La saison de patinage de vitesse courte piste commence

Les patineurs de vitesse courte piste canadiens sont prêts à se lancer dans la saison 2008-09, dès le mardi 16 septembre, avec la Sélection pour les coupes du monde de l’automne au Pacific Coliseum à Vancouver.

Cet événement permettra aux 16 meilleurs patineurs et patineuses de compétitionner pour la toute première fois au site qui sera utilisé pour les Jeux olympiques d’hiver de 2010. L’équipe est en route pour Vancouver aujourd’hui, et s’entraînera sur place pendant une semaine avant le début de la compétition le 16 septembre.

La Sélection pour les coupes du monde de l’automne sera utilisée pour identifier l’équipe de 12 athlètes – six hommes et six femmes – qui représentera le Canada aux quatre premières coupes du monde de la saison, dont la Coupe du monde #2 prévue du 24 au 26 octobre prochain à Vancouver, qui sera utilisée comme épreuve test pour les Jeux olympiques. « C’est fantastique d’être capable de compétitionner sur cette glace un an et demi avant les Jeux olympiques, et de pouvoir donner un avant-goût du site à nos athlètes », annonce Yves Hamelin, Directeur du programme courte piste avec Patinage de vitesse Canada. « Nous avons un excellent partenariat avec le Pacific National Exhibition et nous apprécions beaucoup l’intérêt qu’ils ont envers notre équipe et à nous aider à accéder au site Olympique autant que possible d’ici 2010. »

Les deux meilleurs athlètes sur chaque distance (500m, 1000m et 1500m) seront choisis pour les coupes du monde, pour un maximum de six athlètes. Si le processus ne permet pas de choisir six athlètes différents, les positions restantes seront remplies à la discrétion du Comité de la haute performance.

« Cet événement permettra à nos athlètes d’être dans le site Olympique dans un environnement de compétition », a expliqué Hamelin. « Nous avons passé deux semaines ici l’été dernier, ce qui nous a permis de nous entraîner sur la glace, mais le fait d’être ici pour une compétition à ce moment-ci est crucial dans notre préparation pour les Jeux de 2010 et pour les sélections de notre équipe Olympique qui auront lieu ici-même en août 2009. »

Du côté masculin, les places sur les équipes de Coupe du monde sont toujours très chaudement disputées, avec un grand nombre d’athlètes en mesure de performer – et remporter des médailles – sur la scène internationale. Les athlètes à surveiller sont le médaillé d’argent des Championnat du monde sur 500m Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) et son frère François (Ste-Julie, QC), ancien détenteur du record du monde sur la distance, François-Louis Tremblay (Montréal, QC), multiple médaillé en Coupe du monde et Championnats du monde, et Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC). Aussi à surveiller sont Olivier Jean (Lachenaie, QC), qui a connu une fabuleuse saison 2006-07 avant d’être mis à l’écart de la compétition à cause d’une blessure la saison dernière, ainsi que Mathieu Giroux, également blessé la majorité de la saison dernière.

Des surprises se sont produites par le passé, et il ne serait pas surprenant de voir un jeune patineur sortir gagnant du processus de sélection, comme l’ont fait Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC), Alex Boisvert-Lacroix (Sherbrooke, QC) et Michael Gilday (Yellowknife, TNO) l’année dernière, avec leurs meilleures performances à vie.

« Notre équipe masculine est très forte, et lors d’une bonne journée, n’importe lequel de nos athlètes pourrait remporter une course, donc il est difficile de dire qui patinera ici pendant la Coupe du monde en octobre », a expliqué Yves Hamelin. « Tous les athlètes se sont beaucoup entraînés cet été, et la course pour un poste sur les équipes de coupes du monde est ouverte! »

La compétition chez les femmes est également grande ouverte cette saison. Deux des meilleures patineuses féminines, Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC) et Amanda Overland (Montréal, QC) ne patineront pas pour cause de blessures. Roberge sera en mesure de retourner à la compétition cet automne, alors qu’Overland devra attendre à janvier pour effectuer un retour. Les deux athlètes utiliseront ce temps pour mettre l’accent sur des entraînements spécifiques visant à les ramener à leur meilleur niveau de compétition.

Roberge ayant remporté chaque épreuve à la fois lors de la sélection d’automne et du Championnat canadien au cours des deux dernières années, son absence ouvre la porte à de nouvelles championnes.

Tania Vicent (Laval, QC) est une des favorites, avec ses nombreuses années d’expérience sur la scène internationale. Anne Maltais (Québec, QC) et Jessica Gregg (Edmonton, AB) ont également été très constantes au cours des dernières années et sont prêtes à bien patiner à Vancouver.

De jeunes athlètes ou nouvelles venues sur l’équipe, comme Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) et Marie-Andrée Mendes-Campeau (Montréal, QC) ont très bien performé aux Championnats du monde junior l’année dernière, et comptent bien sauter sur cette occasion pour montrer de quoi elles sont capables. Gardez aussi l’œil sur la jeune Laurie Marceau de Dolbeau, QC, une athlète en plein essor.

Sur le plan local, deux athlètes de talent seront en l'action. Jessica Hewitt (Kamloops, CB), membre de l'équipe de développement, et Cory Rasmussen (Prince George, CB), détenteur non officiel du record du monde sur 500m, sont fin prêts à faire leur place au sein de l'équipe canadienne.

La compétition commence à 13h les 16 et 17 septembre, et à 9h le 18 septembre, au Pacific Coliseum à Vancouver. Les deux premières épreuves de Coupe du monde de la saison auront lieu à Salt Lake City du 17 au 19 octobre, puis à Vancouver du 24 au 26 octobre. La Coupe du monde de Vancouver permettra au public de voir ce qui s’en vient à Vancouver en 2010, et le comité organisateur fera une annonce concernant les billets ce jeudi. Les coupes du monde 3 et 4 sont prévues pour Pékin, en Chine, du 28 au 30 novembre, et Nagano, au Japon, du 5 au 7 décembre.

« C’est notre dernière saison complète avant la saison Olympique, donc il s’agit d’un moment crucial pour notre préparation », a terminé Hamelin. « C’est le moment de donner le plus d’expérience possible aux athlètes qui risquent de représenter le Canada en 2010. »