La recrue Kim Boutin septième au monde et Charles Hamelin termine quatrième et rafle la médaille d'argent au 1000m aux Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste 2015

La patineuse recrue de 20 ans Kim Boutin s'est forgée une place parmi les meilleures patineuses de vitesse sur courte piste de la planète à ses premiers Championnats du monde de l'ISU en carrière, dimanche à Moscou, alors qu'elle a terminé septième au classement général de la compétition.

Charles Hamelin a quant à lui été le meilleur Canadien chez les hommes, alors qu'il a décroché la médaille d'argent au 1000m disputé dimanche et terminé au quatrième rang du classement général des Championnats du monde 2015.

Boutin (Sherbrooke, QC), qui en est à sa première saison en compétition internationale chez les seniors – elle a remporté deux médailles de bronze en Coupe du monde – a pris le septième rang du classement général derrière des patineuses aussi bien établies que les Sud-Coréennes Choi Minjeong (qui a été couronnée championne du monde 2015), Shim Suk Hee et Kim Alang, l'Italienne Arianna Fontana, la Britannique Elise Christie et la Chinoise Fan Kexin.

Boutin s'est retrouvée septième après avoir pris la sixième place en super-finale du 3000m féminin, à laquelle étaient invitées seulement les huit premières patineuses au classement provisoire à l'issue des trois premières courses de la fin de semaine – un 500m et un 1500m, samedi, puis un 1000m dimanche. Boutin, qui a remporté le 3000m aux Championnats canadiens du mois de janvier dernier, a fini la course ultime de dimanche en cinq minutes et 42,087 secondes, devançant Christie, sixième en 5:42,123, au cours d'une épreuve remportée par Choi en 5:40,480.

«Je ne m'attendais pas à faire la super-finale du 3000m, c'est vraiment une agréable surprise, a affirmé Boutin. Mais un peu comme samedi, j'ai décidé d'y aller à fond de train un peu trop tôt dans la course. Reste que c'est très encourageant d'avoir pu rivaliser avec des filles de l'élite mondiale. Ça me montre que finalement, ce qui me manque surtout, c'est un peu plus d'expérience!

«Je suis très contente de cette première année en compétition internationale senior, a ajouté Boutin. Ça me rend encore plus affamée en vue des prochaines saisons.»

Troisième au classement général provisoire au moment d'amorcer la super-finale, Hamelin a quant à lui fini quatrième du 3000m masculin en 5:06,571, pour terminer tout près des trois premiers, soit Sjinkie Knegt des Pays-Bas (5:05,321), Park Se Yeong de la Corée du Sud (5:05,344) et Wu Dajing de la Chine (5:06,093).

«J'ai fait l'erreur de ne pas partir avec le groupe de tête, a dit Hamelin de son 3000m. Ils m'ont surpris! Cette petite erreur en début de course m'a coûté cher et j'ai manqué de jambes pour rattraper le retard à la fin.»

Hamelin a fini quatrième au classement général final avec 45 points, à 10 points de Wu, qui a décroché la médaille de bronze du classement général grâce à une récolte de 55 points. Knegt et Park ont tous deux amassé 63 points, mais Knegt a été couronné champion du monde 2015 au bris d'égalité en raison de sa victoire devant Park au 3000m.

«J'ai eu des malchances au 500m et au 1000m en fin de semaine, ce qui m'a coûté beaucoup de points – par ma faute dans un cas, et à cause d'un autre patineur dans l'autre. Il me reste maintenant trois ans pour devenir champion du monde pour la première fois et j'espère réussir dans un avenir proche.»

Hamelin, qui en était à ses 12e Championnats du monde en carrière, a donc terminé à un rang de son classement de l'an dernier, à l'occasion des Championnats du monde à Montréal. Il avait alors accédé au podium du classement général pour la cinquième fois. L'athlète de 30 ans a terminé au deuxième rang en 2007 et 2011 ainsi qu'en troisième position en 2009, 2013 et 2014.

Le dernier patineur canadien à avoir été couronné champion du monde a été Marc Gagnon, en 1998. La dernière Canadienne à avoir remporté le titre mondial a été Nathalie Lambert en 1994.

Une médaille d'argent décevante pour Hamelin au 1000m
Les huit premiers au classement cumulatif à l'issue des trois premières épreuves du week-end, tant chez les hommes que chez les femmes, se sont qualifiés pour les super-finales du 3000m et ont eu l'occasion d’accumuler davantage de points pour le classement final. Ç'a été le cas de Boutin chez les femmes et de Hamelin chez les hommes.

Hamelin a assuré sa participation à la course ultime de la fin de semaine en remportant la médaille d'argent au 1000m avec un temps de 1:25,189, terminant derrière le Sud-Coréen Park Se Yeong (1:25,155) et devant le Chinois Shi Jingnan (1:25,225). Hamelin s'est donc provisoirement retrouvé troisième au classement général avec 37 points, à cinq points de Park et Wu.

