Laurent Dubreuil finit 8e au classement général des Championnats du monde de sprint en patinage de vitesse sur longue piste

Laurent Dubreuil a terminé au huitième rang du classement général des Championnats du monde de sprint de patinage de vitesse sur longue piste ISU tenus à Astana, au Kazakhstan, améliorant ainsi d'un rang son résultat obtenu l'an dernier à cette compétition.

Dubreuil (Lévis, Qué.), a pris le 11e rang au 1000m masculin, dimanche, pour se retrouver huitième au classement général, à 2,27 points du Russe Pavel Kulizhnikov, qui a été couronné champion du monde du sprint après avoir remporté trois des quatre courses disputées au cours du week-end (deux 500m et deux 1000m). Kulizhnikov, le seul patineur qui devance Dubreuil au classement cumulatif du 500m en Coupe du monde, a fini troisième lors du 1000m de samedi.

Dubreuil s'est classé neuvième l'an dernier, à l'occasion des Championnats du monde de sprint tenus à Nagano, au Japon. Son meilleur résultat cette année-là avait été une quatrième place au 500m. Cette année, il a fini troisième lors du premier 500m, samedi, pour ainsi obtenir son meilleur résultat en carrière jusqu'ici à des Championnats du monde de sprint.

Dubreuil s'est quand même dit déçu du résultat.

«Mon rang au cumulatif est moins bon que l'objectif que je m'étais fixé, qui était une place parmi les cinq premiers, a souligné le patineur de 22 ans. En fait, j'étais à une bonne course près de réussir. Mon 500m a été tout simplement horrible aujourd'hui et malgré un autre solide 1000m, je n'étais plus dans la course. C'est un peu décevant, mais je vais apprendre de tout ça et revenir plus fort l'an prochain. Au niveau mondial, c'est important d'afficher de la constance.»

Dans le 500m de dimanche, Dubreuil a dû se contenter de la 16e place avec un temps de 35,42, à égalité avec son coéquipier Gilmore Junio (Calgary, Alb.). Jamie Gregg (Edmonton, Alb.) a pris le 15e rang en 35,41. Dubreuil n'a pas été aidé par le fait que l'autre patineur de sa paire, l'Allemand Nico Ihle, a été disqualifié après qu'un deuxième faux départ eut été signalé.

«J'ai donc dû patiner seul, a souligné Dubreuil. Tout athlète de haut niveau devrait être capable de le faire, mais j'ai perdu ma concentration, et je n'ai pas été aussi alerte que j'aurais dû l'être. J'ai été extrêmement lent au départ, et ç'a été de loin mon pire 500m depuis longtemps. Pour la première fois cette saison et pour une rare fois dans ma vie, c'est le 500m qui m'a fait défaut.»

C'était la toute première fois en 14 courses en compétitions internationales cette saison que Dubreuil n'était pas en mesure de terminer parmi les 10 premiers sur cette distance. Dans les 13 autres épreuves, que ce soit à la Coupe du monde, aux Championnats du monde de distances individuelles ou à ces Championnats du monde de sprint, il avait toujours réussi à se hisser parmi les huit premiers. Il s'est retrouvé parmi les trois premiers à six reprises, notamment samedi, à l'occasion du premier 500m disputé en fin de semaine.

Lors du 1000m de dimanche, Dubreuil a obtenu le même temps que samedi, soit une minute et 10,28 secondes, mais il a gagné deux rangs par rapport à sa 13e place de la veille sur cette distance. Junio et Jamie Gregg ont tous deux réalisé un meilleur temps que lors du 1000m de samedi, terminant respectivement 18e et 21e, dimanche, en 1:11,00 et 1:11,64.

«J'ai encore connu un 1000m correct, mais c'est mon 500m (dimanche) qui m'a trahi. Si j'étais simplement venu à moins d'un dixième de seconde et demi de mon temps de samedi au 500m, je me serais retrouvé parmi les cinq premiers. Mais je compte revenir plus fort après cette expérience.»
Junio a conclu la fin de semaine au 19e rang du classement général, à 3,69 secondes de Kulizhnikov, tandis que Jamie Gregg a fini 20e, à 4,20 secondes.

Chez les femmes, Jessica Gregg (Edmonton, Alb.), Marsha Hudey (White City, Sask.) et Heather McLean (Winnipeg, Man.) ont respectivement pris les 19e, 20e et 23e rangs au classement général.
Hudey a terminé en 14e place en 38,98 à l'occasion du 500m de dimanche, tandis que Jessica Gregg a fini 19e (39,08) et Hudey, 21e (39,48).

Lors du 1000m qui a suivi, Jessica Gregg a fini 18e (1:19,16), Hudey 20e (1:19,57) et McLean 22e (1:20,09).

L'Américaine Britanny Bowe a décroché le titre mondial féminin, après avoir remporté chacune des quatre épreuves de la fin de semaine à Astana.

Les grands gagnants des Championnats du monde de sprint ont été couronnés sur la base du classement général à l'issue des deux courses (500m et 1000m) de samedi, ajoutées aux épreuves de 500m et 1000m de dimanche. La dernière fois qu'un membre de l'’équipe canadienne est monté sur le podium du classement général remonte à 2008 chez les hommes (Jeremy Wotherspoon, argent) et à 2012 chez les femmes (Christine Nesbitt, argent).

Le week-end prochain, les Championnats du monde toutes distances de l'ISU se dérouleront à Calgary, en Alberta, les 7 et 8 mars. La saison 2014-15 de patinage de vitesse sur longue piste se terminera ensuite avec la Finale de la Coupe du monde, qui aura lieu à Erfurt, en Allemagne, les 21 et 22 mars.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI :
Classement final H
8. Laurent Dubreuil
19. Gilmore Junio
20. Jamie Gregg

Classement final F
19. Jessica Gregg
20. Marsha Hudey
23. Heather McLean

500m (2) F
14. Marsha Hudey (38.98)
19. Jessica Gregg (39.08)
21. Heather McLean (39.48)

500m (2) H
15. Jamie Gregg (35.41)
16. Gilmore Junio (35.42)
16. Laurent Dubreuil (35.42)

1000m (2) F
18. Jessica Gregg (1:19.16)
20. Marsha Hudey (1:19.57)
22. Heather McLean (1:20.09)

1000m (2) H
11. Laurent Dubreuil (1:10.28)
18. Gilmore Junio (1:11.00)
21. Jamie Gregg (1:11.64)

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 13 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Jeff MacKinnon
Coordonnateur, services aux médias et aux communications – longue piste
Patinage de vitesse Canada
Courriel : jmackinnon@speedskating.ca
Téléphone : 403-860-9525
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC

Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC