La jeune équipe canadienne connaît de bonnes performances à la Coupe du monde courte piste de Changchun

Plusieurs nouveaux visages sont présents au sein de l’équipe canadienne qui s’est présentée à Changchun, en Chine, pour la troisième étape du circuit de la Coupe du monde Korean Air Courte piste mais les résultats d’aujourd’hui étaient à la hauteur de la réputation des canadiens. Tous les patineurs ont connu de bonnes courses, et une majorité d’entre eux a réussi à se qualifier pour les rondes de quart et demi-finales qui se tiendront plus tard cette fin de semaine.

Chez les hommes, Liam McFarlane (Medicine Hat, AB), une recrue sur le circuit de la Coupe du monde, a prouvé qu’il était tout à fait capable de se mesurer aux meilleurs patineurs au monde lorsqu’il a survolé toutes ses rondes des deux épreuves de 500m à l’horaire ce weekend, réalisant du coup le deuxième temps le plus rapide de la journée. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) se joindra à lui au départ des quarts de finales du 500m demain, mais Dustin Miller (Kitchener, ON) devra passer par le repêchage demain matin s’il veut se joindre à ses coéquipiers pour les rondes finales en soirée, puisqu’il a terminé troisième de sa vague. Dimanche, Miller et Rémi Beaulieu (Alma, QC) auront tous deux leur place aux côtés de McFarlane pour les quarts de finale de la deuxième épreuve de 500m de la fin de semaine.

« Bien que la glace soit assez lente, nos gars ont été constants dans leurs performances aujourd’hui, surtout sur 500m, » a expliqué le responsable d’équipe Yves Hamelin. « Nous sommes satisfaits des performances des jeunes patineurs comme McFarlane et Miller aujourd’hui, ils ont montré une bonne qualité de course et c’est très encourageant pour l’avenir. Nous sommes un peu déçus de certaines pénalités reçues par nos leaders sur 1000m et 1500m, parce que nous n’arrivons pas à comprendre les décisions, mais ça fait partie du courte piste et il faut donc l’accepter et passer à autre chose. »

On dirait que patineurs, entraîneurs et officiels essaient toujours de s’habituer à certaines modifications aux règlements introduites au début de la saison. Michael Gilday (Yellowknife, NT) et Charles Hamelin ont tous deux été pénalisés aujourd’hui, respectivement sur 1500m et 1000m, et ils devront donc regarder le reste des courses sur ces distances à partir des gradins. Olivier Jean (Lachenaie, QC) et Rémi Beaulieu se sont tous deux qualifiés pour les demi-finales du 1500m. Jean a terminé deuxième de sa vague, alors que Beaulieu, qui a été entraîné dans une chute du patineur américain Travis Jayner, a été avancé.

Sur 1000m, Jean, qui revient à la compétition internationale courte piste après avoir choisi de ne pas prendre part aux deux premières épreuves de la saison afin de tenter sa chance à la Sélection Coupes du monde d’automne en longue piste, a été dominant aujourd’hui, remportant ses deux vagues et s’assurant d’une place en quarts de finale dimanche. Gilday a su se remettre sur pieds après la pénalité reçue sur 1500m. Il a lui aussi dominé ses deux courses sur 1000m et sera sur la ligne de départ pour la prochaine ronde.

Chez les femmes, une fois de plus les canadiennes ont été solides sur 500m. Jessica Gregg (Edmonton, AB), de retour sur le circuit après s’être vue forcée de rester à la maison lors des deux premières épreuves de la Coupe du monde à cause d’une commotion subie à l’entraînement à la fin de l’été, s’est facilement qualifiée pour les quarts de finales de demain. Ses coéquipières Laurie Marceau (Dolbeau-Mistassini, QC) et Andréa Do-Duc (Montréal, QC) ont elles aussi réussi à se qualifier pour la ronde suivante sans trop de difficulté.

Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) et Gabrielle Waddell (Red Deer, AB) auront une courte nuit, puisqu’elles devront prendre part au repêchage du 1500m demain si elles veulent se frayer un chemin jusqu’en demi-finale. Mendes-Campeau est tombée avec une patineuse japonaise durant sa course, et Waddell s’est retrouvée dans une vague très relevée et a dû se contenter du troisième rang. Si les patineuses réussissent à passer le repêchage, elles pourront rejoindre leur coéquipière Marie-Ève Drolet (Laterrière, QC) en demi-finale.

Dimanche, Waddell et Gregg devront toutes deux se lever tôt pour le repêchage sur 500m et 1000m respectivement. Elles ont toutes deux connu de bonnes courses aujourd’hui, mais leurs vagues étaient tout simplement trop relevées, et elles n’ont pas réussi à obtenir l’un des deux laisser-passer pour la ronde suivante. Do-Duc et Mendes-Campeau seront des quarts de finale du 500m, alors que Drolet et Marceau feront de même sur 1000m.

« Nos patineuses ont-elles aussi connu une bonne journée, » a continiué Hamelin. « Plusieurs d’entre elles n’ont pas beaucoup d’expérience en Coupe du monde, mais elles nous ont montré de belles qualités aujourd’hui. Marie-Andrée est revenue en force sur 500m après sa chute sur 1500m, et Andréa nous a montré d’excellentes stratégies de course. Marie-Ève était fatiguée aujourd’hui, elle qui a eu de la difficulté à bien dormir toute la semaine, mais une fois sur la glace, elle n’y a rien laissé paraître. Elle a été dominante et patinait de l’avant, ce qui n’est pas dans ses habitudes. »

Les équipes de relais ont toutes deux pris part à une ronde de qualification. Les hommes (Hamelin, Gilday, Jean et McFarlane) ont terminé devant la Russie et le Japon, et les femmes (Drolet, Mendes-Campeau, Do-Duc et Waddell) ont pris le deuxième rang de leur vague derrière la Corée, mais loin devant la Pologne et le Kazakhstan. Les deux formations prendront donc part aux demi-finales de demain.