«Je suis un peu déçu de ma médaille d'argent, a indiqué Hamelin. J'avais la médaille d'or assurée quand les deux Coréens ont joué un jeu d'équipe, alors qu'ils en ont sacrifié un pour faire gagner l'autre. Un m'a poussé dans le dernier virage (Sin Da Woon, qui a été pénalisé) et je suis arrivé deuxième. »

«C'est la seule distance où je n'ai pas encore remporté le titre mondial durant ma carrière et j'aurais aimé l'avoir aujourd'hui. J'ai trois ans pour me reprendre. Quand même, je suis assez satisfait de ce que j'ai fait à ces Championnats du monde.»

Hamelin avait par ailleurs décroché la médaille du bronze au 1500m, samedi. Le vétéran patineur de Saint-Julie a donc obtenu les deux seules médailles de l'équipe canadienne en courses individuelles au cours de la fin de semaine. Il s'agit de la plus maigre récolte du Canada à ce chapitre depuis les Championnats du monde de 2004 en Suède.

Boutin a assuré sa place en finale A du 1000m féminin de dimanche en terminant deuxième de sa vague en quarts de finale, puis de nouveau deuxième en demi-finales. En grande finale, elle a terminé quatrième en 1:32,978, derrière la Sud-Coréenne Choi Minjeong (1:32,730), la Britannique Elise Christie (1:32,782) et l'Italienne Arianna Fontana (1:32,903). Cela lui procurait une sixième place au classement général provisoire, à 16 points et plus des cinq premières.

«Le simple fait d'atteindre la finale A du 1000m était un résultat positif pour moi, j'étais contente de me qualifier pour ma deuxième finale A de la fin de semaine (après le 1500m de samedi), a affirmé Boutin. C'était la course de ma vie et j'ai tout donné, surtout que j'avais les trois filles du top-3 mondial avec moi.»

Marianne St-Gelais 11e au classement général
Hamelin et Boutin ont été les seuls athlètes de l'équipe canadienne à se qualifier pour les super-finales du 3000m.

Chez les femmes, Marianne St-Gelais (Saint-Félicien, QC) a fini 11e au classement général après avoir été éliminée en quarts des finales du 1000m en raison d'une pénalité. Kasandra Bradette (Saint-Félicien, QC), s'est retrouvée 13e au classement final après avoir également été éliminée en quarts de finale du 1000m, ayant alors terminé quatrième de sa vague.

St-Gelais, qui a remporté huit médailles en courses individuelles cette saison sur le circuit de la Coupe du monde, en était à sa sixième participation à des Championnats du monde et avait pris le 10e rang l'an dernier, à Montréal. Son meilleur résultat au classement général a été une quatrième place en 2013. Bradette, elle, en était à ses premiers Championnats du monde en carrière.

Chez les hommes, Samuel Girard (Ferland-et-Boilleau, QC) et Patrick Duffy (Oakville, ON), qui en étaient tous deux à leurs premiers Championnats du monde seniors, ont respectivement pris les 19e et 24e places au classement général. Ils ont tous deux été éliminés en quarts de finale du 1000m, dimanche, Duffy ayant pris le troisième rang de sa vague tandis que Girard a été pénalisé.

Au relais, le quatuor canadien masculin composée de Hamelin, Girard, Olivier Jean (Lachenaie, QC) et Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) a été disqualifié pendant la finale B, en raison d'une pénalité.

Chez les femmes, puisque le Canada se retrouvait seul avec la France en finale B, la course n'a pas été disputée.

Les Championnats du monde étaient le dernier rendez-vous de la saison 2014-2015 de patinage de vitesse sur courte piste.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI :
Classement général final
Femmes
Kim Boutin : 7
Marianne St-Gelais : 11
Kasandra Bradette : 13

Hommes
Charles Hamelin : 4
Samuel Girard : 19
Patrick Duffy : 24

Superfinale 3000m F
Kim Boutin : 6

Superfinale 3000m H
Charles Hamelin : 4

1000m F
Kim Boutin : 4e dans la finale A (classement final : 4)
Kasandra Bradette : 4e dans les quarts de finale et éliminée (classement final : 15)
Marianne St-Gelais : pénalité dans les quarts de finale et éliminée (classement final : 19)

1000m H
Charles Hamelin : médaille d’argent (classement final : 2)
Patrick Duffy : 3e dans les quarts de finale et éliminé (classement final : 11)
Samuel Girard : pénalité dans les quarts de finale et éliminé (classement final : 19)

Relais F
Canada : (classement final : 5)
(Marianne St-Gelais, Kim Boutin, Kasandra Bradette, Valérie Maltais)

Relais H
Canada : pénalité dans la finale B (classement final : 7)
(Patrick Duffy, Charles Hamelin, Samuel Girard, Olivier Jean)

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 13 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium – Intact Assurance– avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Jeff MacKinnon
Coordonnateur, services aux médias et aux communications – longue piste
Patinage de vitesse Canada
Courriel : jmackinnon@speedskating.ca
Téléphone : 403-860-9525
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC