L’équipe canadienne longue piste s’entraîne à l’Anneau de Richmond

Par Jolanda Abbes - Au cours des deux dernières semaines, l’équipe nationale de patinage de vitesse longue piste était à Richmond, en Colombie-Britannique, pour un camp d’entraînement. L’Anneau de Richmond n’est pas encore complètement terminé, mais grâce au travail acharné de tous les gens impliqués, l’équipe canadienne a été en mesure de tester la glace et d’ainsi avoir un bref aperçu de ce que l’Anneau Olympique sera en 2010. Trois membres de l’équipe, Lucas Makowsky, Philippe Riopel et Brittany Schussler, ont été très impressionnés par ce qu’ils ont vu.

Équipe longue piste de PVC à l'Anneau de Richmond, Photo: Jeff Bough
En février 2010, Richmond sera l’épicentre du patinage de vitesse longue piste lorsque l’Anneau de Richmond accueillera toutes les épreuves de la discipline pour les Jeux Olympiques. Même si encore une saison et demi nous séparent des Jeux Olympiques, l’anneau est presque prêt à accueillir des compétitions de patinage de vitesse. La première sera le Championnat canadien par distances individuelles en décembre, puis Richmond sera hôte d’une autre compétition de patinage de vitesse d’envergure: le Championnat du monde par distances individuelles, qui mettront fin à la saison 2008-2009 en mars prochain.

L’Anneau de Richmond n’est pas encore complété et le public n’y a pas encore accès, mais l’équipe canadienne longue piste a eu le privilège de s’y rendre pour tester la glace et ainsi avoir une première impression de l’atmosphère qui y règne. Parmi eux, Brittany Schussler, Lucas Makowsky et Philippe Riopel ont tous été impressionnés par le design intérieur de l’anneau. Schussler, médaillée d’argent en poursuite par équipe au Championnat du monde par distances individuelles à Nagano en mars dernier, s’est exclamé : « L’Anneau est fantastique, il y a d’énorme fenêtres qui offrent des vues spectaculaires! ». L’intérieur du nouveau site a également fait impression sur Makowsky, qui a fait ses débuts chez les senior au Championnat du monde toutes distances à Berlin la saison dernière. « L’intérieur n’est pas encore terminé, mais ça s’enligne pour être l’un des plus beaux anneaux. Le toit est haut, avec de grosses poutres de bois qui forment des arches. L’énorme fenêtre qui fait face au nord permet l’entrée de beaucoup de lumière naturelle, et elle offre également une vue spectaculaire des montagnes au loin. », a-t-il dit.

Alors que l’intérieur n’est pas tout à fait terminé, l’extérieur l’est encore moin, mais tous travaillent d’arrache pied pour que l’anneau soit complètement terminé le plus tôt possible. « Il y a beaucoup de travail effectué chaque jour sur l’extérieur de l’anneau, et le style des poutres de bois se continue jusqu’à l’entrée de l’édifice. De gros panneaux de verre couvrent les côtés de l’anneau, ce qui sera merveilleux une fois terminé », a expliqué Makowsky. Riopel, médaillé d’or sur 500m au Championnat du monde junior la saison dernière, a lui aussi été très impressionné par l’édifice : « L’intérieur est superbe, tout comme l’extérieur. L’édifice est immense. C’est définitivement le plus gros anneau que j’ai vu à ce jour. Il est fait entièrement de bois, un peu comme à Erfurt et Hamar. »

Bien sûr que l’intérieur et l’extérieur de l’anneau sont important, mais l

Les athlètes de PVC sur la glace de l'Anneau de Richmond pour la première fois, Photo: Jeff Vi
e plus important, c’est la glace. « La glace est très bien! », a déclaré Riopel. « Je n’étais pas trop sûr à quoi m’attendre puisque l’anneau est encore en construction, mais ils ont vraiment travaillé fort pour s’assurer que la glace serait prête et propre pour qu’on puisse y patiner. Je pense que la glace sera de plus en plus rapide à partir de maintenant et jusqu’au début des Jeux Olympiques, puisqu’ils comprendront davantage au jour le jour comment l’anneau réagit et aussi comment la glace réagit à la température ici. »

Richmond est une petite ville tout près de Vancouver qui se prépare tranquillement à accueillir le monde en 2010. Même si les Olympiques n’auront pas lieu avant un an et demi, les gens de Richmond s’habituent à l’idée d’avoir ce gros événement chez eux et semblent excités à l’idée que leur ville soit bientôt le centre de l’univers du patinage de vitesse longue piste. Makowsky a expliqué : « Il y a beaucoup d’excitation dans l’air chez les travailleurs, les gens de la Ville de Richmond et la communauté en général. » Schussler est d’accord pour dire que les gens de Richmond semblent excités par le nouvel anneau : « Les gens de Richmond semblent vraiment contents d’avoir le site du patinage de vitesse pour les Olympiques de 2010 dans leur ville, et ils sont très amicaux. » Riopel ajoute : « La première fois que nous sommes allés sur la glace et que tous les travailleurs étaient là, je pense que c’était vraiment spécial pour eux de finalement nous voir patiner après qu’ils aient travaillé sur l’édifice depuis 18 mois. La Ville de Richmond est aussi très enthousiastme pour les Jeux Olympiques. Ils voulaient vraiment qu’on se sente chez nous dès notre arrivée ici. Nous avons eu un dîner à l’hôtel de Ville avec le maire de Richmond, et on aurait dit que tout le monde était vraiment excité, avec moins d’un an et demi avant le jour J. »

Veuillez cliquer ici pour la version originale (anglais seulement): http://www.speedskating-online.com/richmondovalsept200801.htm