Jamie Gregg et Denny Morrison en bronze

Jamie Gregg et Denny Morrison ont chacun récolté une médaille de bronze, vendredi, à la Coupe du monde sur longue piste de Calgary. Chez les femmes, Kristina Groves a bien failli ajouter une autre médaille à la récolte canadienne, mais elle a raté le troisième rang du 3000m par 4 centièmes de seconde.

Gregg, qui est originaire d’Edmonton, a mérité le bronze à l’épreuve de 500m en un temps record personnel de 34,45 s, soit le même temps que le médaillé d’argent, le Japonais Joji Kato. Les officiels ont dû visionner la photo-finish pour départager les deux patineurs et c’est finalement le Japonais qui a devancé le Canadien de 6 millièmes de seconde. Mika Poutala (34,38 s), de la Finlande, a été le plus rapide.

« C’est une belle surprise. C’est en rangeant mes patins que j’ai appris que j’étais médaillé et je ne m’en plaindrai pas. Mon ouverture était très bonne, sauf que j’ai encore du travail à faire pour monter sur la plus haute marche du podium, notamment en améliorant mes virages », a soutenu celui qui monte sur le premier podium de sa carrière en Coupe du monde.

À cette même épreuve, Kyle Parrott (Minnedosa, AB, 34,83) a fini 13e, alors que Mike Ireland (Winnipeg, MB), Vincent Labrie (Saint-Romuald, QC) et Muncef Ouardi (Charlesbourg, QC) ont terminé 1er, 3e et 15e du groupe B.

Malgré un doublé américain de Chad Hedrick (1 :42,14) et Shani Davis (1 :42,19) au 1500m, Denny Morrison (Fort St. John, C.-B.) a pris le troisième rang en arrêtant le chronomètre à 1:42,74. Lucas Makowsky (Regina, SK, 1:44,09) a terminé 10e et Mathieu Giroux (Montréal, QC, 1:44,64) 15e.

« C’est un pas dans la bonne direction et c’est beaucoup mieux que ma dernière course à Heerenveen (Pays-Bas), a déclaré Morrison J’ai patiné comme j’étais capable de le faire dans le passé. Je suis satisfait à 95% et je n’ai jamais patiné aussi vite à cette période de l’année. Par contre, si je fais une telle course en février (aux Jeux olympiques), je ne serai pas satisfait. Je serai encore plus fort à ce moment-là, car mon dernier tour sera encore plus rapide. »

Au 3000m féminin, Kristina Groves (3:58,11) a patiné en même temps que l’Allemande Daniela Anschütz Thoms, qui l’a devancée de seulement 4 centièmes de seconde, ce qui était suffisant pour exclure la Canadienne du podium. L’or est allé à l’Allemande Stephanie Beckert (3:56,80), tandis que la Tchèque Martina Sablikova (3:56,83) a pris le deuxième rang. Britanny Schussler (Winnipeg, MB, 4:03,22) a terminé 8e, Cindy Klassen (Winnipeg, MB, 4:03,48) 9e et Clara Hughes (Glenn Sutton, QC, 4:03,70) 11e.

« À toutes les fois que tu réussis un record personnel, c’est une bonne journée. L’écart qui me sépare de la première place est mince, alors je suis satisfaite. Je sais que je peux m’améliorer sur plusieurs aspects, notamment dans mes virages », a soutenu Groves, qui célébrait son 33e anniversaire de naissance.

La compétition se poursuit jusqu’à dimanche.

Autres résultats canadiens

500m féminin, groupe A
Christine Nesbitt (London, ON), 15e, 38,35 s

500m féminin, groupe B
Shannon Rempel (Winnipeg, MB), 5e, 38,44 s
Anastasia Bucsis (Calgary, AB), 10e, s38,64
Tamara Oudenaarden (St-Albert, AB), 18e, 38,95 s
Justine L'Heureux (Saint-Tite, QC), 27e, 39,82 s

1500m masculin, groupe B
Steven Elm (Red Deer, AB), 5e, 1:45.50
Mykola Makowsky (Regina, SK), 17e, 1:47.33

3000m féminin, groupe B
Nicole Garrido (Edmonton, AB) 10e, 4:09,78