Kristina Groves ratera le reste de la saison de patinage de vitesse

La quadruple médaillée Olympique Kristina Groves (Ottawa, ON) a décidé qu’elle raterait le reste de la saison de patinage de vitesse 2010-11 afin de se remettre complètement de la commotion cérébrale subie le 21 novembre dernier à Berlin. La patineuse canadienne est tenue à l’écart de la compétition et de l’entraînement, puisqu’elle ressent toujours de légers symptômes de la commotion.

« Après avoir subi une commotion cérébrale en tombant dans une course de poursuite en Coupe du monde à Berlin, j’ai passé les deux derniers mois au repos à Calgary, » a annoncé Kristina Groves lors d’une téléconférence. « J’ai donc manqué neuf semaines d’entraînement et de course, et j’ai donc décidé de prendre le reste de la saison afin de revenir en pleine santé et de pouvoir reprendre l’entraînement de manière réfléchie plutôt que de me dépêcher à retrouver la forme le plus tôt possible pour les compétitions à venir. »

Patinage de vitesse Canada (PVC) soutient complètement la décision de Groves, puisque l’horaire international de l’hiver est très demandant. Il reste trois Coupes du monde et deux Championnats du monde à l’horaire d’ici la mi-mars, ce qui laisse très peu de temps aux athlètes pour se reposer, et se forcer à revenir sur le circuit serait un risque important de subir une blessure plus importante encore.

« Bien que je sois déçue de devoir annoncer que je ne prendrai pas part aux compétitions pour le reste de la saison, cette blessure arrive à un moment opportun, puisque je sentais de toute façon que je devais prendre une pause. En un sens, ça tombe donc au bon moment, » a continué Groves, optimiste. « D’une certaine manière, j’ai l’impression que c’est une bénédiction cachée. Mon état s’est amélioré grandement au cours des dernières semaines, et j’ai commencé à faire de légers exercices. Je suis confiante que je serai de retour à 100% bientôt. J’ai hâte de profiter de cette période à l’extérieur du monde du patinage afin de me remettre de la blessure, mais également des dernières années d’entraînement intenses et de concentration envers les Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver l’année dernière. »

Il arrive fréquemment que des athlètes de haute performance prennent une pause après les Jeux Olympiques d’hiver. Kristina Groves, tout comme le reste de ses coéquipiers canadiens qui sont toujours actifs sur le circuit, ont décidé de continuer à s’entraîner et compétitionner à plein régime cette saison. Cette blessure la force à prendre un peu de recul, mais elle lui permet également de profiter d’une période de repos et de faire le point sur ses plans pour l’avenir.