Le Canada médaillé d’argent au Championnat du monde par équipe

L’équipe masculine de patinage de vitesse courte piste du Canada a terminé la saison sur une bonne note, aujourd’hui, en remportant la médaille d’argent du Championnat du monde par équipe qui se déroulait cette fin de semaine à Heerenveen, aux Pays-Bas. L’équipe féminine a pris le 4e rang après une malheureuse chute au relais en finale.

Le Championnat du monde par équipe est différent des autres compétitions de patinage de vitesse courte piste. Chaque membre de chaque équipe doit prendre part à un certain nombre de courses pour accumuler des points pour son équipe. Les athlètes patinent sur 500m, 1000m, 3000m et au relais. Les pays sont séparés en deux groupes de quatre. L’équipe gagnante de chaque groupe passe directement à la finale A qui se tient le jour suivant, alors que les équipes qui terminent 2e et 3e de leur groupe doivent prendre part au repêchage pour déterminer qui passera en finale.

Lors de la première journée de compétition, l’équipe féminine, formée de Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC), Jessica Gregg (Edmonton, AB), Valérie Maltais (La Baie, QC), Anne Maltais (Québec, QC) et Jessica Hewitt (Kamloops, CB) a pris le 2e rang avec 35 points. La Corée a remporté l’épreuve avec 51 points.

L’équipe masculine est passée près de remporter son groupe, mais a terminé avec 36 points, à seulement trois points de la Chine. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC), Olivier Jean (Lachenaie, QC), François-Louis Tremblay (Montréal, QC), François Hamelin (Ste-Julie, QC) et Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC) étaient en piste pour le Canada.

Les deux équipes devaient donc prendre part au repêchage hier en espérant se qualifier pour la grande finale. L’équipe masculine a montré qu’elle était prête pour la finale en dominant leurs adversaires, remportant l’épreuve avec un total de 44 points, soit 8 de plus que leurs plus proches rivaux, les Américains, qui ont conclu le repêchage avec 36 points, assez pour se rendre eux aussi en finale.

« Hier on a eu un mauvais début de journée face aux chinois », a expliqué Charles Hamelin. « En après-midi on voulait vraiment revenir et faire des courses comme on est capables de les faire, terminer la journée sur un positif. On est revenus forts, on a gagné plusieurs courses, le relais aussi, qui n’a pas été très difficile pour nous. »

La finale promettait d’être excitante, les Canadiens et Coréens ayant soif de victoire, eux qui avaient été écartés de la finale du relais au Championnat du monde la fin de semaine dernière. Les frères Hamelin ont commencé sur une bonne note, remportant leur course respective sur 1000m, alors que Tremblay a pris le 3e rang et Jean le 4e de leur course respective. Sur 500m, l’épreuve fétiche du Canada, Tremblay et Charles Hamelin ont ajouté deux victoires de plus pour leur pays, alors que François Hamelin a pris le 2e rang et Jean, qui est tombé et s’est blessé (dislocation de l’épaule), a terminé 4e.

Monette a ajouté des points pour son équipe lorsqu’il a terminé 4e du 3000m, course dans laquelle Hamelin a pris le 7e rang. Tout dépendait du relais, puisque le Canada, la Corée et les Etats-Unis étaient toutes en mesure de remporter l’or. La Corée a franchi l’arrivée en 6 :50.014, le Canada tout juste derrière en 6 :50.216. « C’était un bon relais, on voulait définitivement gagner parce que le gagnant du relais allait gagner le championnat, » a expliqué François-Louis Tremblay. « La stratégie était de ne pas rester trop derrière, on s’est parfois retrouvé 3e, on n’arrivait pas à dépasser, donc vers la fin on s’est retrouvés à rattrapper plus qu’à contrôler. C’est dommage, on aurait aimé gagner. »

Les 36 points au cumulatif ont donné l’or à la Corée, suivie de près du Canada avec 34 points. Les Etats-Unis remportent le bronze avec 27 points. « On arrivait aujourd’hui avec une équipe confiante qui avait retrouvé tous ses moyens, et on a fait de très bonnes courses malgré qu’il y avait un Coréen, un Américain et un Chinois dans chaque course », a conclu Charles Hamelin. « Les gars ont fait des courses extraordinaires, on a très bien couru tout le long de la finale, ça dépendait juste du relais à la fin. Je pense que tout le monde est content du résultat. »

L’équipe féminine a elle aussi bien fait au repêchage, terminant en première place à égalité avec les Américaines avec 37 points. En finale, les Canadiennes ont toutes pris les 3e ou 4e rang sur 1000m. Sur 500m, Roberge et Gregg ont remporté leurs courses, amassant d’importants points pour le Canada. Roberge a également terminé 3e du 3000m, et Anne Maltais a pris le 7e rang. Avec seulement le relais à faire, trois équipes étaient très serrées et le Canada aurait pu terminer deuxième ou troisième. Une malencontreuse chute au relais a empêché le Canada de grimper sur le podium, et les athlètes doivent se contenter du 4e rang avec 22 points, tout juste derrière les Etats-Unis qui en ont 24. Les Chinoises ont remporté l’or (46 points) et les Coréennes (29 points) l’argent.

« Au début du relais, on était vraiment en contrôle », racontait Kalyna Roberge. « Mais rendu à mon tour, au 3e échange, j’ai perdu du contact sur ma droite et nous nous sommes retrouvées 4e, on essayait de se rattraper et je suis tombée. On est déçues parce qu’on sait qu’on aurait été capables de grimper sur le podium, comme c’était vraiment serré, on avait une chance d’être 2e. On a eu de bonnes courses aujourd’hui. »

Le Championnat du monde par équipe met fin à la saison de patinage de vitesse courte piste. Les athlètes profiteront maintenant de trois semaines de congé avant de reprendre l’entraînement début avril afin d’être prêts pour la sélection olympique qui aura lieu en août au Pacific Coliseum de Vancouver.