La rapidité de la glace demeure le sujet de discussion principal à l’Anneau des Jeux du Canada

Ce ne sera une surprise pour personne : l’Anneau des Jeux du Canada a connu une autre journée exceptionnelle. La direction a pris la décision de changer l’ordre des patineurs en raison de la pluie qui était prévue. Normalement, lors d’un événement comme les Jeux, les épreuves sont présentées dans l’ordre croissant de vitesse, des plus lents aux plus rapides. Sauf cette fois-ci! Le triple médaillé Antoine Gélinas-Beaulieu (Qué.) a placé la barre haute après avoir fracassé un autre record des Jeux du Canada au 5 000m masculin. Antoine a réussi un impressionnant chrono de 7:09.62, brisant l’ancienne marque de 7:39.34. La médaille d’argent est allée à son coéquipier François Déry, qui a enregistré 7:15.56.

Connor McConvey (Ont), membre de l’équipe junior masculine canadienne qui se rendra en Finlande la semaine prochaine, est monté sur le podium pour la première fois à ces Jeux en enlevant la médaille de bronze, grâce à un chrono de 7:28.50.
La température se situant autour de 1 degré, avec peu ou pas de vent, la plupart des patineurs en ont profité pour améliorer leurs performances personnelles. Noah Furgeson-Losier, de Nouvelle-Écosse, était tout sourire à sa sortie de la patinoire sous les encouragements des partisans locaux. Les entraîneurs de Nouvelle-Écosse sont extrêmement fiers des performances de leurs athlètes cette semaine, et pour cause!

Et avons-nous été épargnés de la pluie? En effet! Merci à la Nouvelle-Écosse d’avoir offert aux patineurs d’excellentes conditions de course.

Toujours sur l’anneau de patinage de vitesse, les femmes se sont affrontées dans la course la plus longue et la plus exigeante pour elles. Le 3000m consiste en 7 ½ tours, et la clé de la réussite est de conserver une vitesse constante.

La Britanno-colombienne Victoria (Tori) Spence a remporté sa troisième médaille d’or des Jeux en réussissant un temps de 4:46.70. Elle a également battu le record de 5:05.01 établi en 2003 à Campbellton.

Les femmes ont patiné de façon remarquable et la foule attendait impatiemment de voir qui s’inscrirait au tableau des meneuses. Tori a conservé la tête, les autres concurrentes bataillant pour l’argent et le bronze. Les noms changeaient constamment au tableau, ce qui a rendu l’épreuve très excitante.

À l’issue de cette course enlevante, Léa Thibault a remporté la médaille d’argent. Avec son temps de 4:54.72, Léa est la première patineuse québécoise à gravir les marches du podium en longue piste.

Josie Spence, la sœur cadette de Victoria, a récolté le bronze avec un temps de 4:55.01. Ce fut un moment de grande émotion lorsque les deux sœurs sont montées ensemble sur le podium.

Les conditions étaient presque parfaites aujourd’hui, avec une température plus élevée et pratiquement aucun vent.

Les courses se terminent mercredi avec les demi-finales et finales du 100m ainsi que la poursuite par équipe.