Journée réussie pour les patineurs canadiens à Shanghai

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas pour les patineurs de l’équipe canadienne courte piste qui prend part ce weekend à la quatrième étape du circuit de la Coupe du monde Korean Air Courte piste qui se déroule à Shanghai, en Chine. Alors que les Canadiens avaient connu plusieurs déceptions vendredi dernier, la Chine leur a souri aujourd’hui, et ils se trouvent en bonne position pour amorcer les rondes finales qui se dérouleront demain (1500m et 1000m) et dimanche (500m et 1500m).

Malheureusement pour la formation canadienne, Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) devra regarder les épreuves de la fin de semaine à partir des gradins. La jeune patineuse a été entraînée dans deux chutes la semaine dernière, dans lesquelles elle s’est frappé l’épaule, et les responsables canadiens considèrent qu’il y a trop de risques à ce qu’elle patine pour le moment. « Une autre chute sur son épaule pourrait avoir des conséquences importantes pour Marie-Andrée, » a expliqué le responsable de l’équipe, Yves Hamelin.

Jessica Gregg (Edmonton, AB) et Laurie Marceau (Dolbeau-Mistassini, QC) étaient donc les deux seules représentantes de l’unifolié pour la première épreuve de 1500m, et elles se sont toutes deux assuré une place en demi-finale demain. Marceau a terminé quatrième de sa vague après avoir perdu son momentum à la suite d’un contact lors du dépassement d’une patineuse russe, mais cette dernière s’est vue disqualifiée pour la manœuvre et Marceau a été avancée à la ronde suivante. Gregg s’est qualifiée pour la demi-finale en prenant le deuxième rang de sa course.

Le 1000m a été l’épreuve la plus difficile pour les filles aujourd’hui, et deux patineuses devront passer par le repêchage demain si elles veulent espérer grimper sur le podium. Andréa Do-Duc (Montréal, QC) et Gabrielle Waddell (Red Deer, AB), deux sprinteuses, ont été éliminées respectivement en préliminaires et qualifications, et elles devront donc se leve tôt demain pour patiner. Marie-Ève Drolet (Laterrière, QC) a pour sa part connu une excellente journée de course et s’est facilement qualifiée pour le quart de finale de demain.

« Marie-Ève a très bien patiné aujourd’hui, » a observé Hamelin. « Elle a été constante dans toutes ses courses, a montré un beau contrôle dans son exécution. Elle a été la plus solide chez les filles aujourd’hui, et c’est très prometteur pour le reste de la fin de semaine. »

Les patineuses canadiennes ont ensuite connu un après-midi de rêve. Gregg et Do-Duc ont pris le second rang de leur 500m respectif, suffisant pour se qualifier pour les quarts de finale de dimanche, alors que Drolet a remporté son 1500m en réussissant le meilleurs temps de la journée. Marceau et Waddell se sont également qualifiées pour la demi-finale du 1500m en terminant troisième chacune dans leurs courses.

Les hommes ont eux aussi connu un meilleur vendredi que la semaine dernière. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a dominé toutes ses courses aujourd’hui, tant sur 1500m que sur 500m, prenant le chemin le plus court vers les rondes finales. Liam McFarlane (Medicine Hat, AB) était troisième de sa qualification sur 1500m, mais son temps rapide était suffisant pour lui réserver son billet pour la demi-finale de demain. Son coéquipier Dustin Miller (Kitchener, ON) n’a pas eu la même chance, et malgré sa troisième position, il devra prendre part au repêchage.

Le Canada sera bien représenté en quart de finale du 1000m, alors que Rémi Beaulieu (Alma, QC), Michael Gilday (Yellowknife, NT) et Olivier Jean (Lachenaie, QC) ont tous réussi à assurer leur participation.

McFarlane rejoindra Hamelin en quart de finale du 500m, mais ils seront les deux seuls représentants de l’unifolié, puisque Dustin Miller a été disqualifié pour avoir attaqué la ligne d’arrivée. « C’est un peu décevant, » souligne Yves Hamelin. « Dustin a connu une belle course, c’était très serré à l’arrivée mais il savait qu’il était troisième et il a levé son patin en signe de frustration, ce qui a mené à sa disqualification. S’il était resté calme, il aurait pu prendre part au repêchage et espérer se rendre en finale. »

Sur 1500m, Jean et Gilday ont terminé deuxièmes de leur vague respective et ils seront de la demi-finale dimanche. Beaulieu devra toutefois passer par le repêchage, lui qui a terminé troisiè.e. Il s’est retrouvé légèrement derrière les patineurs de tête, et leur accélération l’a empêché de tenter un dépassement. Le responsable d’Équipe Canada est toutefois confiant que Beaulieu sera en mesure de se frayer un chemin par le repêchage, lui qui patine de manière très convainquante ces temps-ci.

« C’était une excellente journée pour nous, » a conclu Yves Hamelin. « Toute l’équipe était en contrôle, on a connu des courses sans histoire, mais surtout bien courues. Cette semaine, on n’a pas vécu d’événement imprévisible ou de situation déplorable comme la semaine dernière. L’arbitrage est également en train de s’ajuster, il est de plus en plus constant. Cette semaine, les décisions reflètent vraiment les nouveaux règlements et surtout leur intention, ce qui est très encourageant. »

La journée s’est terminée avec la qualification au relais. Gregg, Drolet, Do-Duc et Marceau ont uni leurs forces chez les femmes, l’emportant facilement sur l’Allemagne et les Pays-Bas. Elles se mesureront à la Corée, à la Russie et à l’Allemagne en demi-finale demain.

Hamelin, Gilday, Jean et Miller ont suivi, terminant leur course avec plus de six secondes d’avance sur le Japon et le Kazakhstan. Ils patineront avec la Corée, la Russie et le Japon demain, espérant se qualifier pour la finale et remporter leur quatrième épreuve de suite au relais.