Les Canadiens mettent la table à la Coupe du monde courte piste de Montréal

Les patineurs courte piste du Canada ont atteint leur objectif en cette première journée de la Coupe du monde ISU de Montréal, aujourd’hui, à l’Aréna Maurice-Richard. Tous les patineur ont été en mesure de se positionner parmi les 36 meilleurs patineurs sur 1500m et les 32 meilleurs sur 500m, plaçant le Canada en bonne position pour obtenir un maximum de places sur ces deux distances aux Jeux Olympiques d’hiver 2010.

C’était une longue journée, probablement une des plus longues de l’histoire de la Coupe du monde, à cause des 225 patineurs provenant de 35 pays espérant se tailler une place aux Olympiques. La journée a débuté avec les courses de 1500m, et tous les patineurs canadiens ont facilement franchi les premières rondes. En quart de finale, Tania Vicent (Laval, QC) était première à s’élancer sur la glace, dans l’une des vagues les plus difficiles de la journée. Vicent était derrière avec sept tours à faire, et tentait de mieux se positionner, mais la Suédoise devant elle a réussi à conserver une bonne trajectoire pour rester devant pendant quelques tours. Avec un peu plus de quatre tours à faire, Vicent a pris la 5e place, mais le rythme était trop rapide, et les patineuses de tête avaient réussi à se créer une avance que Vicent n’a pas pu combler.

« J’ai été un peu bloquée par la Suédoise, j’ai essayé deux dépassements mais ça n’a pas fonctionné, pendant ce temps-là, les filles devant ont commencé à se créer une avance. Je n’ai pas eu le temps de les rattraper, » a expliqué Vicent, qui a terminé cinquième de sa vague de quart de finale, 25e au cumulatif de la distance, donc tout de même parmi les 36 premières, qui permettent d’obtenir des places pour les Olympiques.

Kalyna Roberge (St-Étienne de Lauzon, QC) a pris le troisième rang de son quart de finale, juste derrière la Chinoise Zhou Yang et la Japonaise Hiroko Sadakane. Valérie Maltais (La Baie, QC) a pour sa part pris le deuxième rang de son quart de finale, derrière la Coréenne Kim Min-Jung, et les deux Canadiennes sont donc qualifiées pour les demi-finales de samedi sur 1500m.

Chez les hommes, Olivier Jean (Lachenaie, QC) a connu trois bonnes courses sur 1500m, remportant son quart de finale et s’assurant d’une place en demi-finale samedi. Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) a fait de même, gagnant ses deux premières courses et terminant deuxième derrière le Coréen Sung Si-Bak en quart de finale.

Guillaume Bastille (Rivière-du-Loup, QC) s’est retrouvé dans une difficile vague de quart de finale. Les athlètes s’échangeaient les devants, donnant un rythme très rapide à la course. Le Coréen Lee Jung-Su s’est créé une avance, mais c’était serré derrière jusqu’au fil d’arrivée. Bastille a terminé quatrième, seulement 0.022 secondes derrière le troisième patineur. Il ne patinera donc pas samedi, mais prend le 17e rang de la distance.

Sur 500m, les patineurs Canadiens n’ont jamais vraiment été menacés. Hamelin, Jean et François-Louis Tremblay (Montréal, QC) ont tous survolé leurs trois rondes de qualification, remportant chacune d’entre elles. Tremblay et Hamelin ont d’ailleurs affiché les deux meilleurs temps de la journée (42.153 et 42.199) alors que Jean a été le 5e plus rapidee (42.718). Tous trois seront donc de la partie pour les vagues de samedi.

Charles Hamelin sur 500m à Montréal; Photo: Simon Pichette

« Je me sentais bien aujourd’hui, ça s’est bien passé pour moi et j’ai hâte à demain, » a expliqué un Charles Hamelin fatigué après sa sixième et dernière course. « Sur 500m, on a montré que les Canadiens sont très forts présentement. L’important pour une journée aussi longue, c’est de bien gérer ton énergie, de te concentrer sur les choses importantes, t’asseoir autant que tu peux entre les courses. C’est la journée de courses la plus longue que j’ai eue! »

Toutes les patineuses canadiennes ont aussi réussi à se qualifier pour les vagues de samedi. Jessica Gregg (Edmonton, AB) a remporté ses deux courses. Son départ rapide lui a permis de se positionner devant dès le début, sans jamais regarder derrière. Marianne St-Gelais (St-Félicien, QC) a remporté sa première course et a ensuite terminée deuxième derrière la Coréenne Lee Eun-Byul dans la vague suivante, s’assurant d’une place samedi. Kalyna Roberge, avec le 1500m dans les jambes, a réussi à prendre le deuxième rang de sa première course, tout juste derrière l’Américaine Katherine Reutter, puis a terminé sur une bonne note avec une victoire dans sa dernière course de la journée.

« C’est un bon début à la compétition, » a raconté Roberge. « Je cherche toujours la perfection, donc c’est dur d’être complètement satisfaite de ce que j’ai fait, mais c’était une bonne journée, j’ai fait ce que j’avais à faire. »

Demain sera une autre longue journée pour les athlètes, les premières qualifications de 1000m débutant à 9h45. Roberge, Vicent, St-Gelais, Jean, Hamelin et François Hamelin représenteront le Canada sur la distance. Les premières rondes du relais concluront ensuite la journée vers 19h.