La récolte de médailles continue à Marquette

Les Canadiens ont mis fin à leur saison de Coupe du monde de belle façon aujourd’hui, à Marquette, lorsque François Hamelin (Ste-Julie, QC) a ajouté une le bronze sur 1000m et les équipes de relais ont ajouté deux autres médailles, l’or pour les hommes et le bronze pour les femmes, amenant la récolte canadienne à un total impressionnant de 7 médailles ce weekend, soit une de plus que l’objectif de six que l’équipe s’est fixé pour Vancouver.

Hamelin a montré que bien que le nom de son frère Charles soit sur toutes les lèvres après sa performance exceptionnelle la semaine dernière à Montréal, il ne fallait pas oublier qu’il y en avait deux, des Hamelins, et que tous deux étaient capables de grimper sur le podium. Après avoir survolé sa première course de la journée, François a pris le deuxième rang de ses rondes de quart et demi-finale, assurant sa place en finale.

Pendant ce temps, un patineur Chinois a accroché Charles en huitième de finale, causant une chute du Canadien. Celui-ci a été avancé à la ronde suivante, mais a souffert une légère commotion en frappant les durs matelas. Après que Charles Hamelin se soit qualifié pour la demi-finale, on a décidé de le retirer de la compétition par mesure préventive, et le patineur de Ste-Julie termine donc 8e.

En finale A, François s’est battu face à l’Américain Apolo Anton Ohno et aux Coréens Lee Jung-Su et Sung Si-Bak. La finale était serrée, et Hamelin a pris la tête avec 5 tours à faire, mais il a été dépassé immédiatement par Ohno, qu’il a suivi. « J’hésitais à faire un dépassement, » a-t-il expliqué. « J’étais content d’être troisième, mais en même temps je voulais aller devant, j’avais plein de choses en tête. » Au dernier tour, ce goût de dépassement a été plus fort, et Hamelin s’est essayé à la ligne d’arrivée, tout comme un des Coréens, mais Ohno a su protéger son avance et s’emparer de l’or en 1:30.420, Lee touche l’argent en 1:30.450 et Hamelin le bronze (1:30.506). « Ça regarde bien pour les Jeux, je vais garder cette course-là en tête, c’est sûr! » a terminé le patineur.

Chez les femmes, Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC) a obtenu le meilleur résultat. Une chute en demi-finale l’a reléguée à la Finale B, qu’elle a remportée pour la 5e position. Jessica Gregg (Edmonton, AB) et Tania Vicent (Laval, QC) ont terminé troisième de leur quart de final respectif, pour les 10e et 11e places de la distance.

Au relais, l’équipe masculine a remporté sa première médaille d’or de la saison, après une course enlevante. Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC), François Hamelin, Olivier Jean (Lachenaie, QC), et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) portaient les couleurs du Canada. Les formations coréenne, américaine et canadienne se sont échangé la tête tout au long de la course, mais le Canada a terminé en force avec un temps de 6:45.588, presqu’une seconde devant les Américains (6:46.420). Les Coréens, qui avaient remporté toutes les épreuves de relais à ce jour cette saison, ont dû se contenter du troisième rang en 6:48.930. La prochaine rencontre entre ces équipes devrait être une course tout aussi excitante en février 2010, et la victoire d’aujourd’hui est excellente pour le moral et la confiance des Canadiens.

Roberge, Vicent et Gregg se sont jointes à Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) pour la demi-finale, et elles ont pris le deuxième rang derrière la Chine, mais en établissant un tout nouveau record canadien de 4:10.461 (l’ancien était de 4:12.443). Vicent a été remplacée par Valérie Maltais (La Baie, QC) en finale, et les patineuses ont tout donné, espérant mettre fin à la domination asiatique de l’épreuve. La course a été serrée du début à la fin, mais la Chine a une fois de plus enlevé l’or en 4:10.785, battant la Corée de 0.001 seconde, et le Canada a pris le troisième rang en 4:10.825.

« En demi-finale, on savait qu’on avait une vague assez corsée, donc on voulait être agressives comme d’habitude, notre plan était de nous accrocher aux Chinoises dès le début, et ça a bien marché puisqu’on a même battu le record canadien par deux secondes, » a expliqué Vicent, la doyenne de l’équipe. « En finale, notre stratégie était semblable, et à la toute fin, Kalyna a même presque réussi à battre les autres à l’arrivée, on est passé tout près de l’or! C’est fantastique pour nous parce qu’on sait qu’il nous reste plein de choses à travailler. » In the final, the strategy was similar and it went well, at the end Kal

Le Canada a donc remporté cinq médailles individuelles à Marquette, une excellente performance réussi par cinq patineurs différents (François-Louis Tremblay: or sur 500m, Kalyna Roberge: argent sur 500m, Marianne St-Gelais: bronze sur 500m, Charles Hamelin: bronze sur 1500m et François Hamelin: bronze sur 1000m), montrant la profondeur de l’équipe olympique courte piste. Cette performance est d’autant plus éloquente qu’elle s’est produite lors d’une épreuve de qualification Olympique à laquelle prennent part tous les meilleurs patineurs au monde, ceux-là même qui défendront les couleurs de leur pays aux Jeux Olympiques. Avec trois autres mois d’entraînement avant les Olympiques, ce sera définitivement une équipe à surveiller du 13 au 27 février sur la glace du Colisée Pacifique de Vancouver.

Équipe Canada rentre à Montréal demain, et les membres des média sont invités à les accueillir alors que leur vol nolisé atterrira chez Skyservice à 13h15. Une invitation officielle avec tous les détails sera envoyée lundi matin.