Le Canada gagne une médaille d’argent et une de bronze aux championnats du monde par équipe de patinage de vitesse sur courte piste

BEIJING – Le Canada a gagné la médaille d’argent masculine et celle de bronze féminine, dimanche, aux championnats du monde par équipe de patinage de vitesse sur courte piste.

Dans la compétition par équipe, il y a des rondes préliminaires dans des 500 m et des 1000 m avec un participant par pays, un 3000 m avec deux participants par pays et un relais. Le vainqueur de chaque course obtient cinq points pour son pays, celui qui se classe deuxième obtient trois points et le troisième un point. Les points pour le relais sont doublés.

Chez les hommes, les États-Unis ont surpris le Canada pour remporter la médaille d’or avec 38 points. Les Canadiens, champions en titres, ont suivi avec 32 et la Corée du Sud a terminé troisième avec 30. Les Canadiens ont terminé premiers ou deuxièmes à tous les championnats du monde par équipe depuis 1998.

Charles Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, a été le seul Canadien à remporter une course, dimanche, gagnant son 500 m. Son frère François Hamelin, Jean-François Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, et Steve Robillard, de Montréal, ont terminé deuxièmes de leur 500 m respectif.

Dans les 1000 m, Marc-André Monette de Pointe-aux-Trembles, et Charles Hamelin ont terminé deuxième de leur course respective tandis que Jean-François Monette et Robillard se sont classés quatrièmes. Au 3000 m, Marc-André Monette et Charles Hamelin ont terminé deuxième et quatrième.

Dansla finale du relais de 5000 m qui a tout décidé, les É.-U. ont devancé le Canada pour remporter le titre. Le Canada était en tête de la course avec un tour à faire quand Apolo Anton Ohno, des É.-U., a effectué un dépassement spectaculaire pour passer de la troisième à la première position.

«Nous aurions vraiment aimé gagner la médaille d’or, spécialement puisque la lutte a été serrée jusqu’au bout, a dit Marc-André Monette. Mais en analysant la compétition, ce fut une excellente bataille avec les Américains et avec les Coréens et nous nous en sommes assez bien sortis. Ce fut une compétition très intense avec une sensation et une atmosphère complètement différentes de celles des championnats du monde individuels. Parce que nous patinons pour notre équipe, nous ressentons un supplément d’adrénaline dans chaque course.»

Chez les femmes, la Chine a gagné avec 45 points. La Corée du Sud, championne en titre, a suivi avec 35 et le Canada a terminé troisième avec 27 pour monter sur le podium pour une quatrième fois de suite aux championnats du monde.

Les meilleures performances du Canada ont eu lieu dans les 500 m avec Tania Vicent, de Verchères, au Québec, Jessica Gregg, d’Edmonton, et Anne Maltais, de Québec, qui ont toutes terminé deuxièmes. Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, a terminé troisième de sa course.

Au 1000 m, Roberge a terminé deuxième de sa course, Amanda Overland, de Montréal, troisième tandis que Vicent et Maltais se sont classées quatrièmes.

Au 3000 m, Roberge a terminé deuxième et Overland troisième tandis que le Canada s’est classé troisième dans le relais de 3000 m.

«Nous sommes très satisfaites de notre performance, a dit Roberge, qui a souffert de maux de dos en fin de semaine. Les Chinoises et les Coréennes sont plus fortes que jamais et nous avons fait un bon travail pour terminer devant une équipe américaine qui s’améliore.»