Kristina Groves vice-championne olympique au 1500 m

Richmond (Sportcom) – Kristina Groves a ajouté une deuxième médaille à sa récolte en obtenant l’argent au 1500 m sur longue piste, dimanche, à l’anneau de Richmond. L’athlète originaire d’Ottawa, qui avait mérité le bronze au 3000 m au début des Jeux, a arrêté le chrono à 1 :57,14, accusant un retard de 0,25 seconde sur la Néerlandaise Ireen Würst (1 :56,89). La Tchèque Martina Sablikova (1 :57,96), médaillée d’or au 3000 m, a obtenu le bronze.

Chez les autres Canadiennes en action, Christine Nesbitt (1 :58,33) a terminé 6e, Cindy Klassen 21e (2 :00,67) et Brittany Schussler 35e (2 :04,17).

« Je me sens bien! Pas incroyablement bien parce que ça s’est corsé dans les 200 derniers mètres, mais quand même! On recherche toujours la course parfaite et je ne l’ai pas faite aujourd’hui (dimanche). Toutefois, je pense que dans quelques jours, je vais apprécier davantage ma course », a expliqué Groves, qui avait toutefois le sourire aux lèvres lorsqu’elle a rencontré les journalistes.

« C’était une course incroyablement difficile et ce à quoi je m’attendais. Je suis donc satisfaite, mais je pensais que j’aurais pu être plus rapide en début de course. Au fond de mon cœur, je voulais vraiment gagner. Je ne suis pas du genre à être déçue parce que je n’ai pas la médaille d’or, mais bien parce que je n’ai pas patiné à mon meilleur dans les 200 derniers mètres », de poursuivre l’athlète originaire d’Ottawa.

Même si elle a ralenti dans les derniers 400 derniers mètres, Groves n’a concédé que 0,07 seconde à Würst dans son dernier tour. « Ireen a fait une course incroyable et elle est capable d’être à son meilleur lorsque ça compte le plus », a ajouté la patineuse de 33 ans, qui considère avoir mieux patiné techniquement au 3000 m.

Sixième de l’épreuve, Christine Nesbitt était satisfaite de la façon dont elle a approché sa compétition. « C’était plus plaisant que ma course de 1000 m. Je voulais seulement mieux patiner qu’au 1000 m, car je ne m’étais pas aperçue à quel point il y avait du stress et de la pression reliés à cette course », a déclaré l’athlète de London (Ontario), qui croit que ses enjambées trop courtes ne lui ont pas permis de bâtir sa vitesse en première moitié de course.

« (Le 1000 m) m’a pris beaucoup d’énergie et même encore hier j’étais fatiguée. À ce 1500 m, je voulais juste avoir du plaisir à patiner. Lorsque je fais cela, je monte sur le podium. Même si ça n’a pas été le cas, ça reste une bonne course. Et j’ai encore ma médaille d’or du 1000 m, donc je ne suis pas vraiment fâchée » a poursuivi celle qui visera l’or avec ses coéquipières à la poursuite par équipe à la fin de la semaine.

En terminant 21e, la Winnipégoise Cindy Klassen avait de sentiments partagés après l’épreuve. « Je n’ai pas connu le meilleur départ, mais mon premier tour était bon. J’aurais souhaité tenir le coup plus longtemps, mais le troisième tour était difficile. Ce n’est pas évident de trouver une bonne glisse sur cette glace. »

Sa concitoyenne Brittany Schussler n’a pu se faire justice sur la glace après avoir eu un problème avec une lame, ce qui l’a considérablement désavantagée pour développer une poussée maximale.

La prochaine épreuve présentée à l’anneau olympique de Richmond sera disputée mardi, soit le 10 000 m masculin. Aucun Canadien n’est inscrit à l’épreuve.

Voir la course

-30-

Rédaction : Sportcom pour Patinage de vitesse Canada

Suivez les activités de Patinage de vitesse Canada sur Twitter :
Longue Piste
Courte Piste
Maison PVC

Appuyez l’équipe sur Facebook :
Longue Piste
Courte Piste