Les équipes canadiennes de poursuite en équipe terminent cinquièmes à la Coupe du monde sur longue piste de l’ISU aux Pays-Bas

Heerenveen, Pays-Bas, le 9 décembre 2016 – Les équipes de poursuite masculine et féminine représentant le Canada à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de l’ISU, présentée jusqu’à dimanche à Heerenveen, aux Pays-Bas, ont enregistré la meilleure performance de la journée en terminant chacun en cinquième position et en qualifiant officieusement une place dans cette épreuve pour le Canada en vue des Championnats mondiaux de distances individuelles 2017.

Chez les hommes, après leur médaille d’argent remportée la semaine dernière à Astana, au Kazakhstan, Ted-Jan Bloemen de Calgary, AB, Jordan Belchos de Toronto, ON, et Denny Morrison de Fort St. John, C.-B., ont pris le cinquième rang vendredi avec un temps de 3:44,62.

La médaille d’or est allée à la Norvège (3:42,43), avec qui le trio canadien était jumelé en paire, celle d’argent aux Pays-Bas (3:43,04), et la médaille de bronze à l’Italie (3:43,53),

« La qualification pour les Championnats mondiaux de distances individuelles était ce qui était le plus important pour nous aujourd’hui, a dit Ted-Jan Bloemen. Nous avions un plan de course, nous l’avons suivi et nous l’avons bien mis en pratique tout en communiquant bien. »
 
« Toutefois, nous sommes un peu déçus. Nous sommes une équipe très forte en poursuite en équipe, nous travaillons bien ensemble et nous voulons nous battre pour la médaille d’or, pas pour une cinquième place. Nous sommes très motivés à faire mieux la prochaine fois. »

Son coéquipier Jordan Belchos a lui aussi parlé de l'importance des Championnats mondiaux de distances individuelles 2017, qui auront lieu du 9 au 12 février à Gangneung, en Corée du Sud, au même endroit où auront lieu les épreuves de patinage de vitesse sur longue piste des Jeux olympiques de 2018.
 
« Nous savons que nous sommes capables d’être les champions du monde dans quelques mois, a déclaré Jordan Belchos. Mais ce n’est qu’une autre étape, et il faut continuer d'y aller par étapes. Nous avons simplement besoin d'atteindre le niveau nécessaire au cours des prochaines semaines. »

« Je regarde notre équipe, notre temps… Nous étions dans la lutte avec les meilleurs. Mais je trouve que notre équipe est celle qui a le plus grand potentiel de s'améliorer par rapport aux autres équipes, qui patinent déjà aussi bien qu'elles le peuvent, a affirmé Denny Morrison. Nous afficherons une plus grande cohésion au fil de la saison, et aussi à l'approche des Jeux olympiques de 2018. »
 
Du côté féminin, Ivanie Blondin et Isabelle Weidemann d’Ottawa, ON, et Brianne Tutt d’Airdrie, AB, ont également terminé en cinquième position en arrêtant le chronomètre à 3:04,49 et ce, à leur deuxième course ensemble. À Astana la semaine dernière, le trio n’avait pu compléter l’épreuve après une chute.

Le Japon (2:59,51), l’Allemagne (3:02,47) et la Pologne (3:03,50) sont montés dans l’ordre sur le podium.

« Ç'a bien été pour notre deuxième course ensemble, a dit Ivanie Blondin. On avait une très bonne communication aujourd’hui. On a enregistré de bons temps par tour. Nous avons également non-officiellement qualifié une place pour le Canada pour les prochains Championnats mondiaux de distances individuelles grâce à notre temps qui, je crois, nous met aussi dans le groupe qui luttera pour être sur le podium. C’est sûr qu'on a du chemin à faire, mais on n’est pas loin du niveau où on doit être pour devenir une équipe de premier plan. »

Marsha Hudey, 6e, et Laurent Dubreuil, 7e, au 500m
Dans la seule épreuve de 500m à l’horaire à cette Coupe du monde, Marsha Hudey de White City, SK, a été la meilleure Canadienne avec une sixième position grâce à un temps de 38,128. Heather McLean (38,39) de Winnipeg, MB, a terminé au 11e rang.

Nao Kodaira (37,69) et Maki Tsuji (37,97) du Japon ont respectivement mérité l’or et le bronze. Jing Yu (37,81) de la Chine a pris le deuxième rang.

