championnats du monde de 2015, le Canada était également monté à quatre reprises sur le podium.

Dimanche, Ivanie Blondin a remporté la médaille d’or au départ en groupe après avoir devancé Bo-Reum Kim de la Corée du Sud et Miho Takagi du Japon. Heather McLean de Winnipeg, MB, a pris le 23e rang après avoir chuté avec 12 tours à faire.

Le Canada ramène ainsi au pays un titre de championnat du monde pour la première fois depuis l’édition de 2012. Denny Morrison (1500m) et Christine Nesbitt (1000m et 1500m) avaient alors remporté des médailles d’or.

« Je ne le réalise pas encore. C’est excitant et c’est quelque chose de spécial pour moi. Je ne pourrais pas être plus heureuse présentement. J’avais de la difficulté mentalement et physiquement au cours du dernier rmois, mais cette course est vraiment la cerise sur le sundae », a déclaré Ivanie Blondin qui avait remporté l’argent l’an dernier.

« C’était mon objectif cette saison d’être championne du monde au départ en groupe. Terminer deuxième en 2015 m'a donnée la motivation d’aller chercher un titre mondial non seulement pour le Canada, mais pour moi, mon entraîneur et ma coéquipière Josie Spence qui m’ont poussé à bien performer toute l’année, tant physiquement que mentalement », a poursuivi Blondin.

« Mais ç'a été une course très difficile, une bataille du début jusqu’à la fin. Je suis forte mentalement et physiquement. Les patineuses des Pays-Bas m’ont poussée et bousculée pendant la course, mais ça m’a motivé. C’était une bonne chose en fait puisque j’ai pu à mon tour les bousculer et leur montrer qui est le patron! »

Un grand retour d’Alex Boisvert-Lacroix
Au 500m masculin, Alex Boisvert-Lacroix a raflé la médaille de bronze et ce, à ses premiers Championnats mondiaux de distances individuelles en carrière.

Après avoir enregistré le 10e temps (35,081) lors de la première épreuve de la journée, Boisvert-Lacroix s’est bien repris dans la deuxième course en obtenant alors le deuxième temps le plus rapide, et le quatrième de la journée, soit 34,707, pour un temps cumulatif de 69,788.

Les Russes Pavel Kulizhnikov (69,026) et Ruslan Murashov (69,680) ont remporté l’or et l’argent.
« C’est vraiment un moment magique pour moi de monter sur le podium aux Championnats du monde », a décrit Alex Boisvert-Lacroix.

« Ma première course a été moyenne. J’ai eu une mauvaise entrée dans mon deuxième vitrage où j’ai perdu beaucoup de vitesse. Malgré tout, j'avais eu un bon départ ce qui m'a permis de rester dans la course. »

« Ensuite, je me sentais beaucoup plus détendu pour ma deuxième course. Quand je suis arrivé sur la ligne de départ, je n'avais plus rien à perdre. En fait, j'avais tout à gagner. Ça m'a permis de faire une excellente course. J'ai eu une très bonne ouverture. Ma deuxième course a été presque parfaite. Quand j'ai vu le temps, c'était juste incroyable! Je savais que je m'étais remis dans la course. Ce n'est toutefois qu'à la toute fin que j'ai su que j'avais gagné une médaille. C'est William Dutton qui me l'a dit car je ne savais pas combien il restait de gars à patiner. Quand il me l'a dit, je me suis mis à crier. »

Gilmore Junio de Calgary, sixième (34,956) après le premier 500m, a connu une deuxième manche difficile en inscrivant le 22e temps (35,859). Il a pris le 19e rang au classement final.

« Évidemment, je suis très déçu, a confessé Gilmore Junio. Quelque chose est arrivé dans le dernier virage, un mauvais petit faux pas qui m’a coûté cher. Je me sentais un peu hors de contrôle. Mais on apprend des choses dans la vie et, je l’espère, c’est quelque chose qui n’arrivera pas aux Jeux olympiques. »

William Dutton d’Humboldt, SK, a quant à lui enregistré le septième temps des deux épreuves, pour finir au huitième rang.

Au départ en groupe masculin, Belchos a fini au 10e rang et Stefan Waples de Winnipeg, MB, au 23e. Le Sud-Coréen Seung-Hoon Lee a remporté l’épreuve, suivi d’Arjan Stroetinga des Pays-Bas et d’Alexis Contin de la France.

Au 1500m féminin, Kali Christ (1:58,78) de Regina, SK, a terminé en 14e position. Brianne Tutt (1:59,45) d’Airdrie, AB, a pris le 21e rang, et Josie Spence (2:03,33) de Kamloops, C.-B., le 24e. Jorien ter Mors des Pays-Bas a mérité l’or, suivie d’Heather Richardson-Bergsma (1:54,67) et Brittany Bowe (1:55,09) des États-Unis.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI

Départ en groupe F
OR : Ivanie Blondin
23. Heather McLean

500m H
BRONZE : Alex Boisvert-Lacroix – (35.081 (10) + 34.707 (2)) - 69.788
8. William Dutton – (35.022 (7) + 34.941 (7)) - 69.963
19. Gilmore Junio – (34.956 (6) + 35.859 (22)) - 70.815

Départ en groupe H
10. Jordan Belchos
23. Stefan Waples

1500m F
14. Kali Christ – 1:58.78
21. Brianne Tutt - 1:59.45
24. Josie Spence – 2:03.33

Des détails supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au  www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.
    
- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Kerry Dankers
Coordonnatrice du programme sur longue piste et des communications
Patinage de vitesse Canada
Courriel : kdankers@speedskating.ca
Téléphone: 403-589-8960
Site Internet: www.speedskating.ca   
Facebook: www.facebook.com/SSC.PVC  
Twitter: www.twitter.com/SSC_PVC