Jean change les plans de Hamelin, pendant que la patineuse locale Jessica Hewitt se qualifie pour les coupes du monde

Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) espérait remporter six victoires en autant de courses à la Sélection pour les coupes du monde d’automne en patinage de vitesse courte piste, mais Olivier Jean (Lachenaie, QC) s’est assuré que ça n’arrive pas en remportant le 500m aujourd’hui, au Pacific Coliseum. Pendant ce temps, Jessica Hewitt, native de la Colombie-Britannique (Kamloops), a remporté le 1000m pour obtenir sa place pour les premières coupes du monde de la saison, dont celle de Vancouver du 24 au 26 octobre.

Olivier Jean a arrêté la série de victoires de Charles Hamelin en s’emparant du premier rang du 500m masculin. Hamelin est parti rapidement, menant la course dès le début, mais Jean l’a dépassé par l’intérieur avec moins de deux tours à faire. Hamelin a terminé deuxième et Richard Shoebridge (Cambridge, ON) était troisième. Hamelin et Jean se qualifieraient normalement pour les coupes du monde, mais puisque c’est déjà fait depuis hier, le comité de la haute performance nommera deux autres patineurs.

Three members of the World Cup Team: Valérie Lambert, Jessica Hewitt and Jessica Gregg, Photo: Jeff Bough
Chez les femmes, Jessica Gregg (Edmonton, AB) était la favorite dès le départ. Après avoir remporter la première course de 500m hier, elle a répété de la même façon aujourd’hui, avec son départ canon habituel. Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) suivait de près tout au long de la course, pour la deuxième place. Anne Maltais (Québec, QC) était troisième, et Andréa Do-Duc (Montréal, QC) quatrième. Avec ces résultats, combinés à ceux d’hier, Gregg et Maltais se sont qualifiées pour les coupes du monde de l’automne, tout comme leurs coéquipières Valérie Maltais (La Baie, QC) et Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) l’avaient fait hier sur 1500m.

Les courses suivantes étaient sur 1000m, avec deux autres places pour les femmes et les hommes pour les coupes du monde. Les femmes étaient premières, et Jessica Hewitt savait qu’une première ou deuxième position lui donnerait automatiquement la chance de patiner ici dans sa province natale en octobre pour la Coupe du monde. « Hier, j’étais très déçue, mais j’ai mis ça derrière moi et je suis revenue en me concentrant sur aujourd’hui, sachant que je pouvais toujours faire l’équipe sur 1000m », a expliqué Hewitt. « Je le voulais tellement! »

Et la victoire ne serait pas donnée, avec la gagnante d’hier sur la distance, Anne Maltais, également sur la ligne de départ, ainsi que Jessica Gregg et Valérie Maltais, qui étaient toutes déjà qualifiées pour les coupes du monde. Hewitt est partie troisième et y est restée pour un moment, mais après quelques tours, elle a réussi à se faufiler en deuxième position grâce à un dépassement extérieur sur Gregg, puis en première en passant Anne Maltais par l’intérieur. C’est ainsi que la course s’est terminée, avec Hewitt, Anne Maltais et Gregg dans l’ordre.

« C’est très excitant, je savais en venant ici que je pouvais le faire, et maintenant c’est mission accomplie », a continué Hewitt. « C’était déjà très bien d’être ici en Colombie-Britannique pour un camp d’entraînement cet été, et maintenant pour les sélections, mais c’est génial de savoir que je serai aussi ici pour une Coupe du monde… c’est ici que les Olympiques auront lieu! »

La finale masculine a suivi, et Charles Hamelin a repris les honneurs, pour une cinquième victoire cette semaine. Son jeune frère François (Ste-Julie, QC) était deuxième et Steve Robillard (Montréal, QC), troisième. La deuxième position du

François et Charles Hamelin célébrant leurs 1re et 2e places sur 1000m, Photo: Jeff Bough
jeune Hamelin, combinée avec une septième place hier, lui a permis de se qualifier aussi pour les coupes du monde de l’automne. Il a terminé a égalité avec François-Louis Tremblay, septième aujourd’hui et deuxième hier, mais puisque Hamelin est 3e au cumulatif et Tremblay 6e, Hamelin est celui qui patinera aux Coupes du monde.

« J’ai eu une première journée difficile, et après, je ne pensais plus aux Coupes du monde », raconte François Hamelin. « Aujourd’hui, je ne pensais plus à ce qui s’est passé avant, mais plutôt à ce qui s’en venait. Ça m’a aidé à me concentrer sur le reste, sur les bonnes choses. C’est super de faire l’équipe de Coupe du monde encore, ça va me permettre d’avoir plus d’expérience internationale. »

En tout, cinq femmes se sont qualifiées pour les premières étapes de la Coupe du monde de la saison : Valérie Maltais et Marie-Andrée Mendes-Campeau sur 1500m, Anne Maltais et Jessica Gregg sur 500m et Jessica Hewitt sur 1000m. Chez les hommes, seulement trois sont pré-qualifiés : Charles Hamelin et Olivier Jean sur 1500m et 500m et François Hamelin sur 1000m. La dernière place pour les femmes et les trois autres pour les hommes seront accordées à d’autres athlètes par le Comité de la haute performance. La décision devrait être prise la semaine prochaine.

Les deux premières coupes du monde de la saison auront lieu à Salt Lake City, Utah, du 17 au 19 octobre, puis ici même à Vancouver, au Pacific Coliseum, du 24 au 26 octobre. Les équipes pourraient changer pour les coupes du monde 3 et 4 prévues pour début décembre en Asie, puisque certains athlètes pourront décider de ne pas patiner, et des athlètes blessés pourraient revenir à la compétition.