Du côté masculin, Laurent Dubreuil de Lévis, QC, a enregistré un temps de 34,94 pour prendre le septième rang. Alex Boisvert-Lacroix (35,018) de Sherbrooke, QC, a quant à lui fini en 13e position.

Ruslan Murashov (34,50) de la Russie a remporté l’or, suivi d’Artur Was (34,79) de la Pologne et de Mitchell Whitmore (34,81) des États-Unis.

« Je suis vraiment content d'avoir terminé les Coupes du monde d’automne sur une bonne note, a dit Laurent Dubreuil. J'ai très bien patiné techniquement et j’étais très proche de la cinquième place. C’était une bonne façon de terminer mes 500m avant Noël. C'est sûr que j'espère être sur le podium à toute les courses. Ce n'est pas arrivé cet automne, mais j'ai quatre résultats dans le top 8 en six courses. Avec une bonne Coupe du monde #5, je pourrais remonter dans le top cinq au classement, ce qui montre que c'est très serré. »
 
« Aujourd’hui, je pense toutefois qu'il manquait un peu d'explosivité. C'est mon meilleur départ de la saison en Coupe du monde, mais ce n'est pas aussi bon que la plupart des gars qui sont en avant de moi. Mais je crois que c'est un peu normal de manquer d'explosivité car ça fait cinq semaines et demie que nous sommes sur la route. Je commence à me sentir un peu fatigué. »

Dans les demi-finales du départ en groupe masculin, Christopher Fiola de Montréal, arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, QC, a pris le 7e rang. En terminant parmi les huit premiers, il s’est ainsi classé pour la finale qui sera présentée samedi.

Outre les finales masculine et féminine du départ en groupe, le 1500m et le sprint en équipe sont à l’horaire samedi.

RÉSULTATS CANADIENS D’AUJOURD’HUI

Poursuite en équipe F
5. Canada (3:04.49)
(Brianne Tutt, Ivanie Blondin, Isabelle Weidemann)

Team Pursuit H
5. Canada (3:44.62)
(Ted-Jan Bloemen, Jordan Belchos, Denny Morrison)

500m (A) F
6. Marsha Hudey (38.128)
11. Heather McLean (38.39)

500m (A) H
7. Laurent Dubreuil (34.94)
13. Alex Boisvert-Lacroix (35.01)

500m (B) F
5. Kaylin Irvine (39.41)
13. Noémie Fiset (39.79)

500m (B) H
6. Alexandre St-Jean (35.42)
DQ Christopher Fiola
 
Des détails supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au  www.speedskating.ca.

À propos de Patinage de vitesse Canada
Patinage de vitesse Canada (PVC) est l’organisme régissant le patinage de vitesse longue piste et courte piste de compétition au Canada. Fondé en 1887, il se compose aujourd’hui de 13 associations provinciales et territoriales, ce qui représente plus de 14 000 membres. Depuis 1932, 63 médailles olympiques ont été récoltées par les patineurs de vitesse canadiens. PVC les salue, ainsi que les entraîneurs, officiels et intervenants qui ont permis à ces athlètes de marquer l’histoire du sport. L’organisme croit que le sport est un apprentissage pour la vie et prône le respect des autres, l’intégrité, l’excellence dans l’effort ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire. PVC reconnaît et valorise ses généreux bénévoles qui consacrent leur temps et leur expertise à la bonne pratique du sport.

PVC est fier de son commanditaire Premium Intact Assurance avec lequel il partage des valeurs d’excellence. PVC compte aussi sur le soutien financier de ses fidèles partenaires, le gouvernement du Canada, À nous le podium, la Ville de Montréal, l’Ovale olympique de Calgary et WinSport Canada.

- 30 -

Pour information :
Kerry Dankers
Coordonnatrice du programme sur longue piste et des communications
Patinage de vitesse Canada
Courriel : kdankers@speedskating.ca
Téléphone: 403-589-8960
Site Internet: www.speedskating.ca   
Facebook: www.facebook.com/SSC.PVC  
Twitter: www.twitter.com/SSC_PVC  

Patrick Godbout
Responsable des communications et des relations avec les médias
Patinage de vitesse Canada
Courriel : pgodbout@speedskating.ca
Téléphone : 514 213-9897
Site Internet : www.speedskating.ca  
Facebook : www.facebook.com/SSC.PVC
Twitter : www.twitter.com/SSC_PVC